Jacqueline Eustache-Brinio : « Gérald Darmanin a menti par omission »

Scroll down to content

Marc Eynaud 2 juin 2022 BOULEVARD VOLTAIRE Audio Entretiens  Stade de France Gérald Darmanin

 3 minutes de lecture

740

      

Imprimer, enregistrer en PDF ou envoyer cet article

La sénatrice LR Jacqueline Eustache-Brinio a longuement interrogé Gérald Darmanin lors de son audition au Sénat sur les ratés (et le mot est faible) de la finale de la Ligue des champions au Stade de France opposant Liverpool au Real Madrid. Elle revient sur cet échange au micro de Boulevard Voltaire.

Marc Eynaud. Trouvez-vous les réponses du ministre convaincantes ?

Jacqueline Eustache-Brinio. Il n’a pas été convaincant car il nous a répété ces histoires de billets falsifiés pour occulter l’un des problèmes majeurs que nous avons pu vérifier : les problématiques de délinquance autour du stade. Il y a bien eu des faux billets, la grève du RER B, mais tout cela devait être anticipé. Venir avec des certitudes et ne pas vouloir répondre aux questions que nous lui posions sur d’autres aspects que ce qu’il disait depuis trois jours fait qu’il ne m’a pas convaincue, clairement.

M. E. Il n’a pas voulu répondre sur la question de la nationalité des personnes mises en cause…

J. E.-B. Je lui ai posé une question de fond : « Pourquoi êtes-vous dans le déni ? Pourquoi ne voulez-vous pas accepter ce qu’il s’est passé ? » À partir du moment où vous dites cela, vous êtes facho et d’extrême droite ! Parler de la France et de l’image que l’on a donnée à travers le monde, parler de la délinquance, avec des hordes de cinglés qui ont commis des vols, bousculé et agressé les supporters anglais et espagnols : on n’en parle pas ! Si on essaie simplement de demander de parler de ce qu’il se passe sans être dans le déni, on est taxé de facho et d’extrême droite, c’est très inquiétant.

M. E. Gérald Darmanin a-t-il menti ?

J. E.-B. Je ne peux pas dire qu’il ait menti, mais il ne nous a pas tout dit. Il n’a pas voulu aborder les problèmes de sécurité. Il a menti par omission en disant que les effectifs de police n’étaient pas là pour gérer les problèmes de délinquance. Cela signifie qu’il n’a pas anticipé, alors que c’est son rôle. On lui a demandé pourquoi il n’avait pas organisé un comité de pilotage avec tous les acteurs de terrain pour savoir si tout allait fonctionner ce jour-là. Nous n’avons pas eu de réponse non plus. À toutes les questions posées : pas de réponse. C’est insupportable. Avec ce gouvernement, on est dans le déni, on se voile la face et on va dans le mur.

M. E. Emmanuel Macron ne s’est pas exprimé sur ce sujet…

J. E.-B. On n’entend pas le chef de l’État sur tout ce qu’il se passe depuis quelques semaines. C’est un peu inquiétant. Sur ce sujet-là, il aurait pu dire deux mots en exprimant des regrets, mais là, rien ! Pas d’excuses auprès des Anglais, ni des Espagnols ou même des Français. Ils auraient pu s’excuser auprès des Français d’avoir sali l’image de la France.

https://w.soundcloud.com/player/?visual=true&url=https%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F1279702609&show_artwork=true&maxheight=1000&maxwidth=850

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :