MEMORABILIA

RENSEIGNOR: Une source intéressante d’informations…

Scroll down to content

page1image651080880page1image651075392page1image651062512

Dans ce numéro

Plusieurs blessés après une attaque au couteau qualifiée de terroriste dans un supermarché de Nouvelle Zélande… (Page 2)

Selon la police tanzanienne, l’homme abattu le 25 août près de l’ambassade de France était un terroriste…(Page 3)

Washington envisagerait d’inclure la Corée du Sud, le Japon, l’Inde et l’Allemagne dans l’alliance de renseignement dite des Five Eyes

(Page 4)

Une technologie d’Apple permettrait la recherche de données directement dans les smartphones des utilisateurs…

(Page 5)

À Bakou, début d’un exercice militaire conjoint turco-azéri…
(Page 7)

Signature d’un accord entre Ankara et Kiev sur la modernisation des systèmes de défense aérienne…
(Page 8)

N°1195 le 5 septembre 2021

La Chine serait en mesure de couper les communications à Taïwan ainsi que dans le sud-ouest du Japon…
Le ministère de la Défense de Taïwan a averti dans son rapport annuel que l’armée chinoise renforçait ses capacités jusqu’à constituer une menace pour Taïwan. Le Rapport sur les capacités de l’Armée populaire de libération 2021 présenté à la législature a été publié mardi. Le rapport indique que l’armée chinoise manque toujours d’équipement et de soutien logistique pour mener des opérations de débarquement à grande échelle à Taïwan, mais qu’elle a amélioré ses capacités pour des options telles que le parachutage de troupes. En ce qui concerne la cyberguerre, le rapport mentionne que la capacité de la Chine à couper les communications s’est étendue à l’ouest de ce que la Chine appelle la première chaîne d’îles, qui comprend Taïwan et les îles du sud-ouest du Japon. Le rapport de l’année dernière indiquait que la Chine avait la capacité de paralyser les systèmes anti-aériens et anti-surface de Taïwan et de bloquer efficacement sa capacité à lancer des contre- mesures via des cyberattaques. Le rapport prévient que la livraison du troisième porte-avions chinois en 2025 renforcera davantage les capacités d’interdiction de zone de son armée contre les forces étrangères.

(Radio Japon international, le 01-09-2021)

Intrusion de navires chinois dans les eaux territoriales japonaises…

Selon les garde-côtes japonais, quatre navires du gouvernement chinois ont pénétré dans les eaux territoriales du Japon au large des îles Senkaku, lundi matin, près des îles d’Uotsuri et de Minamikojima. Les navires sont arrivés à environ 2h40 du matin et sont restés dans la zone pendant près de 10 heures. Les navires se seraient approchés d’un bateau de pêche japonais. Les garde-côtes ont ordonné aux bateaux chinois de quitter immédiatement la zone. C’est la 28e fois cette année que des navires du gouvernement chinois font une incursion dans les eaux nippones, au large des îles Senkaku. Le Japon contrôle les îles. La Chine et Taïwan les revendiquent. Le gouvernement nippon maintient qu’elles font partie inhérente du territoire japonais.

(Radio Japon international, le 30-08-2021)

À Bakou, début d’un exercice militaire conjoint turco-azéri…

Les commandos d’attaque sous-marine (SAT) de la Turquie et de l’Azerbaïdjan ont lancé un exercice conjoint à Bakou. Une déclaration faite par le ministère de la Défense de l’Azerbaïdjan, précise que le but principal des exercices est d’améliorer les activités mutuelles des unités militaires des deux pays et les compétences de prise de décision et de gestion des commandants. Les opérations d’attaque et de défense sous- marines seront également menées dans le cadre de l’exercice, a-t-on informé. Le ministère a partagé quelques images du premier jour de l’exercice avec le public. L’exercice se poursuivra jusqu’au 12 septembre.

(La voix de la Turquie, le 03-09-2021)page1image692129632

FORMULATION D’ARTICLE

– Les textes sont des relevés d’écoute de la radio ; la

formulation est donc celle du média cité. Les titres, par contre, sont de notre rédaction.

Renseignor N° 1195

le 5 septembre 2021 1

… TERRORISME …

Plusieurs blessés après une attaque au couteau qualifiée de terroriste dans un supermarché de Nouvelle Zélande…
En Nouvelle Zélande la population est sous le choc. Une attaque au couteau dans un supermarché d’Auckland a fait six blessés ce matin. Selon la Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, qui a qualifié l’assaut de terroriste, l’assaillant, un ressortissant sri-lankais, a été abattu durant l’attaque. (Médi-1, le 03-09-2021)

L’agresseur qui a poignardé au moins six personnes dans un supermarché d’Auckland, en Nouvelle- Zélande, a été abattu par la police. La Première ministre Jacinda Ardern a qualifié l’incident d’attaque terroriste d’un citoyen sri-lankais sous surveillance. Ardern a annoncé que l’agresseur, tué par la police, s’était rendu dans le pays en octobre 2011 et était suivi de près par la sécurité nationale depuis 2016. La presse néo-zélandaise a annoncé que l’agresseur s’est inspiré de l’organisation terroriste Daesh. Des sources locales ont déclaré que trois des six blessés qui ont été conduits à l’hôpital sont dans un état critique.

(La voix de la Turquie, le 03-09-2021)

Un véhicule chargé d’explosifs se dirigeant vers l’aéroport de Kaboul, détruit par une frappe américaine…
Hier, les États-Unis ont effectué à Kaboul une frappe contre un véhicule chargé d’explosifs afin de supprimer une menace imminente de l’État islamique au Khorassan contre l’aéroport. Un porte-parole des taliban a confirmé qu’un véhicule piégé avait été détruit alors qu’il se dirigeait vers l’aéroport et a ajouté qu’une probable deuxième frappe avait atteint une maison située à proximité. Selon la chaîne CNN, neuf membres d’une famille dont six enfants auraient été tués. Mais le Commandement central de l’armée américaine a précisé par la suite qu’il y a eu des explosions importantes et puissantes à la suite de la destruction du véhicule, indiquant la présence d’une grande quantité de matière explosive à l’intérieur, ce qui a pu causer des pertes supplémentaires.

(La voix de l’Amérique, le 30-08-2021)

Dans l’est de l’Afghanistan, nouvelle offensive des taliban dans la vallée du Panshir…

Une nouvelle offensive a été lancée dans la vallée du Panshir, dans l’est de l’Afghanistancontre les poches de résistance tenues par Ahmad Massoud. Cette région au nord de Kaboul est l’un des derniers bastions de la résistance. Des combattants fidèles à Ahmad Massoud, le fils du commandant Massoud, défend les accès aux côtés des soldats de l’armée afghane qui ont refusé de capituler. Les taliban et Ahmad Massoud ont tenté de trouver un consensus après la chute de Kaboul. Mais les islamistes sont en train d’installer une théocratie autoritaire, alors que le clan Massoud exige la mise en place d’une démocratie et d’un État décentralisé. Un accord paraît impossible et la poursuite des combats semble inévitable. Les taliban auront toutefois du mal à prendre le Panshir qui est protégé par des montagnes culminant à plus de 4 000 mètres d’altitude ; la seule voie d’accès par la route consiste en un étroit corridor de près de 15 kilomètres de long. Ni les Soviétiques, dans les années 1980, ni les taliban, dans les années 1990, n’ont réussi à prendre cette forteresse naturelle.

(Radio Vatican, le 03-09-2021)

Plusieurs blessés après l’explosion d’un drone dans un aéroport du sud de l’Arabie saoudite…

Huit personnes ont été blessées dans l’attaque menée par les houthis au Yémen à l’aide d’un drone chargé de bombes contre l’aéroport international d’Abha, dans le sud de l’Arabie saoudite. Dans un communiqué, la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite qui soutient le gouvernement yéménite, a déclaré que deux drones chargés de bombes ont été dirigés vers l’aéroport d’Abha au cours des dernières 24 heures. Le second drone a été neutralisé par la défense saoudienne. Cependant, huit personnes ont été blessées et un avion civil a été endommagé en raison des éclats d’obus dispersés pendant la destruction. Pour la coalition arabe, cette attaque constitue un crime de guerre. La coalition arabe avait rapporté plus tôt dans la journée qu’un drone chargé de bombes tentant de viser l’aéroport d’Abha avait été neutralisé et que la tentative d’attaque n’avait fait aucun blessé.

(La voix de la Turquie, le 31-08-2021)

L’aggravation des violences contre les civils dans le centre du Mali inquiète l’ONU…

Au Mali, les Nations unies s’inquiètent de l’aggravation des violences contre les civils. Dans le centrepage2image692687872page2image692688688

Renseignor N° 1195 le 5 septembre 2021 2

du pays les djihadistes imposent également leur version de l’islam grâce à des accords dits de non- agression ou de réconciliation. Les exécutions sommaires et enlèvements sont en forte augmentation, annonce la division des droits de l’Homme de la MINUSMA dans son rapport trimestriel. Entre avril et juin, au moins 527 civils ont été tués, blessés ou enlevés, soit une augmentation de plus de 25% par rapport au premier trimestre. 54% des cas ont été perpétrés par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans et d’autres organisations djihadistes comme le groupe État islamique au grand Sahara, indique l’ONU. L’emprise territoriale du GSIM s’est accentuée dans le centre du Mali avec un glissement notable de ses activités en direction de Ségou et Sikasso, le long de la frontière avec le Burkina Faso, selon la MINUSMA. Certains habitants des zones contrôlées par ces groupes djihadistes ont conclu des accords au prix du versement de la zakat, un impôt sur le bétail, les commerces et les écoles, et de l’obligation du port du voile pour les femmes et les filles, selon le rapport.

(La voix de l’Amérique, le 31-08-2021)

Deux militaires maliens tués par l’explosion d’une mine artisanale au passage de leur véhicule dans le centre du pays…
Deux soldats maliens ont été tués hier et six blessés dans l’explosion d’une mine artisanale au passage de leur véhicule au centre du pays, a appris l’AFP de source sécuritaire. L’explosion a eu lieu à l’entrée du village de Dansa, sur l’axe Boni-Douentza, selon cette source qui a requis l’anonymat. Le véhicule transportait des soldats devant assurer une relève dans la zone, a-t-elle ajouté. C’est sur le même axe routier qu’une embuscade imputée aux djihadistes avait coûté la vie à quinze soldats maliens et fait de nombreux blessés, le 19 août.

(La voix de l’Amérique, le 02-09-2021)

Au moins dix-sept morts après l’attaque d’un village nigérian par des membres présumés du groupe État islamique en Afrique de l’Ouest…
Au Nigeria, au moins dix-sept personnes dont un soldat et un travailleur humanitaire ont été tués dans le nord-est du pays lors de nouvelles attaques attribuées à l’ISWAP, le groupe État islamique en Afrique de l’Ouest. Des centaines de combattants de l’ISWAP ont pris d’assaut lundi la ville de Rann, à la frontière avec le Cameroun, chassant les soldats de leur base et occupant la ville pendant plusieurs heures. Cette attaque a provoqué un exode massif de population vers le Cameroun. Par la suite, l’armée a réussi à reprendre le contrôle de la ville grâce à un appui aérien. « Des combattants lourdement armés sont entrés à pied au milieu de l’armée et ont submergé les soldats qui ont dû abandonner leur base » a déclaré un chef de milice dans la ville. « Les djihadistes ont pris les armes avant d’incendier les bâtiments et les véhicules » a ajouté ce chef de milice. L’armée nigériane a confirmé l’attaque affirmant que ses troupes ont regagné leur base et rétabli l’ordre après avoir été submergées. L’ISWAP, né d’une scission avec Boko Haram en 2016, a consolidé son contrôle dans cette région depuis la mort en mai du chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, lors d’affrontements entre les deux groupes rivaux.

(La voix de l’Amérique, le 01-09-2021)

Au Cameroun, un prêtre enlevé par des séparatistes anglophones relâché par ses ravisseurs…

Un prêtre camerounais, enlevé dimanche par des séparatistes dans le sud-ouest du Cameroun, une des deux régions anglophones en crise, a été libéré, a appris jeudi l’AFP de son diocèse. « Après trois jours de captivité, nous sommes heureux d’annoncer que notre frère prêtre, monseigneur Julius Agbortoko, a été libéré sans qu’aucune rançon ne soit payée » a écrit le diocèse de Mamfe dans un communiqué. Les rebelles séparatistes anglophones armés se livrent fréquemment à des rapts, y compris de personnalités, qui aboutissent d’ordinaire à la libération relativement rapide des otages, contre rançon ou aux termes de négociations. Le vicaire général de la paroisse de Mamfe avait été kidnappé dimanche par de jeunes gens qui se sont identifiés comme des combattants séparatistes. Ceux-ci avaient réclamé une rançon de vingt millions de francs CFA (environ 30 000 euros), selon le diocèse. Dans son communiqué, le diocèse ne donne aucune indication sur les raisons pour lesquelles les ravisseurs ont finalement libéré l’otage sans le paiement d’une quelconque rançon.

(Africa Radio, le 02-09-2021)

Selon la police tanzanienne, l’homme abattu le 25 août près de l’ambassade de France était un terroriste…
« L’homme armé abattu le 25 août alors qu’il attaquait le quartier des ambassades de la capitale

Renseignor N° 1195 le 5 septembre 2021 3

économique de la Tanzanie, Dar Es-Salaam, était un terroriste islamiste, radicalisé sur les réseaux sociaux » a annoncé jeudi un responsable de la police. « Les investigations policières ont révélé que l’assaillant, identifié sous le nom de Hamza Mohamed, était un terroriste, une personne qui avait une vie secrète avec tous les indicateurs du terrorisme » a déclaré à la presse le directeur des enquêtes criminelles Camillus Wambura. « Il a passé une grande partie de son temps à apprendre sur internet les types d’incidents terroristes comme ceux menés par Al-Shabaab, un groupe djihadiste somalien, et le groupe État islamique, comme le font de nombreux terroristes » a détaillé M. Wambura. Trois policiers et un agent de sécurité privée avaient été tués, et six personnes blessées. L’attaque s’était déroulée le 25 août à la mi-journée sur Ali Hassan Mwinyi Road, grande avenue du centre de la ville sur laquelle se trouvent plusieurs ambassades et représentations étrangères. Après des échanges de tirs avec les forces de sécurité, l’assaillant avait été abattu alors qu’il se trouvait devant l’entrée de l’ambassade de France.

(Africa Radio, le 02-09-2021)

Une Allemande soupçonnée d’assistance au groupe État islamique interpellée près de Munich…

Une femme de nationalité allemande a été arrêtée près de Munich, soupçonnée d’avoir porté assistance au groupe État islamique en facilitant le transfert d’argent à des militants selon les procureurs, a rapporté lundi l’Associated Press. Denise S. a été arrêtée dans la ville de Geretsried, située en Bavière, et risque d’être accusée de soutien à une organisation terroriste étrangère pour son aide prêtée à Aymen A.-J., un Irakien interpellé en Allemagne au début de l’année. Selon les procureurs fédéraux, sa mission consistait à établir des contacts avec des membres féminins de l’État islamique et de les informer des prochains transferts d’argent. Elle aurait également demandé à Aymen A.-J. de transférer 200 euros à un membre de l’État islamique basé à Idlib, en Syrie. Aymen A.-J. est pour sa part accusé d’avoir transféré au moins 12 000 dollars (plus de 10 000 euros) vers la Syrie et le Liban entre juin et septembre 2020 pour aider les combattants de l’État islamique. Selon les procureurs, il a été arrêté à la frontière germano-suisse en janvier alors qu’il quittait le pays pour retrouver une cellule du groupe, en Syrie ou en Afrique.

(I24News, le 30-08-2021)

… ACTIVITÉS DES SERVICES DE RENSEIGNEMENT …

Israël annonce vouloir renforcer le contrôle sur les exportations du logiciel espion Pegasus… Israël a minimisé mercredi les critiques accusant la réglementation du pays de négligence concernant la société NSO Group, mais s’est engagé à intensifier ses efforts pour s’assurer que le logiciel espion Pegasus, conçu par l’entreprise, ne tombe pas entre de mauvaises mains. S’adressant à des journalistes étrangers, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a déclaré que le gouvernement n’avait qu’un contrôle limité sur la façon dont les exportations de défense sont utilisées par les clients. Il a toutefois indiqué que l’État hébreu s’était engagé à renforcer les garanties pour empêcher les abus dans l’usage de tous les types d’armes. « Nous allons revoir cela » a dit Yair Lapid. « Nous allons nous assurer, dans la mesure de ce qui est possible, que personne ne fait une mauvaise utilisation de ce que nous vendons». NSO fait l’objet de nombreuses critiques depuis plusieurs mois à la suite d’informations selon lesquelles son produit phare, Pegasus, aurait été utilisé à mauvais escient par les gouvernements pour espionner des dissidents, des journalistes, des défenseurs des droits humains et peut-être même des chefs d’État. Ce logiciel est capable d’infiltrer furtivement le téléphone mobile d’une cible, donnant aux utilisateurs l’accès aux données, aux mails, aux contacts et même aux caméras et aux microphones des appareils. NSO s’est toujours défendu de tout acte répréhensible, affirmant que l’unique vocation de Pegasus était de permettre aux gouvernements d’identifier des criminels et des terroristes.
(I24News, le 02-09-2021)

Washington envisagerait d’inclure la Corée du Sud, le Japon, l’Inde et l’Allemagne dans l’alliance de renseignement dite des Five Eyes
La commission chargée des affaires militaires de la Chambre des Représentants des États-Unis a adopté hier le projet de loi sur le budget de la défense (NDAA) 2022. Celui-ci souligne la nécessité d’inclure la Corée du Sud, le Japon, l’Inde et l’Allemagne dans l’alliance de renseignement dite Fives Eyes. Cette dernière, qui a vu le jour en 1946, regroupe actuellement le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. En désignant la Chine et la Russie comme facteurs clés de lapage4image692750176

Renseignor N° 1195 le 5 septembre 2021 4

menace, le texte met l’accent sur l’importance d’élargir ce dispositif aux régions concernées. La commission a également demandé au bureau du Directeur du renseignement national d’examiner le pour et le contre de cette initiative d’ici mai 2022. D’autre part, la clause restreignant la réduction des forces américaines déployées au Pays du matin clair a été retirée du projet de loi. D’après un responsable du Congrès américain, c’est parce qu’il n’y a aucun signe de volonté de réduire la présence des GI’s dans la péninsule depuis l’arrivée au pouvoir de Joe Biden, ce qui n’était pas le cas avec son prédécesseur Donald Trump.

(KBS World Radio, le 03-09-2021)

Une technologie d’Apple permettrait la recherche de données directement dans les smartphones des utilisateurs…
Les producteurs de smartphones, notamment Apple, peuvent analyser les données et fichiers personnels de leurs clients, a déclaré ce jeudi 2 septembre Edward Snowden, ancien employé de la Central Intelligence Agency (CIA) et de la National Security Agency (NSA), lors d’un « marathon » en ligne organisé à Moscou. Selon lui, Apple, qui ne pouvait jusqu’ici qu’examiner ce qui était stocké sur les serveurs d’iCloud, lance une technologie de recherche de données à même les smartphones, ce qui sera une violation grave de la vie privée. « À présent, ils disent à votre appareil ce qu’il doit rechercher. S’ils y trouvent quelque chose d’illégal, comme de la pédopornographie, ils le marquent comme tel. Mais plus tard, ils peuvent ajouter d’autres catégories et vous ne saurez pas ce qu’ils recherchent » a indiqué M. Snowden. À un moment donné, la société américaine pourrait « franchir le Rubicon » et commencer à rechercher des informations financières et politiques gênantes, a-t-il estimé. « De plus, si Apple démontre sa capacité d’accéder aux données sur les smartphones, le groupe ne sera plus celui qui décide des conditions d’utilisation de cette technologie » a poursuivi M. Snowden. « Même si vous faites confiance à Apple et croyez qu’ils ne le feront jamais, dès qu’ils créent un précédent, ils perdront le droit de dire qu’ils ne le feront jamais. Ce ne sera plus une question relevant de la société Apple, la décision dépendra du gouvernement et de l’exécutif. Réfléchissez, est-ce qu’Apple pourra dire non aux gouvernements américain, russe, chinois, allemand, français ou britannique ? » a insisté M. Snowden. À son avis, la réponse à cette question est non, si Apple souhaite toujours vendre ses appareils dans ces pays. En général, le marché naissant des technologies de piratage de smartphones met en péril la vie privée et la sécurité de leurs utilisateurs, estime l’ancien agent de la NSA, qui avait déclenché en 2013 un scandale international en transmettant des documents classifiés aux médias concernant les programmes de surveillance des services de renseignement américains et britanniques sur internet.

(Radio Sputnik, le 03-09-2021)

… MILITAIRE …

Au Japon, finalisation du projet de budget de la défense pour l’année fiscale 2022…

Le ministère japonais de la Défense a finalisé une demande de budget pour l’année fiscale 2022 pour un montant de près de 50 milliards de dollars, soit environ 5 470 milliards de yens, lors d’une réunion en ligne mardi. Le chiffre est en baisse de quelque 91 millions de dollars par rapport à ce que le ministère avait demandé en 2021. La proposition budgétaire inclut environ 92 millions de dollars destinés à l’achat de deux bateaux pour transporter des personnes et du matériel vers les îles isolées du sud-ouest de l’archipel nippon, alors que la Chine étend sa présence maritime. Les fonds devraient aussi couvrir la conception de jets de combats de prochaine génération, ainsi que du moteur des appareils. Ils devraient également servir à mener des recherches sur les technologies de l’intelligence artificielle pour permettre à des constellations de satellites de localiser et de suivre des missiles. Le ministère prévoit d’investir massivement dans des technologies stratégiques, notamment dans des drones sous-marins pour la surveillance maritime, et des drones stationnaires en hauteur pour détecter et suivre des missiles aux trajectoires irrégulières.

(Radio Japon international, le 31-08-2021)

Manœuvres navales conjointes sud-coréano-britanniques en mer de l’Est…

La Corée du Sud et le Royaume-Uni vont entamer demain une manœuvre militaire navale conjointe à laquelle participera le tout nouveau porte-avions britannique Queen Elizabeth, un navire de 65 000 tonnes. La flottille britannique qui s’est dirigée vers la région indopacifique, fin mai dernier, a conduit un entraînement commun respectivement avec les États-Unis et le Japon, notamment en merpage5image693656576

Renseignor N° 1195 le 5 septembre 2021 5

de Chine méridionale, avant de rejoindre la mer du Sud. D’après le ministère de la Défense, l’exercice maritime Séoul-Londres se déroulera en mer de l’Est avec à sa tête deux commandants de chaque allié et portera sur l’exploration et le sauvetage ainsi que la manœuvre tactique. La Corée du Sud y déploiera le navire d’assaut amphibie Dokdo, des contre-torpilleurs et des sous-marins. De son côté, le porte-aéronefs Queen Elizabeth est équipé de huit chasseurs furtifs F-35B de la marine britannique et dix aéronefs américains du même modèle. Le bâtiment est escorté par deux vaisseaux appartenant chacun aux États-Unis et aux Pays-Bas. La présence des avions et navires américains laissait supposer un exercice tripartite, mais cette hypothèse a été balayée immédiatement lors d’un briefing du ministère sud-coréen de la Défense.

(KBS World Radio, le 30-08-2021)

Escale japonaise pour le porte-avions de la Royal Navy HMS Queen Elizabeth
Le porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth doit faire une escale à la base navale états-unienne de Yokosuka, au sud de Tokyo, samedi. Ce navire doté d’une technologie de pointe a quitté la Grande- Bretagne en mai. Depuis, il a renforcé la coordination avec les autres pays de la région indopacifique. Le mois dernier, il a pris part à des manœuvres conjointes avec les Forces d’autodéfense du Japon et les forces états-uniennes dans les eaux au sud d’Okinawa. Le porte-avions organisera également un exercice conjoint avec les FAD dans les airs et en mer pendant plusieurs semaines. Cette initiative est considérée comme une tentative de contenir la Chine, compte tenu de l’intensification des activités maritimes de ce pays. La Grande-Bretagne considère le Japon comme son partenaire le plus proche en matière de sécurité en Asie. Elle affirme que la visite du porte-avions est destinée à porter la coopération à de nouveaux niveaux. Londres a exprimé son engagement dans la région indopacifique lors de la publication en mars de sa stratégie diplomatique et sécuritaire.
(Radio Japon international, le 04-09-2021)

Début en République tchèque des exercices militaires aériens Ample Strike
Quelque 500 soldats tchèques et 200 autres de sept pays de l’OTAN, parmi lesquels des Français, participent à partir de ce lundi et jusqu’au 19 septembre aux exercices militaires aériens Ample Strike, qui se tiennent en République tchèque pour la huitième année consécutive. Les manœuvres visent à coordonner les activités des contrôleurs aériens avancés avec les équipages d’aéronefs, les hélicoptères et les commandants au sol dans un environnement multinational, à pratiquer des tâches d’appui aérien direct ou encore à tester la capacité du pays hôte à fournir un appui aux troupes étrangères et de ravitaillement en vol pour les pilotes tchèques du chasseur Jas-39 Gripen.
(Radio Prague international, le 30-08-2021)

La Corée du Nord aurait remis en service un complexe nucléaire pouvant servir à la fabrication d’armes nucléaires, selon l’AIEA…
La Corée du Nord a remis en service son complexe nucléaire de Yongbyon. D’après l’Agence internationale de l’énergie atomique, ce réacteur aurait été à l’arrêt depuis 2018, mais l’AIEA a constaté le déversement d’eau de refroidissement. Ces installations peuvent servir à la construction d’armes nucléaires.

(Deutsche Welle, le 30-08-2021)

Après l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), c’est cette fois 38 North qui a affirmé hier que la Corée du Nord semblait avoir remis en service le réacteur nucléaire de 5 mégawatts de son site de Yongbyon, avec à l’appui des photos satellites du centre de recherche nucléaire du complexe. Selon le site web américain spécialisé dans le suivi du pays communiste, ces photos commerciales montrent le déversement d’eau de refroidissement via un nouveau conduit reliant le centre à la rivière Kuryong, et ce depuis le 25 août. Un tel écoulement constitue l’un des signes essentiels de redémarrage d’un réacteur. Le think tank américain a pourtant ajouté qu’aucun dégagement de vapeur du bâtiment censé servir à produire de l’électricité n’avait été observé, contrairement à ce qui s’était produit lors de l’exploitation du même réacteur dans le passé. 38 North a par ailleurs indiqué que pendant un certain temps, des mouvements de véhicules avaient été repérés près du réacteur de Yongbyon et qu’ils seraient liés à la maintenance ou à la nouvelle exploitation de celui-ci. Et d’ajouter que la construction d’une retenue d’eau pour le réacteur en question et celui expérimental à eau légère (ELWR) semble maintenant terminée après plusieurs mois de travaux. Le site a cependant analysé qu’il n’y avait pas encore de signes illustrant que ce réacteur à eau légère a été mis en marche. Yongbyon est situé à un

Renseignor N° 1195 le 5 septembre 2021 6

peu moins de 100 kilomètres au nord de P’yongyang.

(KBS World Radio, le 31-08-2021)

La Chine renforce sa réglementation sur la navigation de navires étrangers dans ses eaux territoriales…
Un récent amendement à la loi chinoise sur la sécurité du transport maritime, entré en application lundi, menace les navires qui manqueraient de signaler à l’avance leur passage dans des eaux chinoises, s’exposant à des sanctions de la part des autorités chinoises. La loi concerne notamment cinq types de bateaux étrangers, à savoir les sous-marins, les navires à propulsion nucléaire, les bateaux transportant des matières radioactives, les vraquiers chargés de produits chimiques, de gaz naturel liquéfié, de pétrole ou d’autres produits toxiques, ainsi que les navires qui pourraient « compromettre la sécurité des autres bateaux ». Parmi les cinq types de navires visés, la mention des sous-marins et des navires à propulsion nucléaire concerne plus particulièrement un petit nombre de pays, comme les États-Unis et la France, les seuls à disposer, pour le moment, de porte-avions à propulsion nucléaire. (Radio Taïwan international, le 01-09-2021)

Près de 6% d’augmentation annuelle jusqu’en 2026 pour le budget de la défense sud-coréenne…

Le gouvernement débloquera un total de 315 200 milliards de wons (229,3 milliards d’euros) entre 2022 et 2026 pour renforcer les capacités militaires du pays, soit 14 500 milliards de wons (10,1 milliards d’euros) de plus par rapport au plan précédent couvrant la période 2021-2025. Les frais de la défense augmenteront en moyenne de 5,8% d’année en année d’ici 2026 : c’est ce qu’on apprend du plan de la défense 2022-2026 dévoilé aujourd’hui par le ministère. D’abord, l’exécutif envisage de mettre au point de nouveaux types de missiles dotés d’une capacité de frappe et d’un degré de précision renforcés. Ensuite, pour faire face à la baisse de la population, l’armée entamera une restructuration de ses unités, misant davantage sur les matériels de pointe que sur les effectifs. De son côté, la marine projette de créer un commandement de la flotte mobile et un commandement aérien. Dans cette optique, elle envisage d’acquérir trois destroyers AEGIS et de développer un destroyer de prochaine génération de 6 000 tonnes (KDDX). Le porte-avions léger, dont la mise en service est prévue au début des années 2030, deviendra le bâtiment de contrôle du commandement de la flotte mobile. Enfin, les traitements des soldats conscrits seront améliorés. En particulier, le gouvernement augmentera progressivement leur salaire, d’ici 2026, jusqu’à 1 million de wons (728 euros), contre environ 600 000 wons (437 euros) actuellement.

(KBS World Radio, le 02-09-2021)

À Bakou, début d’un exercice militaire conjoint turco-azéri…

Les commandos d’attaque sous-marine (SAT) de la Turquie et de l’Azerbaïdjan ont lancé un exercice conjoint à Bakou. Une déclaration faite par le ministère de la Défense de l’Azerbaïdjan, précise que le but principal des exercices est d’améliorer les activités mutuelles des unités militaires des deux pays et les compétences de prise de décision et de gestion des commandants. Les opérations d’attaque et de défense sous-marines seront également menées dans le cadre de l’exercice, a-t-il informé. Le ministère a partagé quelques images du premier jour de l’exercice avec le public. L’exercice se poursuivra jusqu’au 12 septembre.

(La voix de la Turquie, le 03-09-2021)

… L’ACTUALITÉ DES MARCHANDS D’ARMES …

L’Irak souhaiterait acheter plusieurs types d’armements à la Turquie…

Le ministre irakien de la Défense, Cuma Inad, a déclaré qu’il souhaitait acheter à la Turquie des drones armés Bayraktar TB2, des hélicoptères T129 ATAK et des armes avancées. « Nous avons demandé à la Turquie des offres et des contrats pour l’achat de Bayraktar TB2, douze hélicoptères T129 ATAK et six systèmes de défense anti-drones. Nous sommes parvenus à un accord sur l’achat des drones armés Bayraktar » a déclaré Inad lors d’un reportage accordé à une chaîne de télévision locale. Selon le ministre irakien, les drones armés Bayraktar de Turquie sont très avancés et ont remporté un grand succès. « Comme ceux-ci ont la capacité de servir même la nuit, ils seront utiles dans notre lutte contre le terrorisme de Daesh. L’armée irakienne manque de cette technologie » a déploré Inad. Participant au Salon international de l’industrie de la défense (IDEF 2021) qui s’est tenu à Istanbul le 19 août, le ministre irakien de la Défense Inad avait rencontré ici le ministre de la Défense nationale turque Hulusipage7image695594704

Renseignor N° 1195 le 5 septembre 2021 7

Akar.

(La voix de la Turquie, le 31-08-2021)

Signature d’un accord entre Ankara et Kiev sur la modernisation des systèmes de défense aérienne…
La Turquie et l’Ukraine ont signé un nouvel accord dans le domaine de la défense. La compagnie turque Aselsan et la compagnie publique ukrainienne d’import-export d’armes Ukrspetseskport ont signé un accord sur la modernisation des systèmes de défense aérienne. Dans un communiqué, la compagnie ukrainienne Ukroboronprom a fait savoir que l’accord a été signé lors du Salon international de l’industrie de défense (IDEF 2021) qui s’est tenu à Istanbul. Les deux sociétés ont signé un accord dans le domaine de la modernisation des systèmes de défense aérienne, précise le communiqué. Selon le directeur général de la compagnie ukrainienne, Vadim Nozdriya, l’accord est une nouvelle étape pour le développement de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la technologie militaire.

(La voix de la Turquie, le 03-09-2021)

… CYBERESPACE …

Une amende de plus de 200 millions d’euros infligée à WhatsApp par l’autorité numérique irlandaise…
225 millions d’euros : c’est le montant de l’amende imposée à WhatsApp par l’autorité numérique irlandaise à l’issue d’une enquête demandée par la Commission européenne au sujet de la protection des données personnelles. Il s’agit de l’amende la plus importante jamais infligée par le régulateur irlandais. C’est aussi la deuxième plus grosse par un régulateur numérique en Europe après celle de 746 millions d’euros contre Amazon en juillet au Luxembourg pour non-respect de la réglementation européenne sur les données privées des internautes.

(Deutsche Welle, le 02-09-2021)page8image693984768page8image693986928

Renseignor est une lettre hebdomadaire publiée par Isabel Intelligence www.isabel-intelligence.org

en partenariat avec le Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R)

http://www.cf2r.org
Directeur de la publication, directeur de la rédaction : Alain Charret – direction@renseignor.com

Comité de rédaction : Julia Charret, Eric Denécé, Yves-Marie Peyry – redaction@renseignor.com

Créé en 2000, le Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R) est un Think Tank indépendant qui a pour objectifs :
– Le développement de la recherche académique et des publications consacrées au renseignement et à la sécurité internationale.

– L’apport d’expertise aux parties prenantes, aux politiques (décideurs, administration, parlementaires, médias, etc.).
– La démystification du renseignement et l’explication de son rôle auprès du grand public.

___

Centre Français de Recherche sur le Renseignement

12/14 rond-point des Champs Elysées – 75008 Paris 01 53 53 15 30page8image653776736page8image653792560page8image653792832page8image653793232page8image653778576

Renseignor N° 1195 le 5 septembre 2021 8

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :