Perspectives post crise ukrainienne : forces et faiblesses de la Russie

Scroll down to content

RUSSIE

FRONT POPULAIRE. 4 mars 2022. Henri Temple.

OPINION. Alors que le conflit en Ukraine ne fait que commencer, notre lecteur continue d’espérer une issue diplomatique favorable, notamment en raison des contextes politiques nationaux.

Perspectives post crise ukrainienne : forces et faiblesses de la Russie

Après l’effondrement-rétraction de l’URSS dans les années 90, et l’épisode désastreux Boris Eltsine, l’Occident, et tout particulièrement les États-Unis, a eu des impressions contradictoires sur ce qu’allait devenir la Russie : une démocratie à peine esquissée ou un pouvoir autoritaire et brutal ; un has been politique et militaire ou à nouveau une grande puissance ; un ennemi, un rival, ou un partenaire ; un client et un fournisseur important ; un peuple frère, proche culturellement et affectivement ou à jamais, des inconnus hostiles et incompréhensibles.

Quoiqu’il en soit, la France et la Russie ont intérêt à trouver rapidement une suite intelligente et aboutie à feu les accords de Minsk. Car non seulement il y a une histoire affective spéciale entre Français et Russes, mais encore se dessinent des perspectives de coopération fructueuses.

Les Français découvrent, étonnés, la capacité militaire de la Russie. Mais les Russes savent que la France est une puissance nucléaire, une géostratégie mondiale, un siège au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Mais les Français connaissent-ils le dessous des cartes, les travaux de sape de la CIA en Ukraine ? Et peu connaissent le détail de la présence militaire tactique et stratégique des États-Unis dans tous les pays qui encerclent la Russie, de l’Estonie à la Turquie, voire la Géorgie, avec des bases de missiles, ce qui entretient son séculaire complexe obsidional.

La Russie vient de démontrer la surprenante vitalité de ses armes, mais cela ne doit pas faire ignorer les faiblesses géostratégiques russes. Et tout d’abord ses vulnérabilités maritimes : le port de Saint-Pétersbourg (6 millions d’habitants), la base de Kaliningrad (ex-Koenigsberg) ne sont accessibles qu’en franchissant les deux détroits danois de moins de 15 km de large. Quant au port de Rostov et la grande base navale de Sébastopol, sur la Mer noire, ils sont encore plus encaqués, car, pour accéder au grand large, les flottes militaires et marchandes doivent se faufiler par le goulot des Dardanelles de moins d’un kilomètre de large. Il y a ensuite le fait que la Russie a absolument besoin de vendre son gaz et son pétrole. L’Europe c’est 50 % des débouchés russes, mais l’Europe peut trouver ailleurs son approvisionnement afin de ne plus jamais se trouver confrontée à la menace de fermeture des robinets. Enfin il ne faudra pas sous-estimer l’opinion russe qui — après 22 ans de poutinisme — est choquée par l’attaque menée contre un peuple frère dont l’histoire est si intimement liée aux origines de la Russie.

Alors ? Les accords de Minsk étaient déjà morts quand Biden a soufflé sur les braises. Il prépare ses midterms qui, en novembre, risquent de lui être fatales : il se dépêche, car un Sénat à nouveau républicain reprendrait sans doute, avec la Russie, la ligne de paix à la Trump. Après avoir prophétisé l’agression, Biden ne se lancera pas dans une guerre qui aggraverait son impopularité. Il va donc y avoir un « moment français » dans les semaines à venir, après la possible, sinon probable, défaite de Macron. La France pourrait relancer une solution intelligente et juste en Ukraine : une Ukraine fédérale, lieu de coopération entre la Russie et l’Europe, neutre dans une Mitteleuropa dénucléarisée, et même démilitarisée, et enfin l’évacuation de la CIA, fauteur de guerres.

Henri Temple.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :