M’hammed Henniche: la charia made in France 

Scroll down to content

L’idéologie mortifère du boss de l’Union des Associations musulmanes de Seine-Saint-Denis

Lina Murr Nehmé  CAUSEUR. 11 février 2022

– 

115 PARTAGES

Tweetez5

Partagez110

Partagez

Print

Email

M’hammed Henniche: la charia made in France
Réouverture de la mosquée de Pantin, 9 avril 2021 © Vincent GRAMAIN/SIPA Numéro de reportage : 01013660_000008

Henniche, dont Causeur rappelait hier les relations politiques passées, est habile et mondain. Mais le site Internet de ce notable musulman milite – ou militait – pour des thèmes contraires aux droits humains, notamment féminins (voile, polygamie). Pendant des années, les politiques n’ont rien vu.


En 2015, la directrice de la Politique de la Ville d’Aulnay est Nadia Hamour, professeur à Sciences-Po, historienne et musulmane franco-algérienne spécialiste des relations Europe-Méditerranée. Elle est aussi secrétaire nationale chargée de l’intégration dans le parti UMP-LR.

Nadia Hamour rappelée à l’ordre

Le 12 décembre, lors d’un débat sur France 24, elle défend la laïcité, affirme que la République a trop reculé, qu’on recule trop chaque jour, tant concernant le foulard que le menu des cantines, et que le voile la dérange car il est un symbole politique.

M’hammed Henniche écrit alors sur son compte Twitter: « Scandalisée par les propos de @nadia_hamour sur le voile, #uam93 a contacté @brunobeschizza qui va convoquer Hamour.»

M’hammed Henniche Capture d’écran YouTube

Hamour quitte la mairie. Fallait-il surtout ne pas fâcher Henniche, qui pourrait faire perdre la mairie au LR Bruno Beschizza comme il l’avait aidé à la faire gagner? Il représente des associations gérant trente mosquées. Les élus de droite ou de gauche qui ont fait la puissance d’Henniche en cédant à son chantage, étaient censés savoir qu’en privilégiant les associations désignées par lui, et en acceptant ses choix d’imams pour les mosquées construites sur terrain municipal, ils favorisaient le développement des thèses islamistes, l’antisémitisme, les appels à violer la loi française en faveur de la charia, le bafouement des droits des femmes, etc.

A lire aussi: Quand M’hammed Henniche faisait la pluie et le beau temps en Seine-Saint-Denis

C’est le cas de l’imam de la mosquée de Pantin dont Henniche est le recteur. Le Conseil d’État observe ainsi que cet imam «a été formé dans un institut fondamentaliste du Yémen, que ses prêches sont retransmis, avec la mention de son rattachement à la “Grande mosquée de Pantin”, sur un site internet qui diffuse des fatwas salafistes de cheikhs saoudiens et qu’il est impliqué dans la mouvance islamiste radicale d’Ile-de-France. [Le Conseil] a également observé que la Grande mosquée de Pantin est devenue un lieu de rassemblement pour des individus appartenant à la mouvance islamique radicale dont certains n’habitent pas le département de Seine-Saint-Denis et ont été impliqués dans des projets d’actes terroristes. Il estime dès lors que ces éléments établissent la diffusion, au sein de la Grande mosquée de Pantin, d’idées et de théories incitant à la violence, à la haine ou à la discrimination en lien avec le risque de commission d’actes de terrorisme[1].»

À l’époque de l’assassinat de Samuel Paty, on ne pouvait plus consulter le site Internet de Henniche, uam93 .com, dont les articles auraient prouvé la justesse des observations du Conseil d’État. Mais au temps où les élus de droite et de gauche trafiquaient avec lui pour acheter les votes qu’il pouvait leur offrir, ces articles étaient accessibles à tout le monde, et nous allons en citer des extraits[2].

«Le chemin de la caravane islamique»

Le 19 janvier 2010, au temps où le port de la burqa en France fait polémique, Henniche publie une Lettre ouverte aux pseudo-musulmans qui renforcent les non musulmans et où on lit:

«Ultime provocation, on exige des Musulmans d’opter sans réserves pour les lois (humaines) de la République et de renoncer aux Lois de Dieu, sous peine de sanctions. Mais, liberté de penser oblige, rien n’oblige à adhérer à une quelconque loi quand bien même elle serait votée par une majorité d’inconscients… En conclusion, les grands muftis de la République laïque pourront toujours aboyer cela n’empêchera pas la caravane islamique de continuer son chemin jusqu’à sa destination finale[3]

Cette destination finale? L’instauration de la charia bien entendu ! L’auteur de la lettre ouverte est Daniel-Youssof Leclerc, un Français converti à l’islam, et un des fondateurs de la puissante Fédération nationale des musulmans de France (FNMF). Il n’a jamais caché ce but ni dans son journal radical L’Index, ni dans ses interventions. Dans une interview au Nouvel Observateur, il déclare en 1992: «Si demain on avait une majorité dans ce pays, pourquoi est-ce qu’on n’imposerait pas la Charia progressivement? Ça vous dérange? Tant pis[4]

Le niqab: «une baffe»

Le 12 octobre 2012, le site publie un article intitulé «Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage». Il commence ainsi: «La République a beau répéter et placarder partout que son idole avait le visage dévoilé, les vrais Musulmans n’en ont que faire[5].» Pour justifier le port du voile intégral, il cite des textes islamiques qui le prônent et montrent qu’au temps des califes en tout cas, les femmes étaient entièrement voilées. Il recommande aussi d’aller consulter les rayons des livres dans les librairies islamiques. Les oulémas en effet, font l’éloge du voile sous prétexte que l’esclave chrétienne ou juive était nue, et la musulmane voilée[6].

Valerie Pécresse à Chanteloup-les-Vignes le 8 novembre 2019. La candidate LR se voit actuellement reprocher par ses adversaires la présence dans son entourage de Patrick Karam ou Jean-Christophe Lagarde © PATRICK GELY/SIPA Numéro de reportage: 00931681_000061

Henniche voit cette désobéissance comme une guerre contre les mécréants, un djihad: deux ans plus tôt, en octobre 2013, son site Internet a publié un article intitulé «Le Jihad du niqab». Le port du niqab est en réalité un supplice, car les femmes ne se voilent pas à la maison où il fait frais, mais à l’extérieur, où le soleil tape, à moins que la pluie ne rende le tissu mouillé lourd et collant. Mais l’auteur passe outre, et pour pousser les femmes à le porter en France, il le leur présente comme une série de baffes à administrer:

«Comme l’ont fort bien remarqués [sic] les responsables politiques ainsi que les journalistes, le port du niqab en France est l’objet d’une guerre sans merci entre les forces républicaines et celles des musulmans… Aussi, les femmes qui continuent ou qui commencent à le porter et à ainsi essayer de parfaire leur Tawhid (en ne craignant que Dieu et non les forces de l’ordre, en plaçant avant tout leur confiance et leur espoir en Lui, en ne portant dans leurs cœurs que Sa Législation) sont les véritables “mujahidat” [djihadistes femmes] d’aujourd’hui. Leur voile secoue la société plus que tous les discours, plus que tous les actes de prosélytisme et plus que la menace de n’importe quelles armes. Leur voile révèle l’hypocrisie de beaucoup de personnes s’affirmant musulmanes et dévoile le véritable visage ainsi que le vide sentimental de nos ennemis. Chaque journée de plus où elles le portent est une baffe donnée à l’athéisme et au matérialisme ambiant, un coup de pied donné à l’injustice des lois humaines[7]

Et en avant la polygamie…

L’UAM93 s’attelle également à habituer ses lecteurs à un autre point de la charia: la polygamie, que son site défend, notamment en avril 2016[8].

A lire aussi, Jean Messiha: Face à l’islamo-gauchisme et à l’islamo-droitisme, la Reconquête!

En 2018, la page Facebook de la mosquée de Pantin dont Henniche est le recteur, diffusera même une photo de femmes d’un prétendu collectif sénégalais « Mon mari a droit à 4 femmes ». L’AFP prouvera qu’il n’existe pas[9], mais les administrateurs ne semblent pas y avoir fait attention, ou même l’avoir lu.

Et les victimes?

Les succès d’Henniche dans l’obtention de mosquées et d’écoles islamistes, et le genre de propagande que lui et ses protégés diffusaient, ont fait de nombreuses victimes. Durant les décennies Henniche, en effet, le voile est devenu incontournable dans le 93, les rues désertes de femmes à certaines heures, et des cafés n’en ont plus accueilli. Et tant pis pour celles qui ne voulaient pas de cela ! Combien de femmes en France ont alors été battues ou violées pendant ces années, parce qu’elles n’étaient pas voilées ? Combien d’entre elles ont été diversement châtiées ? Parmi elles, au moins deux adolescentes, Sohane Béziane[10] et Shaina Hansye[11], ont été brûlées vives et en sont mortes, parfois après avoir été torturées. Et on ne compte pas le nombre de crimes commis contre des «mécréants» ou des musulmans «apostats». Classés faits divers, ces crimes étaient, pour la plupart, en moins en partie suscités par les sermons des oulémas qui leur disaient, dans certaines mosquées, de déranger les mécréants ou de les punir.

Un autre crime n’a pas été classé fait divers, parce qu’il a été revendiqué par Daesh: le meurtre de Samuel Paty.

Henniche et Samuel Paty

En 2020, la page Facebook de la mosquée de Pantin relaie une vidéo d’un homme désignant Samuel Paty à la vindicte islamiste parce qu’il a parlé à ses élèves des caricatures de Mahomet.

A lire aussi: “Zone Interdite”: alors que nous tergiversons, les islamistes, eux, savent ce qu’ils veulent

La page n’est pas la seule à avoir publié cette vidéo, mais sa grande audience – 100.000 abonnés – lui assure une grande diffusion. On connaît la suite: ayant visionné la vidéo, un loup solitaire se réclamant de Daesh part à la recherche du professeur, l’attend sur la route, le larde de coups de couteau, et finalement, lui coupe la tête. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, annoncera la fermeture de la mosquée de Pantin pour six mois. «Je regrette cette publication qui a été immédiatement supprimée après l’atrocité subie par ce professeur[12],» dit Henniche. Le hic, c’est qu’il l’a fait supprimer après… pas avant.

Un registre de doléances en hommage a Samuel Paty à Nice, octobre 2020 © Lionel Urman/SIPA Numéro de reportage : 00986783_000001

Il savait pourtant qu’al-Qaïda et Daesh appelaient au meurtre des caricaturistes de Mahomet et de ceux qui les défendaient, et qu’une vidéo désignant un homme comme un de ces défenseurs, pouvait justement susciter chez un islamiste le désir de le tuer. Et que des milliers de ces tueurs potentiels étaient recensés en France… sans compter les cellules dormantes. Darmanin venait en effet, le 31 août précédent, de déclarer: «Les acteurs impliqués dans des projets d’actions violentes sur notre territoire agissent désormais de manière beaucoup plus autonome et parfois, soudaine. La menace représentée par des individus adeptes d’un islam radical, sensibles à sa propagande, mais non nécessairement membres d’un réseau constitué, devient un défi croissant pour les services de renseignement, qui assurent aujourd’hui le suivi de 8 132 individus inscrits au FSPRT (fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste)[13]

Sans le savoir, Darmanin avait ce jour-là décrit le tueur de Paty, ses idées et ses motivations.


[1] https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/le-juge-des-referes-du-conseil-d-etat-rejette-la-demande-de-suspension-de-la-fermeture-de-la-grande-mosquee-de-pantin

[2] Les articles ont été retrouvés sur Wayback Machine et les nouveaux liens publiés sur les sites Internet www.islamisation.fr et https://islamindex.info/

[3]https://web.archive.org/web/20110331022804/http://www.uam93.com/news/lettre-ouverte-aux-pseudos-musulmans-qui-renforcent-les-non-musulmans-8751.html

[4] Philip Aziz, Le Paradoxe de Roubaix, Plon 1996.

[5]https://web.archive.org/web/20121116234333/https://www.uam93.com/news/le-niqab-superieur-a-jamais-au-devoilement-du-visage.html

[6] Lina Murr Nehmé, Fatwas et Caricatures, la Stratégie de l’Islamisme, Salvator 2015, p. 42-43, 97-98.

[7]https://web.archive.org/web/20150706095930/http://www.uam93.com/news/le-jihad-du-niqab.html

[8] https://aulnaycap.com/2016/04/08/apres-le-mariage-pour-tous-certains-reclament-la-legalisation-de-la-polygamie/

[9] https://factuel.afp.com/non-ces-femmes-ne-militent-pas-pour-que-leur-maris-aient-quatre-epouses

[10] https://www.lemonde.fr/societe/article/2006/03/30/l-ombre-de-sohane-cite-balzac_756271_3224.html

[11] https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/09/05/shaina-15-ans-poignardee-et-brulee-vive-a-creil-ce-n-est-pas-un-fait-divers-mais-un-fait-de-societe_6093462_3224.html

[12] https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/fermeture-de-la-mosquee-de-pantin-son-responsable-s-estime-jete-en-pature-20-10-2020-8404081.php

L’Union des Associations Musulmanes 93 dans la tourmente, M’Hammed Henniche s’explique

[13] https://www.interieur.gouv.fr/fr/Le-ministre/Interventions-du-ministre/Discours-de-Gerald-Darmanin-a-la-Direction-Generale-de-la-Securite-Interieure

115 PARTAGES

Tweetez5

Partagez110

Partagez

Print

Email

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :