Bienvenue dans la France ensauvagée…

Scroll down to content





Viols, agressions, rackets.
VALEURS ACTUELLES. 25 février 2022


Cette maxime trotte dans toutes les têtes.
Un son familier qui prête à sourire ou suscite l’indignation. Rappelez-vous, c’était un matin de septembre 2020. À l’antenne d’Europe 1, le nouveau ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, se fendait d’un commentaire acerbe sur la supposée montée de la violence dans la société française. « Le sentiment d’insécurité, c’est de l’ordre du fantasme. » Sourire en coin, il dénonçait cette lubie de « l’extrême droite ». Mais, presque deux ans après cette sortie médiatique, il semble que le garde des Sceaux soit pris à son propre piège.

Selon l’Institut pour la justice, une association de défense des victimes et contre le laxisme judiciaire, presque un millier de personnes ont perdu la vie et près de 300 000 autres ont été blessées à la suite d’agressions en 2021. Le dernier décompte de l’administration pénitentiaire n’arrange pas les choses. Celui-ci indique que 17 198 étrangers sont prisonniers en France, soit 25 % de la population carcérale totale, contre 17,2 % en 2011.

L’insécurité menace et gangrène la société. L’accalmie n’est pas pour tout de suite, les faits divers de cette semaine tendant à une recrudescence des délits et activités criminelles en tout genre. Et ce phénomène devient malheureusement (trop) visible aux quatre coins de l’Hexagone.

À Marseille, des étudiants en médecine sont victimes depuis plusieurs semaines de racket et de tentatives d’intimidation de la part de bandes de jeunes… tous âgés entre 13 et 16 ans. « À chaque fois, trois gamins sur une trottinette électrique sortent les couteaux et, sous la menace, rapinent bijoux, ordinateurs et téléphones », rapportent nos confrères de France Bleu Provence. Les suspects, tous mineurs, ont été relâchés par la suite.

À Reims, à la sortie d’une discothèque, deux jeunes femmes ont été agressées sexuellement la même nuit par plusieurs individus. Deux affaires distinctes, comme le décrit le journal l’Union : « La première victime a été découverte dimanche en fin de nuit […]. “Elle parle d’une fellation forcée dans la rue”, indique le procureur. “L’autre enquête a été ouverte suite au passage au CHU d’une dame déclarant avoir été agressée par une pluralité d’individus.” Là aussi, les agissements dénoncés répondent à la qualification juridique d’un viol. » 

Et quand l’immigration s’en mêle, cela n’arrange rien. Au Mans (Sarthe), un Syrien de 24 ans menace de mort les videurs d’une boîte de nuit. Le site Actu Le Mans rapporte : « “Je vais vous buter parce que vous m’avez sorti de la boîte hier !’’ s’écrie alors le jeune homme avant d’ajouter : “Je vais vous buter tout de suite !” ». Le Syrien braque sur eux un pistolet d’alarme, une arme factice. Il les injurie et promet de mettre fin à leurs jours. Les deux vigiles réussissent finalement à le désarmer. Mais l’homme s’en prend alors aux policiers qui tentent de lui passer les menottes, et les frappe de plusieurs coups de poing. Il sera neutralisé par deux tirs de Taser. Pour sa défense, son avocate avance une bonne intégration sur le territoire français. Bien sûr ! 

À Paris, un agent de la sûreté RATP se prend un coup de couteau sur le quai du métro par un migrant algérien. Autre fait, cette fois-ci à Nîmes, où une bande de jeunes caillasse un véhicule de police. Encore un autre, à Saint-Étienne. Un mineur algérien connu de la justice menace de mort une passante en pleine rue. Il hurle alors : « Dégagez, je vais tous vous planter ! » 

Si l’insécurité est de l’ordre du fantasme, cette banalisation de la violence entraînera bientôt les Français à faire face…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :