Sur la mauvaise pente de la démagogie. Maxime Tandonnet.

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Le « quoi qu’il en coûte » poursuit le « c’est gratuit, c’est l’Etat qui paye » et le « socialisme à la française » de jadis. Selon la Cour des Comptes, la dette publique française s’est accrue de 560 milliards en 2020 et 2021 dont 160 pour la crise sanitaire et le reste en augmentations diverses. Aujourd’hui le pouvoir politique poursuit cette politique de la cigale avec encore son supposé « plan de protection du pouvoir d’achat de 20 milliards » un record absolu en Europe (cf Figaro de ce matin). Ou s’arrêtera la gabegie? Car le remède est pire que le mal. Le pays surtout à travers la puissance publique dépense bien plus qu’il ne produit d’où l’explosion des déficits, de la dette publique et de l’inflation et le déclin économique. Et cette politique de gabegie se traduit à terme par un appauvrissement du pays et la paupérisation de la Nation. En prétendant défendre le pouvoir…

Voir l’article original 153 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :