L’Europe fait la promotion de ses initiatives pour la jeunesse avec une jeune fille… voilée

Scroll down to content

Blandine Gérard 6 juillet 2022 BOULEVARD VOLTAIRE

 3 minutes de lecture

78

      

Imprimer, enregistrer en PDF ou envoyer cet article

Sur les réseaux sociaux, la campagne du projet de la Commission européenne censée donner la parole à la jeunesse fait polémique. On trouve toujours des mauvais coucheurs pour mettre en doute l’utilité de ces initiatives européennes pourtant si gentilles et si généreuses. En cause ? Une vidéo postée le 11 mai 2022 sur les différents réseaux sociaux du compte officiel de la Commission pour les initiatives en faveur de la jeunesse. La vidéo incite lesdits jeunes à prendre la parole et montre un des représentants de cette belle jeunesse dûment choisi : sur les affiches apparaît… une jeune femme voilée !

Merci aux contribuables qui financent généreusement la campagne. En Italie, Giorgia Meloni, à la tête du parti Les Frères d’Italie, est montée au créneau« L’Union européenne confie à une femme portant le hijab la tâche de stimuler le débat sur les valeurs européennes. Mais le voile islamique ne représente en aucun cas une valeur européenne », dénonçait-elle sur Facebook, ce dimanche 3 juillet. En France, c’est Gilbert Collard, député européen et président d’honneur du parti Reconquête, qui s’indigne de cette promotion faite au hijab. « Pour l’Année européenne de la jeunesse, l’Union européenne met en scène une femme voilée pour « parler de l’avenir » : voilà donc le futur qu’ils réservent aux jeunes femmes européennes ! L’Union européenne doit bannir cette promotion de la soumission des femmes ! », fulmine-t-il sur Twitter, ce mardi 5 juillet.

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfdHdlZXRfZWRpdF9iYWNrZW5kIjp7ImJ1Y2tldCI6Im9mZiIsInZlcnNpb24iOm51bGx9LCJ0ZndfcmVmc3JjX3Nlc3Npb24iOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd190d2VldF9yZXN1bHRfbWlncmF0aW9uXzEzOTc5Ijp7ImJ1Y2tldCI6InR3ZWV0X3Jlc3VsdCIsInZlcnNpb24iOm51bGx9LCJ0Zndfc2Vuc2l0aXZlX21lZGlhX2ludGVyc3RpdGlhbF8xMzk2MyI6eyJidWNrZXQiOiJpbnRlcnN0aXRpYWwiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2V4cGVyaW1lbnRzX2Nvb2tpZV9leHBpcmF0aW9uIjp7ImJ1Y2tldCI6MTIwOTYwMCwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd19kdXBsaWNhdGVfc2NyaWJlc190b19zZXR0aW5ncyI6eyJidWNrZXQiOiJvZmYiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3VzZXJfZm9sbG93X2ludGVudF8xNDQwNiI6eyJidWNrZXQiOiJmb2xsb3ciLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3R3ZWV0X2VkaXRfZnJvbnRlbmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1544284075120279552&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.bvoltaire.fr%2Fleurope-fait-la-promotion-de-ses-initiatives-pour-la-jeunesse-avec-une-jeune-fille-voilee%2F&sessionId=810da8b2d7a1e339f77dc4cb00db86f769ce6256&theme=light&widgetsVersion=b45a03c79d4c1%3A1654150928467&width=550px

Dans le cadre de l’Année européenne de la jeunesse, la Commission européenne diffuse donc dans toute l’Europe cette initiative guimauve appelée « Youth Voices ». De jeunesEuropéens sont priés de donner leur avis sur des sujets variés tels que le changement climatique, la paix et l’éducation ou encore la sécurité, l’inclusion, la santé mentale ou l’emploi. La palabre jugée indispensable par nos bons maîtres technocrates. Les jeunes inoccupés pourront donc s’enregistrer en masse tout au long de cette année 2022 sur le site Internet consacré à ce projet. On aimerait connaître le coût de conception et le résultat final de ce déploiement « européen ». Les visions de l’Europe de nos très chers jeunes ont vocation à être prises en compte dans les décisions et la politique de l’Union européenne. Hors de toute légitimité démocratique et sans exclure que ce beau dispositif soit pris d’assaut par des groupes manipulateurs qui ne représentent rien. Tant pis !

D’après Ursula von der Leyen, « […] si nous voulons façonner notre Union à leur image, les jeunes doivent pouvoir façonner l’avenir de l’Europe », notamment grâce à cette initiative. On y croit ! En attendant, le « jeune » Européen nage dans le bonheur bleu étoilé des Bisounours en costume gris de la Commission européenne. Une douleur passagère ? Rassurez-vous ! Une précieuse plate-forme vocale, financée par les programmes jeunesse Erasmus et le Corps européen de solidarité et créée pour l’Année européenne de la jeunesse, a vocation à fonctionner au-delà de 2022. Une priorité évidente pour tous les Français et leurs voisins écrasés d’impôts et d’angoisses pour l’avenir. L’Europe dans toute sa splendeur !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :