MEMORABILIA

Gironde : les gendarmes pris à partie dans une longue et violente fusillade (d’une heure !!!!!!!!!!!!) 

Scroll down to content

D’après 20Minutes, des gendarmes en intervention sur un incendie volontaire de véhicule en Gironde samedi 20 novembre ont été la cible d’une violente fusillade qui a duré une heure. Aucun blessé n’est à déplorer chez les militaires. 

Par  valeursactuelles.com Publié le 23 novembre 2021

Image d’illustration. Photo © LODI FRANCK/SIPAPartager cet article sur FacebookTwitterLinkedIn

Une banale intervention qui tourne au far-west. C’est qu’on subit des gendarmes lorsqu’ils sont intervenus sur un incendie volontaire de voiture à Lesparre-Médoc (Gironde) dans la soirée du samedi 20 novembre, rapporte 20Minutes. Progressant sur un chemin de terre en direction d’habitations, les militaires, scindés en deux équipages et accompagnés d’un peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG), ont été soudainement pris à partie par des coups de feu nourris, pour une raison encore inconnue.A LIRE Fusillade “à la burqa” : à Toulouse, les deux principaux accusés condamnés à la perpétuité

Fusillade d’une heure

Partis d’une zone boisée, mais habitée par deux familles de deux frères vivant dans des caravanes et des masures de bois, la fusillade s’est intensifiée. Elle a duré une heure environ. Les militaires, conformément à la procédure qui leur interdit d’ouvrir le feu si leurs agresseurs ne sont pas distincts, n’ont pas riposté et ont demeuré à couvert. L’un d’entre eux a témoigné avoir senti des plombs tomber dans ses cheveux. Fort heureusement, aucun gendarme n’a été blessé durant cette fusillade. Les militaires sont « extrêmement choqués », a communiqué le parquet de Bordeaux à 20Minutes. C’est finalement l’arrivée d’une camionnette d’un membre de la famille d’où sont partis les coups de feu qui a mis fin aux tirs. Quatre individus ont pu être interpellés et sont en garde à vue. Plus d’une centaine de coups de feu ont été tirés au total.

L’intéressant de cet article est qu’on y apprend que la « procédure« en vigueur interdit aux forces de l’ordre de tirer sur des attaquants non précisément identifiés » !!!!!!!!!

Bonjour Kafka !!!!

artofus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :