Guerre en Ukraine : la popularité de Vladimir Poutine a-t-elle vraiment bondi à 83% ?

Réservé aux abonnés

Par Alain Barluet LE FIGARO. 1ER AVRIL 2022

Écouter cet articlei

00:00/00:00

LA VÉRIFICATION – C’est le résultat d’une enquête de Levada, un institut indépendant qui estime aussi que 81% des Russes soutiennent «l’opération militaire spéciale». Mais qu’en penser au regard des limitations de la liberté d’expression à Moscou ?

De notre correspondant à Moscou

À découvrir

LA QUESTION. Quoi qu’on en pense et en dépit de difficultés rencontrées par l’armée russe sur le terrain, Vladimir Poutine apparaît pour le moment renforcé par son «opération militaire spéciale» en Ukraine. La popularité du président russe a fait un bond de douze points par rapport à février, 83% des Russes interrogés approuvant son action (contre 71% le mois dernier), selon une enquête d’opinion publiée jeudi par l’institut Levada. Il s’agit du premier sondage réalisé depuis le début de l’offensive en Ukraine, le 24 février, par cet organisme indépendant. Par ailleurs, 81% des Russes soutiennent l’action de leur armée en Ukraine, 53% pour cent se disant «tout à fait favorable» et 28% pour cent pour «plutôt favorable», selon Levada. 14% des personnes interrogées ne soutiennent pas l’opération militaire.

À LIRE AUSSIGuerre en Ukraine: les Russes pris dans le nœud coulant des sanctions internationales

Mais comment juger le net renforcement du taux d’approbation de Vladimir Poutine et l’appui élevé en faveur de l’intervention en Ukraine ? Dans les conditions de limitation de la liberté d’expression en Russie, les résultats de ces sondages sont-ils crédibles ?

VÉRIFIONS. Et précisons, concernant l’enquête de Levada, que le soutien à l’«opération militaire spéciale» est plus élevé parmi les personnes âgées (86% des plus de cinquante-cinq ans y sont favorables). L’appui des jeunes, quoique moindre, s’avère également important : 71% des 18-24 soutiennent globalement l’offensive, contre 19% qui y sont opposés (et 10% qui ont du mal à se déterminer). Ceux qui soutiennent l’intervention invoquent pour premiers motifs «la protection des populations russophones» et la «sécurité des frontières». Pour la moitié des personnes interrogées (51%), les sentiments dominants qu’inspire l’«opération militaire spéciale» sont la «fierté pour la Russie».

Un autre sondage, publié vendredi par l’institut Vtsiom, révèle que Vladimir Poutine bénéficie d’un taux de confiance de 81%. Et l’appui à l’«opération militaire spéciale» est de 76% pour cent, d’après une enquête publiée le 30 mars par le même institut.

Peur et déni de réalité ?

Pour mémoire, il y a huit ans, après l’annexion de la Crimée, la cote de popularité de Poutine avait bondi à 88% en octobre 2014, contre 65% en janvier de la même année, selon l’institut Levada.

De fait, certains experts estiment que le contexte répressif invalide actuellement la possibilité de réaliser des sondages fiables en Russie. C’est le cas du sociologue et philosophe Grigory Ioudine (lire son intervention dans nos éditions du 30 mars), pour qui la peur – ou le déni de réalité – privent désormais de sens toute enquête d’opinion, ce qui n’était pas le cas au début de l’«opération militaire», selon lui. Entretemps est intervenue une loi sur les «fake news», promulguée le 4 mars par Vladimir Poutine, selon laquelle une personne accusée de discréditer l’armée est passible au plus de quinze années d’emprisonnement.

À LIRE AUSSIGrigory Ioudine sur l’Ukraine: «Cette guerre est un désastre pour la société russe»

L’institut Levada réfute ces critiques et défend sa méthodologie : une enquête menée du 22 au 30 mars, «face à face», au domicile de 1632 personnes âgées de 18 ans et plus dans cent trente-sept villes de la Fédération de Russie. Fondé en 2003 par le sociologue Iouri Levada, le centre est généralement considéré comme le plus indépendant et le plus fiable des instituts de sondages en Russie. Décrété «agent de l’étranger» (en septembre 2016), l’institut Levada est peu susceptible de complaisance à l’égard du pouvoir. Selon son directeur, Lev Goudkov, le taux d’approbation élevé de Vladimir Poutine dans l’opinion et sa forte progression à hausse en un mois ne résultent pas de la peur des personnes interrogées de s’exprimer librement mais de l’intensité de la propagande.

«Penser que les gens ont peur de répondre est un vieux préjugé, surtout de la part des anti-Poutine qui étendent leur position à l’ensemble de la population», explique Lev Goudkov au Figaro. «Nous avons affaire à une restauration du totalitarisme et la propagande concerne de plus en plus des pans de la société n’ayant pas accès à des sources d’information alternatives (par rapport aux chaînes de télévision fédérales, Pervy Kanal, Rossia 24 et Zvezda, majoritairement regardées dans le pays, NDLR)», ajoute l’expert.

«Serrer les rangs»

«Ceux qui soutiennent l »opération spéciale’ s’informent surtout à la télévision, or nous constatons une forte augmentation de la propagande télévisée. Les gens ont été persuadés qu’il y a eu un coup d’État nazi et fasciste en Ukraine en 2014, avec le soutien des États-Unis, ce qui menacerait notre sécurité», poursuit le directeur de Levada. « Cette démagogie a pénétré profondément dans la conscience de la majeure partie de la population de province. Les personnes âgées, les gens vivant les villages et les petites villes soutiennent principalement l’opération», ajoute-t-il.

«L’augmentation du niveau de confiance dans les institutions (du président mais aussi du premier ministre et du gouvernement – 70% pour ce dernier, un niveau jamais atteint depuis que la question est posée), s’explique par l’empilement sans précédent des sanctions : les gens ont le réflexe de serrer les rangs», explique un bon observateur à Moscou. Largement rapportées à la télévision, les réactions antirusses en Occident, surtout l’annulation d’événements culturels et artistiques, ont marqué l’opinion russe.


À VOIR A

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :