MEMORABILIA

Pourquoi Michel Barnier ne fait pas rêver

PUBLIÉ LE :20 OCTOBRE 2021. PUBLIÉ DANS LE BLOG D’IVAN RIOUFOL

Michel Barnier fait-il rêver ? Non. Celui qui est présenté comme le favori des militants Républicains, qui choisiront leur candidat à la présidentielle début décembre, n’emporte pas l’enthousiasme des foules. Barnier à, certes, la tête de l’emploi. Mais la prestance physique ne suffit visiblement pas : ni les salles ni les sondages ne frémissent, pour l’instant en tout cas. Ses cinq autres concurrents LR ne sont guère plus surprenants dans leurs tièdes audaces. Dimanche, sur RTL, un lapsus de l’ancien commissaire européen a laissé voir sa propre réserve : « Je ne suis pas au gouvernement pour l’instant », a déclaré celui qui dit pourtant vouloir être président et non ministre ou premier ministre. Ce mercredi, toujours sur RTL, Barnier a été prolixe et précis sur les questions concrètes du logement et du pouvoir d’achat. Il a visé juste en affirmant, face à la flambée des prix des carburants : « Il faut que l’Etat cesse de s’enrichir quand les Français s’appauvrissent ». Mais cette approche matérialiste et technocratique des problèmes n’a rien pour stimuler une opinion lassée par l’excès de prudence, voire de lâcheté, de dirigeants couleur muraille. Barnier est un Biden français. Il peut, comme Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse, apparaître à terme comme plus rassurant qu’Eric Zemmour ou Marine Le Pen. Mais c’est en parlant aux tripes des Français et non à leurs portes-feuilles que Barnier ou les autres seront entendus.

Le phénomène Zemmour n’est pas seulement le résultat du succès médiatique du polémiste de télévision. Ces engouements superficiels sont, par essence, fragiles. Le journaliste, fort de ses audiences dans les meetings (mardi soir encore, à Versailles, à l’invitation des Eveilleurs, association proche de La Manif pour Tous) invite le monde politique à s’interroger urgemment sur ses difficultés à capter l’attention des gens ordinaires. Zemmour est écouté, bien plus que Barnier ou d’autres acteurs aussi honorables, car il parle au cœur des gens inquiets. Pur produit de la société civile, il a la sincérité et le réalisme brutal des Français oubliés. Plutôt que de poursuivre dans l’infantilisation des citoyens, à qui l’Etat Leviathan viendrait donner la main pour traverser la vie, le non encore candidat s’adresse à l’intelligence collective de ses compatriotes. Il reste dans le domaine des idées pour exposer la fragilité de la civilisation française. Se faisant, il répond à une angoisse existentielle partagée par beaucoup. Sans doute devra-t-il à terme entrer dans le détail de propositions plus techniques, mais son choix d’élever le débat et de déculpabiliser la France de son passé reste aujourd’hui le plus efficace. Barnier dit de Zemmour qu’ « il exploite les peurs », en reprenant un cliché convenu. Le candidat LR aurait intérêt, plutôt, à entendre ceux qui souffrent : ils ne demandent pas l’aumône.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :