MEMORABILIA

Le cimetière de la Manche, un déni de politique migratoire : à qui la faute ?

Scroll down to content

Floris de Bonneville 25 novembre 2021 BOULEVARD VOLTAIRE

221      BOULEVARD VOLTAIRE Imprimer, enregistrer en PDF ou envoyer cet article 2( novemebre 2021

Non, M. Darmanin, les premiers coupables ne sont pas les passeurs qui sont d’épouvantables criminels.

Après le drame qui a coûté la vie à 27 migrants morts noyés dans la Manche, le temps est venu des questions sans faux semblant. Les responsables de ces drames, de tous ces migrants noyés en Méditerranée ou dans la Manche, c’est le gouvernement auquel vous appartenez. C’est le Président Macron. Ce sont vos prédécesseurs et vos homologues européens. Vous aurez beau faire toutes les déclarations, écrire tous les tweets afin de criminaliser les seuls passeurs, votre politique laxiste est celle qui fait miroiter à ces dizaines de milliers d’Africains, de Syriens, d’Irakiens, d’Afghans qu’un eldorado existe en Europe.

C’est une accusation grave. Mais qui pourrait nier que si migrants il y a, si de jeunes hommes préfèrent tenter l’aventure plutôt que d’aider leur propre pays, si des mères de famille peuvent mettre en péril leur propre vie et celle de leurs enfants, c’est que la politique française et, par extension, la politique européenne n’ont rien fait pour les empêcher de tenter le pire. Bien au contraire, puisque tous ces migrants bénéficient d’une aide médicale et financière qui sont une véritable pompe aspirante.

Et puis, comment supporter que ces passeurs échappent à nos excellents services de renseignement et de police ? Il est pourtant possible de s’en saisir. La preuve : quelques heures après le naufrage, quatre passeurs étaient arrêtés. Qui peut se permettre de payer ces canots pneumatiques, des Zodiac™ de dix mètres ? Le ministre de l’Intérieur nous dit, mercredi, que 785 policiers, chargés de surveiller les plages, ont réussi à interpeller 671 migrants, mais 285 ont réussi à prendre la mer. Au risque de leur vie, pour fuir leur pays, fuir la France et espérer une vie meilleure sur le sol anglais dont ils connaissent, pour la plupart, la langue.

Mais enfin, comment peut-on tolérer de la part de nos dirigeants qu’ils laissent ouvertes nos frontières et laissent ceux qui sont arrivés sur les côtes de la Manche tenter l’aventure improbable d’une traversée à hauts risques ? Pourquoi laisser ces campements de migrants sur notre sol depuis tant d’années ? Tous ces hommes venus d’ailleurs sont des illégaux qui devraient être renvoyés le plus humainement possible dans leur pays d’origine.

Gérald Darmanin, en annonçant, mercredi, que 7.800 migrants ont été secourus dans la Manche depuis janvier, ne fait-il pas le constat de l’échec d’une politique migratoire qui n’existe pas ?Emmanuel Macron proclame qu’il n’est pas question que la Manche devienne un cimetière alors que, le même jour, on apprend que 853 personnes ont réussi la traversée illégale de la Manche dans la journée du 3 novembre.

La seule politique claire de notre Président est bien la langue de bois.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :