Omerta sur une faillite. Maxime Tandonnet.

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Un rapport de la Cour des Comptes fait état de l’augmentation des dépenses publiques. En deux ans, 2020 et 2021, les dépenses de l’Etat se sont accrues de 560 milliards €, portant le déficit des comptes publics à près de 10% du PIB et la dette publique à 113% du PIB (45% en Allemagne). Sur ces 560 milliards, 100 milliards seraient dus à la crise sanitaire et au « quoi qu’il en coûte ». Restent 460 milliards: une gigantesque somme de dépenses supplémentaires tous azimuts. C’est de l’argent magique, largement dilapidé qui ne correspond à aucune ressource supplémentaire. Il signe une gestion désastreuse des affaires de l’Etat. Jadis, au temps des monnaies nationales, une telle folie dépensière était mécaniquement sanctionnée par une dépréciation de la devise qui impliquait un appauvrissement de la nation et un coût politique. Tel n’est plus le cas. L’explosion vertigineuse de la dette publique oblige l’Etat à dépenser…

Voir l’article original 191 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :