Wimbledon, ou la bonne conscience à peu de frais 

Scroll down to content

Les joueurs russes et biélorusses exclus de la compétition

Jean-Paul Brighelli 

– 

26 avril 2022. CAUSEUR

Wimbledon, ou la bonne conscience à peu de frais
Le joueur russe Daniil Medvedev à Miami, 31 mars 2022 © Karla Kinne/Cal Sport Media/Sipa/SIPA

Les directions des tournois de tennis anglais ont donc décidé d’exclure a priori les tennismen et tenniswomen russes et biélorusses — et cela fait du monde, et du beau. Ou comment s’offrir à peu de frais une bonne conscience et les applaudissements du camp du Bien.


On a commencé par les athlètes handicapés — nous avions évoqué ce scandale en son temps. Vous êtes aveugle et russe ? Viré. Vous êtes unijambiste et russe ? Exclu. Des sanctions qui ne frappaient que ceux qui en étaient les dindons.

Rebelote avec le tennis. Pas de Wimbledon (ni d’autres tournois anglais, le Queen’s par exemple) pour Medvedev (numéro 2 mondial), Andrey Rublev (n°8) ou Aryana Sabalenka (n°4 chez les dames). L’All England Lawn Tennis Club soutient l’Ukraine… « Dans les circonstances d’une agression militaire injustifiée et sans précédent, il serait inacceptable que le régime russe tire le moindre bénéfice de la participation de joueurs russes ou bélarusses »affirme cette bande d’hypocrites« Nous avons par conséquent l’intention, avec un profond regret, de rejeter l’inscription de joueurs russes et bélarusses à Wimbledon. »

« With deep regret » ? Is my backside chicken, comme on dit en français ?

Novak Djokovic, autre grand réprouvé (il est Serbe, et la Serbie, c’est mal, a décidé l’OTAN il y a plus de vingt ans, la Croatie et la Bosnie, c’est bien) a jugé cette décision « folle » — tout en condamnant la guerre, qu’il a vu de près, « étant lui-même un enfant de la guerre », ce que ne sont pas les Saint-Jean-Bouche-d’or qui hantent nos plateaux télé et se prononcent allègrement en faveur d’une troisième guerre mondiale qu’ils ne feront jamais, ils ont assez d’argent et d’entregent pour la passer à la Barbade ou à Sainte-Marie. Les organisations de joueurs, ATP et WTP, regrettent cette décision unilatérale : « La discrimination basée sur la nationalité constitue également une violation de nos accords avec Wimbledon aux termes desquels la participation d’un joueur n’est basée que sur son classement. »

Comme le souligne Marie Moussié dans Ouest-France« aucun événement sportif majeur n’avait, jusque-là, exclu individuellement des joueurs d’une compétition ». Passe encore de sanctionner des pays : les Russes ont été exclus de la Coupe Davis, parce que les tennismen n’y jouent pas en leur nom, mais représentent leur pays. Admettons. Mais des individus…

À noter que les joueurs ukrainiens ont explicitement demandé cette ségrégation. Elina Svitolina, l’épouse de Gaël Monfils, voulait imposer aux Russes une condamnation explicite de la guerre : soutiens l’Ukraine ou disparais. Un moyen pour elle de récupérer quelques places au classement mondial…

Evidemment, cela pouvait mettre en danger les familles des athlètes, restées en Russie. Alors le gouvernement britannique a fait pression sur les instances tennistiques pour opérer un tri individuel. Les bons et les méchants. Etant entendu que les Anglais sont naturellement dans le camp du Bien. Ils l’ont toujours été.

Du gâteau pour le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, qui a dénoncé la prise d’otages opérée par les Anglais.
C’est d’ailleurs dans la droite ligne des sanctions décrétées depuis un mois : elles frappent d’abord les pays qui les prennent. C’est d’une intelligence remarquable. Que ne faut-il pas faire pour faire plaisir au grand frère américain ? Plus de gaz ? On s’éclairera à la bougie — ou, comme les Allemands, on remettra en marche des centrales au charbon ou au lignite, pas polluantes du tout.

Et on se bat déjà pour acheter de l’huile de tournesol… Avant même que la récolte ait eu lieu. Il y en a qui profitent de la guerre pour augmenter leurs marges.

Il y a eu des précédents. En 1946, les Britanniques ont exclu les tennismen allemands (et japonais, mais il y en avait peu à l’époque), parce que leur pays s’était rendu coupable d’avoir bombardé Wimbledon. Tit for tat.

Mais ils n’ont jamais ostracisé les joueurs sud-africains, et ne leur ont jamais demandé de condamner l’apartheid. C’est qu’il fallait préserver les bonnes relations avec un régime raciste qui fournissait la City en diamants… Vous ne voudriez pas contrarier le cours de la De Beers au London Stock Exchange ?

Pour le moment les Anglais sont tout seuls à s’offrir une bonne conscience. Ni les Américains ni les Français (Roland-Garros débute dans un mois) ne se sont prononcés sur la question. Le manque à gagner de tournois privés de tant de vedettes est important — et la sanction est aberrante. Mais je ne doute pas, si le conflit s’enlise — et tout un chacun fait de son mieux pour que ça dure — que la vertu triomphera et que d’autres interdictions suivront.

PS. Non, je n’ai pas envie de commenter le résultat des élections. Emmanuel Macron a été élu par 58% de 74% de votants, dont 9% ont voté blanc ou nul. Il a reçu 20 743 128 voix, Marine Le Pen 10 638 475, et la somme cumulée des abstentionnistes et des votes blancs ou nuls atteint près de 17 millions. Bonne chance pour gouverner la France et éviter les émeutes… Il lui reste les législatives pour se composer une seconde majorité aussi introuvable que celle de 2017. Le système le lui permet. Il va pousser jusqu’au bout la Vème République, et opérer sa liquidation.

129 PARTAGES

Tweetez7

Partagez122

Partagez

Print

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :