La suppression du corps diplomatique suscite l’indignation

Scroll down to content

Une large partie de la classe politique et des fonctionnaires dénoncent cette mesure actée au Journal officiel, rapporte « Le Monde ».

La suppression du corps diplomatique, actee dans un decret paru dimanche 17 avril au Journal officiel, suscite ce lundi la colere des diplomates et d'une large partie de la classe politique. (image d'illustration)
La suppression du corps diplomatique, actée dans un décret paru dimanche 17 avril au Journal officiel, suscite ce lundi la colère des diplomates et d’une large partie de la classe politique. (image d’illustration)© Vincent Isore / MAXPPP / IP3 PRESS/MAXPPP

Par LePoint.fr

Publié le 18/04/2022

Je m’abonne à 1€ le 1er mois

C’est un volet de la réforme de la haute fonction publique, prévue pour 2022, qui ne manque pas de faire parler. Comme l’indique Le Monde, la suppression du corps diplomatique, actée dans un décret paru lundi 18 avril au Journal officiel, suscite ce lundi la colère des diplomates et d’une large partie de la classe politique, qui n’a pas manqué de critiquer cette suppression à six jours du second tour de la présidentielle.

Sur Twitter, la candidate du Rassemblement NationalMarine Le Pen, a fustigé l’officialisation de cette mesure. « À quelques jours de la fin de son mandat, Emmanuel Macron a publié le décret supprimant notre corps diplomatique. Il veut remplacer des serviteurs de l’État impartiaux par du copinage », a-t-elle notamment critiqué. Si elle remporte la présidentielle, Marine Le Pen promet de rétablir « un statut de diplomate fondé sur le mérite et l’intérêt national ».

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=LePoint&dnt=false&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1516035620388446212&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fpolitique%2Fla-suppression-du-corps-diplomatique-suscite-l-indignation-18-04-2022-2472542_20.php&sessionId=457da5e63c63b1c2fb9aab15f9d7319738efe9c0&siteScreenName=LePoint&theme=light&widgetsVersion=c8fe9736dd6fb%3A1649830956492&width=550px

Arrivé troisième au premier tour de la présentielle, Jean-Luc Mélenchon a quant à lui déploré que « la France voit détruire au bout de plusieurs siècles son réseau diplomatique. Le deuxième du monde. Les copains de promo vont pouvoir être nommés. Immense tristesse. » Le député LR Eric Ciotti souligne lui aussi « la fin d’une époque. Macron abat en ce jour, un nouveau pilier de notre État régalien ».

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=LePoint&dnt=false&embedId=twitter-widget-2&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1516006711936618501&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fpolitique%2Fla-suppression-du-corps-diplomatique-suscite-l-indignation-18-04-2022-2472542_20.php&sessionId=457da5e63c63b1c2fb9aab15f9d7319738efe9c0&siteScreenName=LePoint&theme=light&widgetsVersion=c8fe9736dd6fb%3A1649830956492&width=550px

À LIRE AUSSIRéforme de l’ENA ou réforme de l’État ?

800 fonctionnaires concernés

L’officialisation de cette mesure signifie que les diplomates de haut rang ne seront plus exclusivement issus du ministère des Affaires étrangères, comme c’est le cas actuellement, mais qu’ils seront désormais choisis parmi des hauts fonctionnaires venant de toutes les administrations ou du secteur privé. À partir de 2023, les diplomates côtoieront ainsi les préfets, les inspecteurs généraux des finances et tous les cadres jusqu’ici formés par l’ENA au sein d’un nouveau « corps des administrateurs de l’État ».

À LIRE AUSSIGrand corps de l’État : « Il ne faut pas qu’il n’y ait que des Parisiens »

Selon nos confrères, quelque 800 hauts fonctionnaires du ministère des affaires étrangères sont concernés par cette mesure, sur 1 800 cadres de catégorie A. Ces derniers vont donc être incités à basculer dans le nouvel ensemble interministériel, sans grande visibilité sur la suite de leur carrière. Un grand nombre d’entre eux fustigent cette mesure et dénoncent un « déclassement de la diplomatie française »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :