Guerre d’Algérie: «Entre Paris et Alger, les concessions sont à sens unique»

Réservé aux abonnés

Par Aziliz Le Corre. LE FIGARO. 10 décembre 2021

Jean Sévillia, auteur des «Vérités cachées de la guerre d’Algérie» (Fayard 2018). Sébastien SORIANO/Le Figaro

ENTRETIEN – Jean Sévillia, auteur des Vérités cachées de la guerre d’Algérie (Fayard 2018), estime qu’il n’y a pas de réconciliation mémorielle apaisée dans la politique d’Emmanuel Macron.

LE FIGARO. – La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a annoncé vendredi la prochaine ouverture des archives sur «les enquêtes judiciaires» de la guerre d’Algérie (1954-1962). Que contiennent-elles?

La semaine du FigaroVoxNewsletter

Le samedi

Retrouvez les chroniques, les analyses et les tribunes qui animent le monde des idées et l’actualité. Garanti sans langue de bois.S’INSCRIRE

Jean SÉVILLIA. – La manière dont Roselyne Bachelot a procédé à cette annonce, au micro de Jean-Jacques Bourdin, laissait à penser qu’une multitude de secrets honteux serait à découvrir dans les archives, sous-entendant que les investigations dans les enquêtes judiciaires de gendarmerie et de police mèneraient inéluctablement à la révélation d’actes illégaux commis par les forces de l’ordre. Roselyne Bachelot posait ainsi une culpabilité de principe sur les institutions françaises, comme si le camp de l’indépendance avait été miraculeusement innocent de toute pratique violente. C’est une vision hémiplégique de la guerre d’Algérie. Ajoutons que les archives peuvent conduire à des découvertes gênantes pour les Algériens, car le FLN, qui menait une guerre de type terroriste en Algérie, a aussi commis de nombreux actes criminels sur le territoire métropolitain, dont les enquêtes de gendarmerie ou de police apportent sûrement la trace. Ouvrir les archives, finalement, pourrait se révéler une arme à double tranchant.

À LIRE AUSSIGuerre d’Algérie: pourquoi Macron accélère l’ouverture des archives

Cette annonce donne-t-elle l’impression d’une histoire à sens unique?

Rappelons que l’Algérie, en 1954, n’est pas une colonie, mais est constituée de départements français dont les habitants sont tous citoyens français. À partir de 1954, le mouvement indépendantiste, pour parvenir à ses fins, choisit la voie du combat armé. D’emblée, dès 1954, le FLN affirme son intention d’utiliser «tous les moyens» pour obtenir l’indépendance. Cela se traduit par des attentats, des assassinats, qu’on ne saurait qualifier autrement que d’actes de type terroriste, tant à l’égard des musulmans fidèles à la France que des militaires et civils européens, pour ne pas parler de la lutte du FLN contre ses rivaux du MNA (Mouvement national algérien). Il ne s’agit nullement de nier que des actes de violence illégale ont pu être perpétrés par les forces de l’ordre françaises. Mais «regarder la vérité historique en face», comme le souhaite Mme Bachelot, cela suppose d’étudier la violence côté français, comme côté indépendantiste.

Cette annonce s’inscrit dans la politique de «réconciliation mémorielle» initiée par Emmanuel Macron. L’approuvez-vous?

Avant d’être élu à l’Élysée, Emmanuel Macron a commencé par qualifier la colonisation de «crime contre l’humanité». Il s’est repris ensuite, mais sans cohérence. Avoir confié un rapport sur la «mémoire de la guerre d’Algérie» à Benjamin Stora, qui a une vision militante de l’histoire, et plus tard demander pardon aux harkis au nom de la France (ce qui est une bonne chose) ne me paraît pas suivre une ligne logique. Je ne vois pas de réconciliation mémorielle apaisée dans la politique d’Emmanuel Macron. Si l’Algérie exige et ne lâche rien alors que la France lâche et n’exige rien, les concessions sont toujours à sens unique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :