Autonomie de la Guadeloupe: l’opposition fustige la proposition de Sébastien Lecornu

Réservé aux abonnés

Par Jean Cittone et Horia Mustafa Douine LE FIGARO. 28 nobvembre 2021

DÉCRYPTAGE – Depuis l’annonce officielle d’une éventuelle «autonomie» de l’île, la polémique enfle.

«Quelle improvisation, ce gouvernement! Vous croyez vraiment que les outre-mer, ce qu’ils réclament, c’est moins d’État? Ils veulent plus de justice!» Invitée de Franceinfo ce dimanche 28 novembre, la candidate du Parti socialiste à l’élection présidentielle, Anne Hidalgo, s’est fendue d’une vive critique envers la politique du gouvernement en Guadeloupe. Pour la maire de Paris, «il n’y a pas de considération de nos compatriotes des outre-mer», et la question de l’indépendance «n’est pas ce qui est attendu» par les populations locales aujourd’hui. Depuis plusieurs jours, le mouvement contre l’obligation vaccinale des soignants embrase l’archipel, en proie à de nombreux pillages, incendies et blocages routiers. Avant de se rendre sur place ce dimanche, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a annoncé que le gouvernement était «prêt» à évoquer la question d’une autonomie renforcée sur l’île, si cela pouvait permettre de «résoudre les vrais problèmes du quotidien des Guadeloupéens». Depuis cette annonce inopinée, les oppositions font bloc contre le gouvernement.À découvrir

«Il est totalement hors sujet, M. Lecornu! Quel est le rapport entre les revendications des Guadeloupéens et l’autonomie ou l’indépendance?», s’interroge par exemple Marine Le Pen, invitée du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI» ce dimanche. Pour la chef de file du Rassemblement national, «il y a un mépris, une forme de violence à l’égard des Guadeloupéens, laissés depuis des années dans une situation difficile». La candidate du RN évoque par ailleurs le fait que le gouvernement se serait «fait ramasser par le chef des indépendantistes». Élie Domota, porte-parole du collectif syndical LKP, affirme en effet sur LCI que la question de l’autonomie, mise sur la table par Sébastien Lecornu, est «hors sujet», soulignant par la même occasion que les manifestants n’ont «jamais été entendus» sur leur volonté de «négociations sur l’obligation vaccinale et sur le passe sanitaire».

À LIRE AUSSIGuadeloupe: l’exécutif sous pression, Lecornu dans le viseur

Marine Le Pen et Anne Hidalgo rappellent d’ailleurs toutes les deux l’épineuse question de la gestion de l’eau en Guadeloupe, ainsi que les problèmes de littoral, avec l’envahissement des plages de Guadeloupe par les sargasses, des algues brunes en décomposition, dangereuses pour la biodiversité et la santé.

Jean-Luc Mélenchon estime quant à lui que cette proposition de la part de l’exécutif est «stupéfiante». Le candidat de La France insoumise affirme sur son compte Twitter que «tous les Français sont solidaires. Nous parlerons statut le moment venu».https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=Le_Figaro&dnt=false&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1464581777113202692&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lefigaro.fr%2Fpolitique%2Fautonomie-de-la-guadeloupe-l-opposition-fustige-la-proposition-de-sebastien-lecornu-20211128&sessionId=eb4985263fbe68b6e84ca44d65e925c414489414&siteScreenName=Le_Figaro&theme=light&widgetsVersion=f001879%3A1634581029404&width=550px

Le député LR du Vaucluse, Julien Aubert, écrit quant à lui dans une tribune au Figaro que «la gestion de la crise sanitaire dans les Antilles restera comme un exemple parfait de pas de deux macronien, et de débandade institutionnelle».

«Fuite en avant»

Un constat partagé à droite. «C’est l’exemple type de la fuite en avant, c’est une forme de démembrement de l’unité nationale», a asséné Xavier Bertrand, candidat au congrès des LR. «C’est une forme d’échappatoire de la part du chef de l’État et c’est la marque de fabrique de ce gouvernement: on est défaillant pour le rétablissement de l’ordre, et pour le reste c’est: “Vous, les Guadeloupéens, débrouillez-vous, on va vous proposer l’autonomie”», déplore le président des Hauts-de-France sur CNews.

À LIRE AUSSIGuadeloupe: le président de région Ary Chalus, un macroniste en rupture de ban

Depuis le début de la crise, le gouvernement tente à la fois d’apaiser le feu des critiques et de résoudre la situation sur place. Dans la nuit de vendredi à samedi, les forces de l’ordre ont de nouveau essuyé des tirs d’armes à feu, mais sans qu’il y ait de blessés, selon la préfecture. La semaine dernière, le Raid et le GIGN ont été dépêchés sur place afin de venir prêter main-forte aux forces de l’ordre et faire respecter le couvre-feu, instauré en Guadeloupe et en Martinique. Samedi matin à Pointe-à-Pitre, entre 2000 à 3000 personnes ont manifesté pour demander une nouvelle fois la levée totale de l’obligation vaccinale pour les soignants et les pompiers. Pour tenter d’enrayer le déferlement de violence sur l’île, le gouvernement a décidé de reporter au 31 décembre l’application de l’obligation vaccinale.

La proposition de Sébastien Lecornu a en outre réveillé les velléités d’autonomie de la Corse. Jean-Félix Acquaviva, député de Haute-Corse, a ainsi lancé samedi un «appel solennel à un processus similaire en Corse» à celui proposé en Guadeloupe. «Le gouvernement est donc prêt à parler de l’autonomie de la Guadeloupe comme une des solutions structurelles à apporter à cette crise. Il a fallu des violences, des nuits d’émeutes pour arriver à cette évidence. Cela ne manque pas d’interpeller», s’est ému le député. Un souhait partagé par le député Paul-André Colombani. «Qu’en est-il de la Corse, où nous ne cessons d’amorcer le dialogue et de faire part de nos revendications de manière démocratique? Où nous travaillons pour faire évoluer notre statut? Où les nationalistes sont majoritaires?», exprime-t-il sur Twitter.https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=Le_Figaro&dnt=false&embedId=twitter-widget-1&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1464509475721818117&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lefigaro.fr%2Fpolitique%2Fautonomie-de-la-guadeloupe-l-opposition-fustige-la-proposition-de-sebastien-lecornu-20211128&sessionId=eb4985263fbe68b6e84ca44d65e925c414489414&siteScreenName=Le_Figaro&theme=light&widgetsVersion=f001879%3A1634581029404&width=550px


Un territoire à l’économie fragile

Si l’expression de la colère en Guadeloupe trouve son origine dans la mobilisation contre le passe sanitaire, elle reflète également une situation économique et sociale précaire. Le taux de chômage s’établit au deuxième trimestre 2021 à 19,3 % de la population dans le département ultramarin contre 8 % en moyenne dans la métropole, selon l’Insee. Le chômage des 15-20 ans atteint quant à lui 35 %, soit un jeune actif sur trois, quand il s’élève à 20 % en moyenne en France en 2020. Une femme sur deux n’a pas d’emploi, et l’impact de la crise sanitaire a entraîné une chute de la consommation des ménages de 4,2 % en 2020. En matière de richesse, la comparaison avec l’Hexagone est tout aussi effarante. Le PIB par habitant en Guadeloupe s’élève à 24 350 euros, soit un tiers de moins que la moyenne du pays. La pauvreté touche 34,5 % des Guadeloupéens contre 15 % en France. Aujourd’hui, les coupures d’eau fréquentes, dues à la vétusté du réseau, alourdissent les difficultés rencontrées par les habitants.https://static.lefigaro.fr/eidos-infographies/web_202147_guadeloupe/html/web_202147_guadeloupe.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :