Comment Macron installe la zizanie civile

PUBLIÉ LE :7 JANVIER 2022 PUBLIÉ DANS LE BLOG D’IVAN RIOUFOL

Un vœu pour 2022 ? Sortir de là. En finir avec ce monde diabolique, construit sur la division, la suspicion, la délation, la vulgarité. Cet univers affreux a été créé par Emmanuel Macron, enivré de son pouvoir discrétionnaire. « Je suis quelqu’un de très humain », avait-il dit le 15 décembre. Lors de ses vœux, il avait émis un souhait brumeux : « Restons du côté de la vie ». En réalité, son bilan illustre la réflexion de Chateaubriand : « Un gouvernement pervers introduit le vice chez les peuples, comme un gouvernement sage fait fructifier la vertu ». Les appels à l’« apaisement » du chef de l’État ont consisté à monter les uns contre les autres : mondialistes contre populistes, européistes contre souverainistes, déracinés des métropoles contre enracinés des périphéries, « élites » contre « gilets jaunes ». Et désormais : vaccinés contre non-vaccinés…

La peur et la haine ont toujours fait bon ménage. Tous deux se confortent dans la surenchère mimétique. Aussi ne faut-il pas s’étonner des effets produits par la constante dramatisation officielle du Covid, en dépit de sa faible létalité (0,05 de la population). La mortalité est encore plus réduite avec le dernier variant Omicron. C’est Jean Castex qui, le 17 décembre, avait donné son feu vert à la loi des suspects, en désignant les non-vaccinés comme cibles de la terreur sanitaire : « Il n’est pas admissible que le refus de quelques millions de Français de se faire vacciner mette en risque la vie de tout un pays (…) ». Ce recours au bouc émissaire permet au gouvernement de faire oublier sa responsabilité dans la faillite du système hospitalier, et son erreur d’avoir tout misé sur un vaccin à l’efficacité modeste, sauf pour les plus fragiles. Le virologue Jean-Michel Claverie le qualifie même d’« escroquerie ». Cependant, cette chasse à l’homme, relancée mercredi par Macron, est ignoble. 

Macron n’est plus en guerre contre un virus, mais contre des Français coupables de résister à l’hystérie sanitaire. Dans Le Parisien, il a dit vouloir « emmerder » les non-vaccinés, qualifiés d’« irresponsables » et de non-citoyens. Cette zizanie est de l’huile jetée sur le feu. (La suite du bloc-notes dans Le Figaro)

Je participerai, ce vendredi, à L’heure des pros (9h-10h30)

Rendez-vous dimanche sur CNews (19h-20h) pour mon émission, Les points sur les i. Invité : François Garçon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :