Le général Burkhard craint un effondrement soudain des forces ukrainiennes

Scroll down to content


Réservé aux abonnés

Par Nicolas Barotte. LE FIGARO

11 mars 2022

Le général Burkhard, chef d'état-major des armées.
Le général Burkhard, chef d’état-major des armées. François Bouchon / Le Figaro

DÉCRYPTAGE – Pour le chef d’état-major des armées (CEMA), la victoire rapide espérée par Vladimir Poutine n’aura néanmoins pas lieu.

Le constat du général Burkhard se veut lucide sur la suite du conflit. Dans un courrier adressé aux officiers généraux daté du 9 mars, le chef d’état-major des armées livre « une brève appréciation de situation sur la guerre en Ukraine ». « Pour ce qui concerne la suite des événements, je considère qu’en dépit de la remarquable résistance dont elles font preuve, les forces ukrainiennes, confrontées à la difficulté de tenir un dispositif étiré, sans réserve opérative, pourraient connaître un effondrement subit », écrit-il. La multiplication des fronts épuise aussi l’armée ukrainienne, et sa chaîne de commandement est soumise à rude épreuve. « La défense civile – ou territoriale – ne prendra pas pour autant fin, notamment dans les localités assiégées », ajoute cependant le général en annonçant le basculement inéluctable de la guerre en guérilla.

À découvrir

Ce moment tragique de l’histoire (…) marque une rupture dont nous devons prendre la mesureLe général Burkhard

La victoire rapide espérée par Vladimir Poutine n’aura pas lieu. « La guerre pourrait durer », prévient le général Burkhard. La question de la capacité des forces russes à tenir dans la durée va être posée. « Ce qui pourrait ouvrir la porte à des négociations plus équilibrées qu’attendues », prévient le plus haut gradé de l’armée française en s’interrogeant sur la fin de la guerre. Les revers stratégiques de l’armée russe ont bouleversé les plans du Kremlin. « Cela rend Vladimir Poutine d’autant plus imprévisible », estime le général Burkhard, en prévenant que « tout peut arriver ». Dans une troisième page, à diffusion restreinte, le CEMA met aussi en garde les généraux sur les conséquences en France du conflit et les troubles qu’il pourrait générer.

» LIRE AUSSI – Guerre en Ukraine : les reportages du Figaro

Au sein de l’état-major français, l’escalade est envisagée comme une fuite en avant du président russe. « L’échec est dangereux pour Poutine », souligne un gradé. Dans l’impossibilité de reculer, l’autocrate du Kremlin pourrait être tenté d’obtenir son gain en frappant d’autres terrains : que ce soit par des attaques plus massives, en élargissant le confit géographiquement ou en investissant les théâtres hybrides comme les fonds marins ou le cyber, relativement peu exploité jusqu’à présent.

Éviter un embrasement

La France, comme le reste des puissances occidentales, cherche à tout prix à éviter un embrasement généralisé. « Nous avons la responsabilité d’empêcher que ce conflit s’intensifie au-delà des frontières de l’Ukraine et devienne une guerre ouverte entre la Russie et l’Otan », a déclaré vendredi le secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg.

« Ce moment tragique de l’histoire (…) marque une rupture dont nous devons prendre la mesure », avertit le général Burkhard en conclusion de son courrier. « La guerre de haute intensité est de retour en Europe », dit-il. L’hypothèse était envisagée par les généraux français dont la mission se focalise sur la préparation de l’armée française à ce type d’engagement. Aujourd’hui, elle ne serait pas en mesure d’y faire face. Conscient de l’urgence, le chef d’état-major mettait en garde il y a quelques mois encore contre une accélération de l’histoire. Il n’imaginait pas un basculement aussi rapide…

One Reply to “Le général Burkhard craint un effondrement soudain des forces ukrainiennes”

  1. « La France, comme le reste des puissances occidentales, cherche à tout prix à éviter un embrasement généralisé » mais pas du tout ! la France de macron était GARANTE des accords de Minsk et n’a RIEN FAIT DU TOUT !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :