La basilique de Saint-Denis dégradée à coups de barre de fer, le recteur porte plainte

Scroll down to content

Contacté par Valeurs actuelles, le recteur de la basilique-cathédrale indique avoir porté plainte le jour-même, le 4 janvier dernier. Le vandale a été rapidement interpellé. Par  Amaury Bucco. Publié le 8 janvier 2022

Crédits photo: JOEL SAGET / AFPPartager cet article sur FacebookTwitterLinkedIn

Mardi 4 janvier, dans la matinée, un homme en survêtement s’est rendu à la basilique-cathédrale de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, muni d’une barre de fer, avec laquelle il a causé plusieurs dégâts matériels, selon plusieurs sources concordantes. L’homme, un marginal âgé d’une trentaine d’années, guyanais et inconnu des services de police, précise une source policière, se serait rendu une première fois dans la nécropole royale, où il se serait vu refuser l’accès à un espace derrière l’autel, interdit au public. Il serait revenu un peu plus tard, muni d’une barre de fer, avec laquelle il s’en est pris aux vitrines de présentation dans lesquelles sont exposés des objets religieux vendus sur place (crucifix, statuettes et autres bibelots).

Après cette première dégradation, l’homme s’en est pris à trois statues de plâtre présentes dans des chapelles, représentant Saint Denis, Sainte Geneviève et Saint Antoine. Les trois statues ont été depuis retirées et placées dans une salle à part, où l’un des paroissiens les a pris en photo, avant de poster les clichés sur Twitter, ce vendredi 7 janvier. Le casseur est ensuite sorti de la basilique et a achevé sa funeste besogne à l’extérieur de l’édifice religieux, où il s’est attaqué à deux statuettes présentes dans la crèche placée devant la basilique. Une personne de l’équipe paroissiale l’a alors pris en filature afin d’aider la police à le retrouver. Le casseur a ainsi été rapidement interpellé.

Photos prises par un paroissien des trois statues dégradées.

Contacté par Valeurs actuelles, un paroissien, non directement témoin des faits, mais très impliqué dans la vie paroissiale, raconte que la scène lui a été décrite trois jours plus tard, ce vendredi 7 janvier, à la sortie de la messe quotidienne matinale. Voyant l’individu armé d’une barre de fer arriver, le vigile aurait tenté de lui refuser verbalement l’accès à la basilique avant de faire évacuer les lieux et de prévenir la police. L’homme est décrit comme étant un marginal plutôt renfermé, comme il en existe parfois parmi les visiteurs de la basilique. Le vigile aurait été frappé par la violence des coups portés.

Tout le monde a bien réagi et la police fait désormais son travail pour le mieux, nous restons en contact.

Contacté par Valeurs actuelles, le recteur de la basilique, le père Jean-Christophe Helbecque, déclare être arrivé sur place juste après les faits et avoir porté plainte le jour-même au nom de la paroisse, affectataire. L’Etat, propriétaire des murs, figure aussi parmi les plaignants. Le prélat précise que les statues en plâtre et peu anciennes ne sont heureusement pas d’une grande valeur. « Tout le monde a bien réagi et la police fait désormais son travail pour le mieux, nous restons en contact », explique-t-il, évoquant un évènement rarissime et marginal.

Une source policière indique de son côté que le vandale est un habitant de la commune, souffrant de troubles psychiatriques et traversant des problèmes de logement. Selon cette même source, l’homme en question attend depuis longtemps un logement social et se serait rendu peu avant à la mairie, située à quelques mètres du parvis de la basilique. Contacté par Valeurs actuelles, l’évêque de Saint-Denis, Monseigneur Pascal Delannoy, n’a pas répondu pour le moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :