Nucléaire : l’Iran poursuit ses avancées sur l’enrichissement d’uranium

Scroll down to content

Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique, la République islamique continue le développement de son programme nucléaire.

L'Iran a fait etat de nouvelles avancees techniques concernant l'enrichissement d'uranium, poursuivant le developpement de son programme nucleaire.
L’Iran a fait état de nouvelles avancées techniques concernant l’enrichissement d’uranium, poursuivant le développement de son programme nucléaire.© IRANIAN PRESIDENCY / HANDOUT / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Source AFP

Publié le 10/07/2022 LE POINT

Si les négociations avec les États-Unis patinent, le programme nucléaire iranien suit son cours. L’Iran a fait état ce week-end de nouvelles avancées techniques concernant l’enrichissement d’uranium. Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) aux États membres, la République islamique a commencé à « alimenter la cascade de centrifugeuses » avancées à l’usine de Fordo, qui avait été récemment modifiée en vue d’une plus grande efficacité.

Cette amélioration technique permet de « changer la configuration de la cascade plus facilement » et de passer rapidement d’un niveau d’enrichissement à l’autre, avait expliqué l’AIEA dans un précédent rapport en mai. L’usine de Fordo est située dans les profondeurs des montagnes, à environ 180 km au sud de Téhéran.

PUBLICITÉ

Dernière étape

L’Iran a de son côté précisé dimanche avoir produit la veille de l’uranium enrichi à 20 % pour la première fois via ce dispositif, selon Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA). Il s’agit de « la dernière étape technique » d’un processus déjà annoncé à l’AIEA en juin, a ajouté le responsable sur la télévision d’État Irib, accusant les médias « d’amplifier » et d’instrumentaliser l’information.

À LIRE AUSSIL’Iran plus proche que jamais de la bombe

Le Premier ministre israélien Yaïr Lapid n’a pas tardé à réagir, appelant à une « réponse claire de la communauté internationale » et à des « sanctions maximales » contre Téhéran. Le gendarme onusien du nucléaire est chargé de vérifier et de contrôler la mise en œuvre des engagements pris par l’Iran en 2015 à Vienne avec les grandes puissances. Mais à la suite du retrait en 2018 des États-Unis sous l’impulsion de Donald Trump et du rétablissement des sanctions, Téhéran s’est progressivement affranchi de ses obligations.

Des négociations au point mort

Outre l’accumulation de stocks bien supérieurs aux limites imposées, l’Iran a amorcé début 2021 le processus destiné à produire de l’uranium enrichi à 20 %, au-delà des 3,67 % fixés par l’accord connu sous son acronyme anglais JCPOA.

À LIRE AUSSIEXCLUSIF. « L’Iran traite son peuple de manière inacceptable »

Quelques mois plus tard, il a franchi le seuil inédit de 60 %, se rapprochant des 90 % nécessaires à la confection d’une bombe – une intention niée par Téhéran. Et les discussions ouvertes au printemps 2020 à Vienne pour trouver une entente sont au point mort, après une récente tentative avortée à Doha. Parallèlement, l’AIEA navigue de plus en plus à l’aveugle : l’Iran a retiré en juin 27 caméras de surveillance, en riposte à l’adoption d’une résolution critique par le Conseil des gouverneurs.

Si le blocage persiste, « dans trois ou quatre semaines » l’Agence ne sera plus en mesure de fournir les informations nécessaires au suivi du programme iranien, avait alors averti son directeur général, Rafael Grossi. Une échéance désormais atteinte. Ce dossier sera au cœur de la visite au Moyen-Orient de Joe Biden, attendu mercredi en Israël puis vendredi à Djeddah, en Arabie saoudite. « Mon administration va continuer à accroître la pression diplomatique et économique jusqu’à ce que l’Iran soit prêt à revenir au respect de l’accord, tout comme je suis prêt à le faire », écrit le président américain dans une tribune publiée samedi par The Washington Post.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :