Washington menace les îles Salomon après un accord sécuritaire signé avec la Chine…

Washington menace les îles Salomon après un accord sécuritaire signé avec la Chine…
Une délégation américaine de haut niveau s’est rendue dans les îles Salomon et a mis en garde contre d’éventuelles représailles si la nation insulaire du Pacifique autorise la Chine à établir une présence militaire permanente sur son territoire.
Le coordinateur chargé de l’Indopacifique au sein du Conseil de sécurité nationale, Kurt Campbell et le secrétaire d’État adjoint chargé des affaires d’Asie de l’Est et du Pacifique, Daniel Kritenbrink, dirigeaient la délégation américaine. Ils ont rencontré vendredi le Premier ministre Manasseh Sogavare. La Maison-Blanche a déclaré dans un communiqué que la délégation s’inquiétait de l’impact potentiel de l’accord de sécurité signé entre les Îles Salomon et la Chine sur la sécurité régionale des États-Unis et de leurs alliés. Elle a également déclaré que les États-Unis répondraient en conséquence si des mesures étaient prises pour que la Chine établisse une présence militaire permanente de facto dans les îles Salomon. Le communiqué indique que M. Sogavare a réitéré son engagement selon lequel il n’y aura pas de base militaire, pas de présence à long terme et pas de capacité de projection de puissance de la Chine.

(Radio Japon international, le 23-04-2022). RENSEIGNOR

nquiétudes taïwanaises après la signature d’un accord sécuritaire entre la Chine et les îles Salomon…
Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a confirmé aujourd’hui que la Chine venait de signer avec les îles Salomon un accord de coopération dans le domaine de la sécurité. La diplomatie de Taïwan a réagi à cette information en exprimant sa profonde préoccupation et en déconseillant aux autorités salomoniennes de faire de l’archipel un outil militaire au service de la Chine populaire. Pékin n’a pas dévoilé le contenu du document, mais la porte-parole de la diplomatie taïwanaise Joanne Ou a déclaré que selon les renseignements obtenus, l’accord permettrait aux Îles Salomon d’accueillir des agents de sécurité publique ou du personnel militaire chinois, y compris des troupes armées, afin d’aider le pays du Pacifique Sud à maintenir l’ordre. Par ailleurs, les navires chinois pourront faire escale dans les ports salomoniens pour le ravitaillement. Cet accord préoccupe beaucoup les pays de la région et notamment l’Australie, la Nouvelle-Zélande, mais aussi les États- Unis. De nombreuses analyses voient dans l’accord une intention de Pékin de créer une base militaire sur le sol salomonien, ce que Honiara et Pékin ont tous deux démenti. Rappelons que les Îles Salomon ont mis fin à leurs relations diplomatiques avec Taïwan en 2020 au profit de la Chine populaire.

(Radio Taïwan international, le 20-04-2022). RENSEIGNOR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :