Zemmour en hausse, Le Pen devant Pécresse : le sondage qui rebat les cartes et plaide pour l’unité

Scroll down to content

Marc Baudriller 1 février 2022 BOULEVARD VOLTAIRE

4k      Imprimer, enregistrer en PDF ou envoyer cet articlehttps://rcm-eu.amazon-adsystem.com/e/cm?o=8&p=13&l=ur1&category=kitchen&banner=09SX5FP6CD14RH87DYR2&f=ifr&linkID=7ef0b5967594138bbfc55af8244b67ab&t=bvoltaire-21&tracking_id=bvoltaire-21

Les sondages réveillent les intentions de vote en faveur d’Éric Zemmour et relancent le suspense d’une présidentielle décidément loin d’être jouée.

Le mardi 1er février au soir, les partisans d’Éric Zemmour triomphaient, portant le mot #DynamiqueZemmour en tête des sujets les plus tweetés en France sur le réseau social. La raison de l’emballement ? Un sondage IFOP-Fiducial 2022 pour Paris MatchLCI et Sud Radiorelance, une fois de plus, les incertitudes. Ce scrutin qui s’annonçait plié d’avance, Macron l’emportant contre Marine Le Pen, n’en finit plus de s’ouvrir à tous les scenarii. Qui pourrait aujourd’hui prédire le choix des Français dans 80 jours ?

Ce dernier sondage rebat encore une fois les cartes. Le camp Zemmour triomphe : son champion progresse (de 0,5 point sur la précédente vague) et revient donc dans la course, à 14 %. Zemmour n’a peut-être pas dit son dernier mot, pour paraphraser le titre de son livre, et c’est assez rare de constater un sursaut à ce stade de la campagne. Il devra cependant confirmer cette progression dans les prochaines études d’opinion pour menacer l’ordre établi. En attendant, ses partisans, passés maîtres dans l’art du doute vis-à-vis des sondages ces dernières semaines, retrouvent sur les réseaux sociaux la foi des convertis !

Mais le principal choc de ce thermomètre administré dans l’opinion par un institut à la réputation de sérieux (tous ne le sont pas…) concerne plutôt Marine Le Pen et Valérie Pécresse. Les deux femmes politiques conservent une belle longueur d’avance sur Éric Zemmour. Surtout, Marine Le Pen domine nettement la candidate LR pour la première fois depuis la primaire des Républicains. Avec 17,5 % d’intentions de vote en sa faveur (étale sur une semaine), Le Pen reprend un ticket pour le second tour de l’élection présidentielle, devant Valérie Pécresse donnée à 16 %, en baisse d’un demi-point. De quoi inquiéter l’état-major de Pécresse qui reprenait espoir… et regonfler les troupes du Rassemblement national, touchées par l’hémorragie de ses cadres vers le rival Zemmour.

Mais les trois champions de la droite, Zemmour, Le Pen et Pécresse, restent nettement dominés au premier tour par un Macron toujours solide à 24 %. Les signes de faiblesse dans ce socle électoral ne se traduisent pas encore dans les sondages d’intentions de vote. Pour battre la gauche, la droite doit donc songer sérieusement, maintenant, à l’unité du second tour. Ensemble, les trois candidats affichent 47,5 % des voix. Allons, encore un effort : le 24 avril, la France peut basculer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :