MEMORABILIA

Il faut se figurer qu’il a existé, sous les deux dernières Républiques, une milice politique au service d’un seul homme, à qui l’époque contemporaine voue d’ailleurs un culte immodéré – il s’appelle de Gaulle – et que ce « service d’ordre » a pu changer le cours de la vie de la France.

PartagePartager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur email

© DR

Né des réseaux de la résistance, le Service d’action civique (SAC), organisation de gros bras parfaitement dévoués à la cause de la grande Zohra, jouit de cette grâce d’avoir su être discret lorsqu’il le fallut (la traversée du désert avant 58) et impressionnant quand il en était besoin (contre l’OAS, durant la guerre d’Algérie). 

Cornaqué de loin par l’éternel Foccart, et organisé de près par des barbouzes comme l’étrange Pierre Debizet, le SAC que décrit François Audigier dans cette demi-somme (le livre ne s’étend que sur la décennie 58-69) se révèle vraiment comme une police politique occulte qui, réactivée pour la prise de pouvoir de de Gaulle, jouera un rôle majeur dans les crises fatidiques comme celle de 68, ou celle de l’Algérie quand bien même la majorité de ses membres était favorable au maintien. 

Lire aussi : Autour de Napoléon : le politique, la puissance, la grandeur

Inventé originellement pour répondre aux violences communistes d’après-guerre, le SAC ne le cède en rien pour les méthodes musclées à « l’extrême droite », celle de l’Algérie française et d’Occident, ni à l’extrême gauche subversive. On a peine à imaginer, vu d’ici, que les bourgeois protecteurs de l’argent et de l’ordre qui s’appellent LR soient les enfants de cette histoire sanglante (des dizaines de morts de tous les camps) et souterraine. 

Leçon de politique réaliste, cette thèse rappelle qu’il n’y a pas d’innocence et que derrière la façade ripolinée du grand homme s’agitèrent des gorilles et des barbouzes, qui avaient une foi mais guère de loi.

Histoire du SAC : Les gaullistes de choc 1958-1969,de François AudigierPerrin, 384 p., 24 €

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :