Civilisation chrétienne : le très beau message de Noël d’Éric Zemmour

Scroll down to content

À tous ceux qui croient qu’Éric Zemmour entretient une obsession pour la question migratoire ou pour la guerre civile, nourrissant une haine de l’autre, on devrait conseiller d’écouter son message de Noël, un message de paix et de fraternité, mais surtout qui révèle comme nul autre sa vision politique civilisationnelle, affirme notre chroniqueur Frédéric Saint Clair. 

Par  Frédéric Saint Clair Publié le 28 décembre 2021 à 9h00   VALEURS ACTUELLES

Éric Zemmour, candidat du Parti Reconquête. Photo© Isa Harsin/SIPA Partager cet article sur FacebookTwitterLinkedIn

À l’exception de Marine Le Pen, qui a également délivré un beau message de Noël, nul autre responsable politique qu’Éric Zemmour n’a pris le temps de s’adresser aux Français de toutes confessions, et sans confession, pour leur parler de l’importance que revêt Noël pour notre civilisation. Nul autre n’a pris le temps d’expliquer quel enjeu central le terme « civilisation » constitue pour notre pays et pour notre époque. Car au-delà de toutes les thématiques abordées habituellement par le candidat, c’est bel et bien la civilisation qui est au cœur du projet politique d’Éric Zemmour. La civilisation chrétienne plus particulièrement, qu’il n’aborde pas en dévot, mais en homme d’histoire, conscient de l’importance du temps long et de l’incroyable héritage culturel qui nous a été légué, et en homme politique soucieux de la nation, de sa cohésion et de sa continuité. Si nous devions théoriser ce message de Noël, nous pourrions dire qu’il pose les fondements d’un nouveau “nationalisme civilisationnel”.

Plus encore que lors du discours de Villepinte, Éric Zemmour explicite, en l’espace de six minutes, le fondement philosophique de son projet politique. À commencer par : liberté, égalité, fraternité. Rien d’autre que les valeurs de la République, objecteraient certains. Non, les valeurs de la civilisation chrétienne, répond en substance le candidat de Reconquête. Chose assez rare dans le discours politique, Éric Zemmour rappelle que les valeurs que d’aucuns croient être républicaines, nées de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, sont en réalité attachées à la civilisation chrétienne. Liberté : « Dans le monde chrétien, affirme-t-il, la liberté est de nature divine, et doit être protégée comme le trésor le plus précieux. » Égalité : « La civilisation chrétienne, précise-t-il également, considère que les hommes sont absolument égaux en dignité » ; pauvre ou riche, prostituée, soldat, lépreux – autant de références scripturaires – sont égaux car ils sont d’abord et avant tout enfants de Dieu, et à ce titre, égaux devant Lui. Fraternité : « Notre civilisation, souligne-t-il enfin, considère que la douceur, la tendresse, l’amour, sont supérieurs à tous les autres comportements humains. »

Nous rappeler ce que le catholicisme a apporté à la France et, à travers la France, au monde

Rattacher ces valeurs centrales à la civilisation chrétienne plutôt qu’à la République leur confère une assise incomparablement plus stable, temporellement et spatialement, une assise millénaire à l’échelle de l’Occident, que celle qui pourrait résulter d’un arrimage à un régime politique, fut-il démocratique. Cela permet également d’y associer des valeurs aussi déterminantes que la paix, la beauté et la vérité. C’est ainsi qu’un accent particulier a été placé sur la nécessité de « gagner la paix » plus encore que la guerre, et sur « le caractère incomparablement paisible des sociétés occidentales quand elles sont fidèles à elles-mêmes ». Non pas nier « les erreurs, les fautes, les crimes » des sociétés occidentales, mais nous rappeler ce que le catholicisme a apporté à la France et, à travers la France, au monde : le beau, notamment, via « la civilisation de Rembrandt, de Léonard de Vinci, de Bach, de Mozart, de Beethoven », et le vrai – une vérité qui n’est « ni théorique ni relative, mais concrète, incarnée et sacrée ».

Nombreux sont ceux qui critiqueront ce message, qui prétendront pouvoir le déconstruire aisément, et qui affirmeront, comme il est d’usage médiatiquement, que son universalisme n’est que le faux nez d’un sectarisme raciste. La vérité, c’est que le vrai visage d’Éric Zemmour est apparu dans son message de Noël comme il est apparu dans les témoignages de Christine Kelly et d’Éric Naulleau lors de l’émission de Cyril Hanouna, dévoilant un garçon empathique et sensible. Pour le dire de manière politique : la droite nationaliste civilisationnelle n’est pas une droite inhumaine et xénophobe, c’est une droite chrétienne, et donc humaniste. Par ailleurs, ce message de Noël a le mérite de placer au cœur du débat politique l’unique question qui vaille en notre siècle, celle qui est la véritable obsession d’Éric Zemmour et qui devrait être l’obsession de tous les Français, bien plus que le pouvoir d’achat où la problématique sanitaire : la survie de notre civilisation.Lire les commentaires (0)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :