Quand LCI accuse la Russie de propagande en faisant de la désinformation …

Scroll down to content

NATION

MÉDIAS

FRONT POPULAIRE 8 septembre 2022

ARTICLE. Au cours de l’émission Un œil sur le Monde, diffusée lundi soir sur LCI, le journaliste Julien Arnaud et son équipe ont accusé la chaîne Russia One de relayer les images d’une prétendue fausse manifestation en France, qui a pourtant eu lieu.

Quand LCI accuse la Russie de propagande en faisant de la désinformation

Tel est pris qui croyait prendre. Ce dimanche sur LCI, le journaliste et présentateur Julien Arnaud a commenté des images de la chaîne de télévision russe Russia One datée du même jour qui montraient des manifestations en France pour s’opposer aux sanctions contre la Russie. « Et voilà, il n’y a pas eu de manifestation ce week-end, ce n’est pas du tout vrai. […] On est ici en pleine propagande russe auprès du peuple russe. »

Sur le plateau, personne ne conteste. Les intervenants apportent même de l’eau à son moulin comme Magali Barthes, journaliste au service Etranger de LCI et chroniqueuse dans l’émission : « Oui, pour leur faire croire en effet que l’Europe se divise, selon les calculs de Vladimir Poutine (…) On voit bien la façon qu’ils ont de détourner des images ». Elle parle quelques secondes plus tard de « montages bidons de la télé russe ».

Depuis l’époque de l’URSS et de la Pravda, Russie et propagande vont de pair dans l’inconscient collectif occidental. Ces images, prétendument détournées, auraient donc servi à la télévision d’État russe de fausses preuves pour intoxiquer les populations russes en instillant l’idée que les sanctions contre la Russie étaient critiquées par les peuples occidentaux.  Problème : Ces images sont vraies. La manifestation a eu lieu à Paris le samedi 3 septembre à l’initiative du président des Patriotes Florian Philippot.

Même si le nombre apparent (quelques milliers) de manifestants ne permet pas de confirmer une opposition massive à la politique du gouvernement vis-à-vis de la crise ukrainienne (comme à Prague dernièrement), il n’empêche que ces derniers étaient bel et bien présents.

Une bonne opération pour Philippot

Florian Philippot, s’est fendu dans la foulée de plusieurs tweets, ironisant sur la « manifestation qui n’existe pas » et à la tête de laquelle il a pourtant défilé plusieurs heures dans Paris. Il a également indiqué que la chaîne LCI avait été « informée et invitée ».

Le président des Patriotes a, par la suite, a publié des photos de la manifestation et a publiquement appelé l’Arcom (anciennement CSA) à « taper du poing sur la table rapidement » et aurait même, selon Le Figaro,saisit le régulateur de la communication audiovisuelle et numérique à ce sujet.S’en est suivi une mini-polémique sur Twitter, qui a, tout de même, propulsé l’ancien député européen en tendance dans la catégorie France.

Une bonne opération pour l’ancien numéro deux du Front national. Cette histoire risque en effet, probablement, de faire plus de bruit que la manifestation elle-même. D’autres personnalités ayant participé au rassemblement ont également réagi, comme le président de Génération Frexit,Charles-Henri Gallois, qui a publié la vidéo de son discours prononcé samedi devant le Conseil d’État.

Une méthode et des questions

Comprenant son erreur, Julien Arnaud s’est rapidement excusé sur Twitter, en répondant à Florian Philippot qu’il s’engageait à réparer son « erreur regrettable » lors de la prochaine émission. Pourquoi pas, après tout aucun journaliste n’est à l’abri de l’erreur.

Voilà comment la chose a été présentée aux telespectateurs : « Nous avons commis une erreur hier, nous avons montré les images d’une manifestation en disant que c’était des images d’archives présentées par la télévision russe. Ce n’était pas le cas, c’était des images du week-end, d’une manifestation qui a bien eu lieu à l’appel de Florian Philippot et de son mouvement Les Patriotes. Je vous prie de bien vouloir nous excuser évidemment et je vous garantis désormais une vigilance renforcée. »

Faut-il considérer que l’« erreur regrettable » de la chaîne est ainsi réparée ? Cela pose question. En réalité, en limitant ses excuses à une simple erreur factuelle (les images ont été présentées comme fausses alors qu’elles étaient vraies) Julien Arnaud passe sous silence tout l’arrière-plan idéologique de son intervention d’origine. En accusant par principe la Russie de propagande, la chaîne n’a pas commis qu’une erreur factuelle, elle a participé elle aussi à une forme de propagande idéologique (quoi qu’on en pense par ailleurs).

C’est tout le problème de fond de la sphère médiatique contemporaine qui perd chaque jour en crédibilité. Elle donne des leçons, fait la morale aux Français, choisi des camps, couronne et destitue des politiques, montre du doigt des États étrangers. Les internautes ne s’y sont pas trompés qui ont accusé à leur tour la chaîne de faire de la « propagande à la française », notamment via le hashtag #LCImenteurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :