Guerre d’Ukraine et d’Arménie, le deux poids deux mesures. Maxime Tandonnet.

Scroll down to content

Des questions qu’il faut en effet se poser à propos des positions occidentales dans le conflit Russie-Ukraine mais qui, si posées, valent à leur auteur un brevet de collabo pro-Russe…Artofus

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Le Figaro: Deux facteurs semblent avoir motivé l’Azerbaïdjan. Tout d’abord, la défaite russe à Kharkiv. «La Russie est moins en mesure de dissuader l’Azerbaïdjan», confirme Florent Parmentier, secrétaire général du CEVIPOF et chercheur associé au Centre de géopolitique d’HEC. Ensuite, la dépendance gazière de l’Europe. Ursula von der Leyen s’est rendue à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, le 18 juillet dernier pour annoncer en grande pompe le doublement des importations gazières en provenance de la république caucasienne. «L’Azerbaïdjan veut tirer profit de cette situation, même si cette fourniture ne pallie pas le gaz russe», abonde Tigrane Yegavian, auteur de la Géopolitique de l’Arménie. La Turquie derrière l’Azerbaïdjan. L’Azerbaïdjan revendique également la construction d’un corridor entre son territoire et celui du Nakhitchevan, contigu de la Turquie mais isolé. Les accords de cessez-le-feu de 2020 prévoyaient, en effet, un tel accès mais celui-ci n’a pas été réalisé, l’Arménie souhaitant pouvoir contrôler la circulation…

Voir l’article original 239 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :