Cette immigration voulue par des « cervelles de colibri »

PUBLIÉ LE :21 DÉCEMBRE 2022 IVAN RIOUFOL PUBLIÉ DANSTOUS LES ARTICLES

Confirmation : la France est dirigée par des « cervelles de colibri ». Par cette expression, rendue publique par Alain Peyrefitte, Charles de Gaulle visait les belles âmes immigrationnistes. L’ancien président de la République leur reprochait d’être oublieuses des 13 siècles de conflits entre le monde musulman et l’Europe judéo-chrétienne. Lire ce mercredi, dans Le Figaro, l’entretien de Gérald Darmanin et Olivier Dussopt sur le énième projet de loi sur l’immigration révèle la même incapacité à se confronter aux réalités humaines. Les ministres de l’Intérieur et du Travail sont dans la continuité des technocrates insensibles à la fragilité des nations ouvertes. Ils ne veulent voir dans l’immigration extra-européenne, quasi-exclusivement musulmane, qu’un moyen de pourvoir des emplois peu qualifiés, de payer les retraites, de relancer la démographie déclinante. « Nous faisons des propositions de bon sens », assure Darmanin. Son projet prétend « contrôler l’immigration » et « améliorer l’intégration ». Hormis quelques mesures d’apparente fermeté dans les mots (renvoi des étrangers délinquants, retour à la double peine pour les grands criminels, amélioration des obligations de quitter le territoire), ce texte se contentera de régulariser des clandestins répondant à des « emplois en tension », c’est-à-dire mal payés. Pour l’essentiel, le gouvernement va sécuriser l’importation de « bac-5 » tandis que « les bac+5 » ont pris le chemin de l’exil. Une filière médicale serait aussi consolidée, pour répondre à la pénurie de médecins, avec le risque de vider les pays de leurs praticiens…

La droite ne pourra, sauf à se ridiculiser, donner son aval à cette aggravation d’une situation conflictuelle. Les affrontements qui ont émaillé le Mondial, au prétexte de soutenir le Maroc, sont  le fruit d’une immigration de masse qui ne s’intègre plus et voit parfois la France comme un ennemi séculaire. Or aucune mesure n’est prévue pour réduire les filons du droit d’asile, des étudiants étrangers, du regroupement familial, de l’accès à la nationalité. Le cas de Mayotte, département asphyxié par un droit du sol dévoyé, n’est pas même évoqué. La démarche du pouvoir est celle de la fuite en avant et du renoncement à maîtriser les entrées. La levée de restriction des visas pour les pays du Maghreb, sans contrepartie, signe la capitulation de l’Etat. La France compte 25 fois plus de musulmans qu’en 1960. Comme le rappelait récemment Pierre Brochand (ex-DGSE), l’immigration a réinjecté trois sources de tragédies passées : « La discorde religieuse, théoriquement enterrée en 1905 ; l’antagonisme colonial, en principe clos en 1962 ; le fléau du racialisme, dont nous pensions être libérés depuis 1945 ». C’est l’Etat providence et ses solidarités qui sont ébranlés par les maltraitances de ces colibris qui s’entêtent dans leurs erreurs. A les suivre, ce serait désormais aux Français squattés de s’intégrer dans leur monde déraciné, impensé, mensonger.  Ces gens sont dangereux.

Joyeux Noël et bonne année à tous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :