L’inefficacité des sanctions internationales. Maxime Tandonnet.

« La résistance véritable ou le dialogue, mais surtout pas le mépris ». Or, j’ai comme le sentiment que notre bonimenteur national, habitué à nous faire prendre des vessies pour des lanternes, a voulu, -c’est sa nature, faire de même avec le madré Vladimir: on a vu le résultat. « Bérésina », a dit quelqu’un?….Artofus

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Dans l’histoire contemporaine, les sanctions internationales ont toujours montré leur inefficacité sinon leur nocivité. L’exemple le plus célèbre est celui des sanctions économiques contre l’Italie mussolinienne en 1935-1936 à la suite de l’invasion de l’Ethiopie. Décidée par la société des nations (SDN) sous la pression du Royaume-Uni, elle n’ont fait que précipiter le rapprochement entre l’Italie fasciste et l’Allemagne hitlérienne. Les sanctions économiques contre l’Iran et son isolement ne l’ont pas davantage fait plier sur le nucléaire. Les sanctions internationales aboutissent généralement à l’inverse de l’effet recherché: elles punissent les peuples plutôt que les dirigeants; elles poussent les adversaires à s’unir. Nous voyons ce qui est en train de se produire: une nouvelle guerre froide entre l’occident et une coalition de la Russie et de la Chine. Dans ce genre de circonstances, le choix est entre la diplomatie – la négociation – ou le choix de la force (Cuba 1962…

Voir l’article original 91 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :