Pap Ndiaye appelle – en creux – à voter pour les mélenchonistes !

On frémit en imaginant ce qu’il va faire enseigner dans nos écoles. 

Benoît Rayski ATLANTICO

Le nouveau ministre de l’Education nationale a tout pour nous faire regretter Jean-Michel Blanquer. Il s’intéresse aux législatives alors qu’il ferait mieux de s’occuper de ce qui se passe dans les écoles dont il a la charge. La politique semble le passionner. Et c’est pourquoi il a pris clairement position sur le deuxième tour des législatives. Voici sa déclaration. 

“Quelle que soit la configuration, aucune voix ne doit aller à l’extrême droite. Le rejet de l’extrême droite n’est pas à géométrie variable”. Quelle que soit la configuration ? C’est-à-dire y compris quand un candidat Nupes est opposé à un candidat lepéniste ! Pour leur campagne, les mélenchonistes ont enrôlé Jeremy Corbyn, viré de la direction du Labour pour antisémitisme. Manifestement Pap Ndiaye ne fait pas la fine bouche devant le soutien d’un antisémite ! 

Il aurait pu renvoyer dos-à-dos les lepénistes et les mélenchonistes. Il aurait pu appeler à voter blanc ou à s’abstenir dans cette “configugration”. Il ne l’a pas fait. Ce qui en dit long sur ses préférences.

Mais peut-être Pap Ndiaye s’est laissé emporter par son enthousiasme. Il venait en effet d’apprendre que son prédécesseur à l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, laïc, républicain, avait été éliminé par un candidat nupes dès le premier tour des législatives.

À LIRE AUSSI

Non, Jean-Luc 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :