Dans les Hautes-Alpes, des policiers contraints de relâcher des clandestins sous la pression d’associations pro-migrants

Scroll down to content


SOCIÉTÉ 

Dans la commune de Montgenèvre, plus d’une cinquantaine de manifestants ont réussi à extirper des clandestins d’une fourgonnette de police lors d’une grande maraude solidaire, qui a rassemblé près de trois cents manifestants, samedi 12 mars. 

Par  Romain Boisaubert. BOULEVARD VOLTAIRE

Publié le 18 mars 2022

Montgenèvre

Image d’illustration. © Photo JEAN-PIERRE CLATOT/AFP

Partager cet article sur FacebookTwitterLinkedIn

Il est presque 20 heures en ce samedi 12 mars. La nuit commence à tomber lorsque trois agents de police interpellent des sans-papiers, présents à quelques mètres de la frontière italienne. Au nombre de huit, les clandestins sont arrêtés et conduits dans une fourgonnette de police. Une routine quotidienne qui a pourtant bien failli dégénérer.

En effet, près de cinquante personnes ont encerclé le véhicule des forces de l’ordre afin d’exiger la libération des demandeurs d’asile. Selon nos informations, sous la pression et les menaces des membres des associations Tous Migrants et Médecins Sans Frontières, entourés de partisans d’extrême gauche et de militants antifascistes, les trois agents de police ont été contraints de laisser filer les clandestins.

Des scènes qui se multiplient du côté de Montgenèvre

Dans l’impossibilité de redémarrer leur véhicule face à la foule et dans une volonté d’éviter un conflit qui aurait rapidement dégénéré, les trois policiers ont gardé leur sang-froid et n’ont pas réagi, laissant le cortège de manifestants exfiltrer librement les huit individus, avant de les escorter sur le territoire français. Sans aucun contrôle.

« L’un des policiers a confié le lendemain qu’il avait eu peur d’y passer, confie de manière glaçante une source proche du dossier. Un autre se demande s’il ne va pas arrêter là. Déjà qu’ils sont de moins en moins nombreux à rejoindre les rangs de la police aux frontières…». Des scènes qui seraient habituelles du côté de Montgenèvre, point de passage de plus en plus fréquenté par les clandestins et les associations pro-migrants. Découragés par le discours de fermeté affiché par l’État mais loin d’être appliqué dans la réalité, les agents ne tentent plus de répliquer, convaincus de ne pas être couverts par la préfète des Hautes-Alpes, Martine Clavel, pourtant elle-même ancienne commissaire de police. « Ils se sentent abandonnés », nous dit-on.

Les forces de l’ordre dans l’incapacité de faire appliquer la loi

D’après certains renseignements, si les flux migratoires sont ralentis, ces derniers sont loin d’être maîtrisés et continuent d’affluer par vagues. Au grand regret des forces de l’ordre, dans l’incapacité de faire appliquer la loi. « Quand des gens débarquent à Lampedusa, le nombre clandestins à Montgenèvre augmente considérablement quelques semaines plus tard, nous confie une autre source locale. Il y a quelques années, ces associations avaient même financé des bus afin de conduire ces clandestins vers Paris. » 

Essoufflés par ces maraudes qui se multiplient et régulièrement insultés de « fachos », les forces de l’ordre affrétées aux frontières commencent à perdre patience, comme les habitants de la commune, qui en ont marre pour la plupart. Selon cette même source, les maraudes seraient « préméditées » et une « mise en scène » serait à chaque fois minutieusement préparée.

« Des femmes enceintes sont systématiquement présentes et photographiées, alors que très peu de femmes sont généralement interpellées. Depuis le 1erjanvier, sur 650 personnes non-admises sur notre territoire, 27 seulement étaient des femmes. » Des actions qui discréditent le travail des forces de l’ordre dont l’impression générale, depuis quelques mois, tend à l’impuissance face à des associations puissantes et fortement implantées dans le département.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :