Burqa obligatoire à Kaboul, le grand silence des bonnes consciences.Maxime Tandonnet;

Scroll down to content

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Le gouvernement des talibans ordonne l’obligation pour les femmes de porter la burqa. Cette mesure est d’une barbarie et d’une sauvagerie inouïe. C’est une manière d’engrillager les femmes partout où elles se déplacent. Leur prison de tissu ne les quitte jamais où qu’elles aillent. Les priver de visage revient à les déshumaniser, les anéantir. Une femme qui marche dans la rue n’est plus une personne mais une silhouette sans visage, privée de son identité, de sa personnalité. Le ministre des Affaires étrangère s’est trompé au moment de la chute de Kaboul en prétendant que les talibans pouvaient avoir changé. Gouverner, c’est prévoir dit-on. Mais surtout, ce qui impressionne, c’est une fois de plus le silence des défenseurs des droits de l’homme et des féministes. Où sont passés les communiqués indignés de gouvernements occidentaux? Et que dire de la torpeur des pourfendeurs de l’esclavagisme? Dès lors que des islamistes sont…

Voir l’article original 61 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :