13-Novembre: «La violence terroriste est le fruit d’une idéologie politique, pas d’une folie»

Par Thibault de Montbrial

Publié le 07/09/2021 LE FIGARO

T

ENTRETIEN – En dépit des efforts de la police et des juges d’instruction depuis les attentats de novembre 2015, la menace terroriste en France est de nouveau très élevée aujourd’hui, estime Thibault de Montbrial, avocat au barreau de Paris*, défenseur d’une dizaine de parties civiles au procès qui s’ouvre ce mercredi.

En dépit des efforts de la police et des juges d’instruction depuis les attentats de novembre 2015, la menace terroriste en France est de nouveau très élevée aujourd’hui, estime l’avocat au barreau de Paris*, défenseur d’une dizaine de parties civiles au procès qui s’ouvre ce mercredi.

LE FIGARO. – Qu’attendez-vous du procès des attentats du 13 Novembre qui s’ouvre ce mercredi?

Thibault DE MONTBRIAL. – La tenue même de ce procès illustre la force des institutions de la République française pour faire face au terrorisme islamiste. La justice est un des maillons indispensables pour combattre l’islamisme. Sur le fond du dossier en revanche, je n’attends pas grand-chose. La formidable enquête réalisée par les juges d’instruction et les services de police permet d’avoir aujourd’hui une connaissance complète de l’enchaînement des événements.

À LIRE AUSSIThibault de Montbrial: «En amont du terrorisme, il faut lutter contre l’idéologie islamiste et contrôler les frontières»

Il reste quelques zones d’ombre mais, sauf surprise, compte tenu du comportement habituel des accusés dans les procès terroristes islamistes, il n’y a guère de chance que l’un d’entre eux se mette à dévoiler davantage de détails. Hormis exception, les personnes poursuivies pour complicité de terrorisme islamiste ont une tradition de dénégation et de minimisation de leurs actes.

Les événements de novembre 2015 ont-ils marqué un tournant?

Pour le grand public qui n’imaginait pas que la France puisse être frappée par des attaques de cette ampleur, oui. Pourtant, nous avions eu l’attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015 et, auparavant, deux attaques qui auraient pu se transformer en tuerie de masse, à Villejuif et dans le Thalys, respectivement en avril et août 2015. Mais six ans ont passé et je suis toujours inquiet, car le terrorisme est un mode opératoire politique au service d’une idéologie. Or cette idéologie islamiste a tendance à se développer.

Justement, ce procès peut-il être une fenêtre d’exposition pour que notre société prenne la mesure du danger que représente l’islamisme radical?

Je n’y crois plus. En effet, on a dit cela après les attentats de janvier 2015, du 13 novembre 2015, puis au lendemain de la décapitation de Samuel Paty ; on l’a encore répété au moment duprocès des complices des terroristes de Charlie Hebdo l’année passée… Il y a bien sûr eu des évolutions mais pas de prise de conscience généralisée. Tant que perdureront la duplicité et le relativisme de certains partis politiques qui tentent de nier le lien entre l’islam politique et les attentats, la situation restera compliquée.

Que vous inspire le profil des suspects? S’agit-il de «fous» comme on a parfois pu l’entendre?

C’est un des autres enjeux du procès. On a vu, y compris parfois chez certaines parties civiles, une volonté de dépolitiser ces actes, et face à l’ampleur de l’horreur, de considérer qu’il s’agissait d’une fatalité. Il faut dire et répéter que les victimes du 13 novembre 2015 ne sont pas celles d’un coup de folie, mais d’une idéologie. Tant que les démocraties ne comprendront pas que la violence terroriste n’est pas le fruit d’une déviance mais d’un mode d’action politique, on peinera à la combattre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :