À Dunkerque, un dénommé « Lion d’or » dont le trafic génère près d’1 million d’euros par semaine!

Jeremy Stubbs  29 septembre 2022. CAUSEUR

– 

30 PARTAGES

Tweetez

Immigration clandestine et criminalité: the Albanian connection
Des clandestins ayant traversé la Manche sont débarqués dans le port de Douvres, en Angleterre, mai 2022 © Stuart Brock / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP.

Les dernières révélations de The Daily Mail, provenant d’enquêtes menées dans le nord de la France, confirment que le moteur de l’immigration clandestine vers l’Angleterre est le crime organisé international. Et à quel point il rapporte gros. Jeremy Stubbs fait le point sur les découvertes des journalistes britanniques.


On nous serine depuis longtemps avec un refrain moralisateur: l’immigration, même clandestine, est très largement une question humanitaire. Or, jour après jour, les données s’accumulent qui montrent que, trop souvent, c’est une question criminelle. Le dernier exemple provient d’une enquête clandestine menée dans le nord de la France par des journalistes du quotidien britannique, The Daily Mail[1], dont les conclusions ont été publiées lundi 26 septembre.

Une histoire d’or

La ville de Dunkerque est une de celles, dans le nord de la France, qui représentent une étape essentielle pour le trafic de migrants, en particulier la place de la Gare. Les hôtels bon marché qui l’entourent sont remplis de candidats, ou clients, qui attendent leur tour pour tenter la traversée de la Manche en bateau. C’est là que les deux journalistes britanniques ont interviewé le chef d’un gang de trafiquants albanais qui gagnerait personnellement au moins un million d’euros par semaine. Il est surnommé « Lion d’or », d’après l’hôtel où il a établi son quartier général. Aux journalistes qui se faisaient passer pour des clients potentiels, il a proposé le passage de la Manche pour 4500 euros chacun, en leur promettant que, une fois débarqués sur le territoire britannique, les autorités leur donneraient de la nourriture et des couvertures. Il a insisté aussi sur le fait que, après un séjour probablement très court dans un camp d’internement, ils seraient logés dans un hôtel et libres d’aller où ils voulaient. https://www.dailymail.co.uk/embed/video/2773595.html

Lui-même sait prendre ses précautions : son téléphone portable est enregistré en Espagne, et les sommes que doivent

Article réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Se connecter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :