Touchez pas au Conseil national de la Résistance. Maxime Tandonnet.

Scroll down to content

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Il semble que la mémoire du CNR fasse l’objet d’une tentative de récupération par le pouvoir politique à travers un prétendu conseil national de la refondation. Moins les politiques connaissent l’histoire, plus ils sont tentés de la détourner à des fins électoralistes. Le CNR devrait être sacralisé, sanctuarisé. Que nul jamais n’y vienne mettre ses sales pattes. Le CNR était composé d’une vingtaine d’hommes rassemblés pour la Libération de la France. Traqués par la Gestapo, ils risquaient en permanence la torture, la déportation et la mort – engageant même la vie de leurs proches. Leur démarche était absolument désintéressée, aux antipodes de la médiocre tambouille politichienne actuelle. D’ailleurs, le CNR, à l’opposé d’une opération électoraliste, était représentatif de tout l’échiquier politique, depuis les communistes (Vallon, Mercier), jusqu’à la droite nationaliste (Jacques Debû Bridel) en passant par la SFIO, les radicaux, les démocrates-chrétiens, la droite classique (Alliance démocratique) et les…

Voir l’article original 84 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :