MEMORABILIA

L’ANNUAIRE INTERDIT AUX BLANCS

Scroll down to content

Quand on est médiocre, mieux vaut être « inclusif ». Voilà pourquoi en juin 2021, le petit studio français de jeu-vidéo Tavrox Games a lancé « couleursdujv.fr ». Un annuaire des professionnels du secteur recensant exclusivement les « Noirs, Indigènes et Personnes de Couleur ». 

PartagePartager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur email

© DR

Début juin, Tavrox Games, petit studio français de jeu-vidéo – connu pour le médiocre « Neurodeck » subventionné par le CNC – lançait « couleursdujv.fr », un annuaire professionnel en ligne dédié aux « profils BIPOC » pour « enrichir [sic] » le secteur. BIPOC est l’acronyme anglais de « Noirs, Indigènes et Personnes de Couleur ». Dit autrement : « Tout le monde sauf les Blancs ». L’on notera la bêtise du terme en dehors des États-Unis : les indigènes, chez nous, renvoient aux Gaulois et aux Francs. Signalons qu’il implique aussi que les Européens de souche sont incolores, une manière pour la tyrannie woke de les opposer par essence au reste de l’espèce, voire de les déshumaniser. 

L’annuaire, publiquement consultable, compte au jour de la rédaction de cet article 21 membres accompagnés de leur pronom (« il », « elle » et bien sûr « iel »), dont le fondateur de Tavrox Games. Ses employés, presque tous blancs d’après le site du studio, ne pourront donc rejoindre le réseau de leur patron. Dommage. 

Lire aussi : Twitch : ceci n’est pas du sexe

La nature raciste de l’annuaire établie, tentons d’en divulguer les raisons. Pour faire taire les critiques à son sujet, la bourgeoisie inventa le progressisme avec pour dessein secret de remplacer la vieille lutte des classes, verticale, par celle des sexes et des races, horizontale. Le jeu-vidéo, secteur rude s’il en est par ses nombreuses heures supplémentaires impayées, ses salaires misérables, ses postes bouchés et ses syndicats invisibles, le tout au nom de la passion, était donc pleinement désigné pour tomber dans le piège de cette rhétorique. 

Les recrues « diversitaires » ayant obtenu leur emploi grâce à un passe-droit se montreront alors loyales au système qui les a promues en échange de leur silence sur les questions sociales, remplacées par le « sociétal ». Le capitalisme woke est ainsi un jeu dont les Blancs d’en bas, et demain d’en haut, servent de dupes. Un jeu qui n’a rien de virtuel, lui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :