MEMORABILIA

Coignard – Le Conseil de l’Europe, organisation orwellienne

Scroll down to content

CHRONIQUE. Utiliser sa légitimité institutionnelle pour promouvoir le séparatisme au prétexte de lutter pour la démocratie est idiot ou criminel. Ou les deux.

Les affiches suscitant une polemique, le Conseil de l'Europe les a retirees.
Les affiches suscitant une polémique, le Conseil de l’Europe les a retirées.

Par Sophie CoignardPublié le 05/11/2021 à 07h00

C’est une coïncidence, bien entendu. Le Conseil de l’Europe, créé pour défendre les droits de l’homme et les valeurs démocratiques, a vu le jour en 1949. 1949, l’année où l’écrivain britannique George Orwell publiait 1984,son célèbre roman dystopique qui dénonçait avec courage et brio le totalitarisme.

Cette semaine, le Conseil de l’Europe, paré de tous ses atours humanitaires, a montré comment une honorable organisation internationale peut se transformer en une machine infernale. Mais, comme l’enfer, elle est évidemment pavée de bonnes intentions.

L’une d’entre elles consiste à lutter contre les discriminations en général et la haine anti-musulmans en particulier. Pour ce faire, l’institution basée à Strasbourg finance (essentiellement avec l’argent de l’Union européenne) des « ateliers » qui accueillent, sur le papier, associations et citoyens de bonne volonté. C’est ainsi que la session organisée fin septembre accouche d’une campagne de communication d’une créativité plus que douteuse.

À LIRE AUSSITRIBUNE. La propagande pro-hidjab du Conseil de l’Europe est inacceptable

Des affiches montrent des jeunes femmes sous deux visages, voilé et non voilé, et affichent des slogans tels que « Mon hidjab, c’est mon choix », « La beauté se trouve dans la diversité comme la liberté dans le hidjab », « Apportez de la joie, acceptez le hidjab ». Face à la polémique, ces visuels sont retirés du site officiel du Conseil de l’Europe, mais le mal est fait. Parmi les « gentilles » associations conviées à ces ateliers, plusieurs gravitent en effet dans la mouvance des Frères musulmans. Ses militants se font un plaisir d’offrir la plus large diffusion possible à ces affiches, qui portent le signe du Conseil de l’Europe et de l’Union européenne.

« L’ignorance, c’est la force »

Cette histoire navrante rappelle irrésistiblement, à maints égards, l’univers décrit par George Orwell. En agissant avec une telle désinvolture, cette organisation internationale, qui emploie 2 200 personnes et gère un budget d’environ 500 millions d’euros, chargée de défendre la démocratie, apporte crédit et considération aux ennemis de celle-ci. Le slogan « La liberté dans le hidjab » fait irrésistiblement penser à ceux qui régissent le monde dans 1984 : « La guerre, c’est la paix, la liberté, c’est l’esclavage, l’ignorance, c’est la force. »

À LIRE AUSSICoignard – Burkini : la nage en eaux troubles de Marlène Schiappa

Cette campagne navrante est issue d’un projet intitulé « WE CAN for human rights speech », lui-même piloté par l’unité « Non au discours de haine et coopération » du Conseil de l’Europe. On se croirait dans la capitale de la première région aérienne de l’Oceania, décrite dans 1984. Quatre ministères y règnent en maîtres. Officiellement préposés à la Vérité, à la Paix, à l’Amour et à l’Abondance, ils se chargent en réalité de distiller le mensonge, de répandre la haine, d’inciter à la délation et de gérer le rationnement. De la même manière, les visuels créés sous l’égide du Conseil de l’Europe font la promotion du hidjab comme symbole de libre arbitre, de concorde et de joie. Ils déguisent un instrument d’oppression en vecteur de libération.

Désormais, sur la page Internet dont les affiches ont été retirées est inscrit ce message : « Les visuels qui ont été développés par les participants au cours de notre récent atelier consacré à développer des récits fondés sur les droits humains pour s’opposer à la haine anti-musulmans sont en cours de réexamen. » De réexamen ? On attend avec impatience – et non sans angoisse – les résultats de cette introspection.

 Newsletter débats et opinions

Pour comprendre les vrais enjeux du monde d’aujourd’hui et de notre société, recevez chaque vendredi, notre sélection d’articles tirée de notre rubrique Débatsok

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Vous lisez actuellement : Coignard – Le Conseil de l’Europe, organisation orwellienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :