Insécurité : ces pans de la réalité criminelle que le ministère de l’intérieur gomme du bilan du quinquennat

UNE VÉRITÉ QUI DÉRANGE

Xavier Raufer ATLANTICO. 14 février 2022

Jusqu’à présent, la plupart des médias ont avalé les assertions de l’Intérieur sans trop vérifier : les « fact-checkers », c’était pour les autres.

Mais la sphère médiatique bascule brutalement ; En mai 2021 déjà, L’Express remarquait que « Les statistiques officielles peuvent être biaisées par les pratiques d’enregistrement de plaintes ou les requalifications ultérieures ».

Ô combien ! Et puisque ça semble se gâter entre le ministre de l’Intérieur et les journalistes, voici ce qu’ils découvriront – s’ils cherchent un peu : le bilan sécurité du quinquennat finissant de M. Macron est exécrable.

https://www.atlantico.fr/author/xavier-raufer-1500194

Un récent sondage du Figaro le confirme : bilan sécurité de M. Macron et ministres concernés ? Mauvais/très mauvais, 62% des Français. Vols et cambriolages ? (mauvais/très mauvais), 68% ; répression du trafic de drogue ? (mauvais/très mauvais), 73%.

L’étranger confirme : The Economist d’août 2021 classe, rayon sécurité, Paris au 23e rang, derrière… Chicago (20e) et Dallas (22e). Le réputé site statistique Numbeo enfonce le clou : quand vous marchez la nuit dans la rue, vous sentez vous en sécurité ? Allemagne, oui, 56,4% ; France, 40,3% au plus bas. Honte : Turquie, oui, 51,1%.

Pendant ce temps, l’Intérieur persiste à truquer et mentir. Florilège :

« Les cambriolages ont diminué » TRUQUAGE ! Depuis 2020, les confinements, l’obligation d’exhiber des « pass » à tout propos, ont rendu les Français sédentaires ; ils sortent moins de chez eux. D’où, moins de logements cambriolés et plus de locaux officiels (mairies, services sociaux, etc.), bureaux d’entreprises ou associations, locaux industriels ou agricoles. (en moyenne, 45% du tout).Or l’Intérieur sait tout cela en détail mais ne donne que les index « cambriolages de logements » de l’État 4001 – tricherie affligeante, que nul ailleurs ne pratique, pas même l’Albanie. Plus, autre silence de l’Intérieur, les pillages de chantiers du bâtiment-travaux publics dans les quartiers coupe-gorge et alentours.

« Nous pilonnons avec succès les supermarchés de la drogue » MENSONGE ! Si c’était vrai, le prix des stupéfiants augmenterait dans la rue ; or il stagne, voir baisse un peu. Cela signifie que ces fictifs pilonnages affectent marginalement le trafic.

« Il y a eu moins de voitures brulées au nouvel an » – MENSONGE PAR OMISSION : des émeutes où brulent des véhicules, dans des quartiers d’où les policiers sont chassés à coup de mortiers, où le vandalisme sévit, où l’on crève les pneus, où les nuits d’été tournent au cauchemar du fait de rodéos, adviennent de deux à trois fois par semaine désormais, dans toute la France et toute l’année. Aussi, « Nous interdirons les mortiers d’artifice » dit l’Intérieur – MENSONGE ! On n’en n’a jamais tiré autant, disent les syndicats de police.

À LIRE AUSSI

Insécurité : mais au fait, où en sont nos voisins européens ?

« Il y a moins de braquages » MENSONGE PAR OMISSION : désormais, des gangsters high-techjouent les hackers pour piller les distributeurs de billets, raflant à chaque fois des dizaines de milliers d’euros. Une trentaine de cas connus ces derniers mois, rien qu’en zone gendarmerie. En prime, truandage systématique des statistiques de braquages, dans les commissariats, entre « nature d’affaire » et « nature d’infractions », organisés en douce entre le commissaire et l’officier chargé de tenir « l’État 4001 ».

Autres sujets sur lesquels l’Intérieur se tait :

 – Règlements de comptes entre malfaiteurs : janvier-novembre 2021 sur les mêmes mois de 2020, + 46% ; à Marseille, la tuerie continue entre gangs de dealers, ou de vendeurs de cigarettes de contrebande à la sauvette.

– Explosion des vols par ruse visant les gens âgés ; rien qu’à Paris (jan-nov. 2021) 464 cas connus (près de dix par semaine),

Plus largement, aggravation depuis des années du désordre social :

– Près de 800 000 conducteurs circulent en France sans permis de conduire,

– Explosion des vols violents de montres de luxe, à l’arraché,

 – Permanence à niveau élevé de l’arrachage des câbles de cuivre des télécoms par des nomades, cauchemar des particuliers et entreprises privés de téléphones et d’Internet.

– Clochardisation de métropoles comme Bordeaux, où s’incrustent 108 camps de nomades et plus de 100 squats, d’usage criminogènes,

– Criminalisation de villes comme Nantes, où les fusillades sont d’occurrence hebdomadaire,

– À Paris, plus de 300 « salons de massage », euphémisme pour autant de bordels,

– À la périphérie des villes, multiplication d’illicites « marchés de rue », avec vente agressive, à la sauvette, de cigarettes contrefaites, médicaments opiacés type Tramadol, etc.

Ne parlons même pas de la « Politique de la ville », sujet méritant à lui seul un article détaillé.

Toujours est-il qu’à Tourcoing, le 14 novembre 2017, Emmanuel Macron s’exclamait « Je veux que le visage de nos quartiers ait changé à la fin du quinquennat ». Et que pour 74% des Français, c’est raté : lire ce qui précède permet de mesurer l’ampleur de l’échec.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :