Lecture: L’homme dévasté, Jean-François Mattéï, Grasset, 2014. Par Maxime Tandonnet.

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

L’homme dévasté de Jean-François Mattéï fait partie des grands essais qui aident à comprendre notre époque, à côté de plusieurs livres dont j’ai déjà parlé : Mythes et mythologie politiques de Raoul Girardet, le bouc émissaire de René Girard ou encore l’ère du vide de Gilles Lipovetsky (par exemple).

Le philosophe décédé en 2014, juste après sa parution, revient sur les étapes de la pensée gréco-latine puis européenne qui sont les fondements d’une conception harmonieuse de l’être humain et de la société fondée sur plusieurs piliers intellectuels en particulier les idées de beauté, de vérité, de justice et de raison. Ainsi la pensée de Platon est dominée «par une idée directrice, la vérité pour le savoir scientifique, la justice pour l’action politique et le bien pour la vie morale[…] que l’on édifie le monde à partir d’un modèle scientifique, l’homme à partir d’un modèle éthique ou le citoyen…

Voir l’article original 560 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :