MEMORABILIA

Gaz : le coup double de Vladimir Poutine en Hongrie

Scroll down to content

En signant un mégacontrat avec Budapest, le chef du Kremlin donne un coup de pouce à Viktor Orban, tout en taclant son ennemi ukrainien.

Durée : 2 minEn signant un mégacontrat avec Budapest, Vladimir Poutine donne un coup de pouce à Viktor Orban, tout en taclant son ennemi ukrainien.

En signant un mégacontrat avec Budapest, Vladimir Poutine donne un coup de pouce à Viktor Orban, tout en taclant son ennemi ukrainien.

L’EXPRESS. 26 octobre 2021

C’est un bien beau cadeau que vient de faire le président russe Vladimir Poutine au dirigeant hongrois Viktor Orban.

Le 27 septembre, le géant énergétique russe Gazprom signait avec Budapest un contrat gazier de première importance. Entré en vigueur le 1er octobre, il prévoit la livraison de 3,5 milliards de mètres cubes annuels par le biais du gazoduc TurkStream (traversant la mer Noire, la Bulgarie et la Serbie), ainsi qu’un autre milliard via l’Autriche. « Une question de sécurité, de souveraineté et d’économie », selon le chef de la diplomatie magyare, Peter Szijjarto. LIRE AUSSI >> Hongrie : Gergely Karacsony, le maire de Budapest qui défie Orban et la Chine

Grâce à ce deal, les Hongrois paieront leur gaz cet hiver bien moins cher que les autres Européens. Un vrai coup de pouce pour le dirigeant national-populiste hongrois, qui brigue un quatrième mandat consécutif aux législatives d’avril 2022, face à une opposition qui le talonne dans les sondages – et dont le nouveau chef, Peter Marki-Zay, inquiète le parti au pouvoir (Fidesz). 

Ce contrat russo-magyar vient consolider l’entente solide liant les deux pays. Déjà, un crédit russe de 11 milliards d’euros finance la rénovation de la centrale nucléaire de Paks, unique complexe atomique sur le sol hongrois. Budapest héberge aussi le siège de la Banque internationale d’investissement, réputée servir d’officine au renseignement russe. Au point que la Hongrie est souvent perçue comme le cheval de Troie de Moscou, servant à saper – de l’intérieur – l’unité de l’Otan et de l’Union européenne. L’application L’ExpressPour suivre l’analyse et le décryptage où que vous soyezTélécharger l’app

Rude coup aux Ukrainiens

Pour le chef du Kremlin, ce deal gazier est doublement gagnant. Il fait d’Orban – un peu plus – son obligé et porte un rude coup à son ennemi ukrainien. Les gazoducs qui vont approvisionner le pays magyar contournent en effet l’ancienne république soviétique, la privant de 1,5 milliard de dollars de taxes de transit annuelles. « Ce pacte sert les intérêts de Moscou, qui a dépensé des dizaines de milliards de dollars pour contourner l’Ukraine, un projet activement appuyé par la Hongrie », accuse le quotidien hongrois d’opposition Népszava. LIRE AUSSI >> Hongrie : Viktor Orban, le plus chinois des Européens

L’escalade diplomatique provoquée par cet accord envenime les relations déjà tendues entre Budapest et Kiev. Depuis le début du conflit armé dans le Donbass, la Hongrie s’oppose systématiquement aux sanctions européennes contre Moscou. En septembre 2017, une réforme ukrainienne de l’éducation supprimait les cours de magyar dans les collèges et les lycées. Un an plus tard, la distribution de passeports hongrois aux Ukrainiens d’origine hongroise vivant en Transcarpatie, région de l’ouest abritant une importante minorité magyarophone, suscitait l’indignation de Kiev – car contraire aux lois nationales. https://embed.acast.com/efaaaadb-7f16-57d9-9ba9-12e77f6e79a3/61794da64604e5001bc21ef3?subscribe=false

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :