Persécution judiciaire et intimidations indigénistes : c’est l’urgence pour Fdesouche 

Scroll down to content

Aujourd’hui, la survie de Fdesouche est en danger.

Damien Rieu CAUSEUR

– 

21 décembre 2022

Persécution judiciaire et intimidations indigénistes : c’est l’urgence pour Fdesouche
Damien Rieu DR

Fdesouche est à l’avant-garde de la lutte contre la propagande et la désinformation multiculturalistes, immigrationnistes et wokistes. L’extrême gauche tente actuellement de le museler – définitivement – en utilisant une technique bien rodée des militants progressistes, qui consiste à submerger leur cible sous des litiges abusifs et injustifiés. Fdesouche a besoin de notre aide. Damien Rieu, de Reconquête!, lance un appel à la solidarité. 


Je connais Pierre Sautarel, le principal animateur de Fdesouche, depuis 10 ans. J’ai toujours su que Pierre n’était pas du genre à demander de l’aide, mais je ne me suis rendu compte de son désarroi que très récemment. Lors d’un échange téléphonique, au début du mois, il m’a confié (après que j’ai insisté) l’état de détresse dans lequel il se trouvait pour continuer à faire fonctionner Fdesouche. La raison ? L’accentuation des persécutions judiciaires, notamment via une campagne d’intimidation indigéniste (sur laquelle je reviendrai juste après) qui implique des frais d’avocats colossaux. Concrètement, Pierre croule sous des dettes massives, qu’il doit régler avant la fin du mois.

Depuis 17 ans, lui et son équipe tiennent bénévolement un des sites politiques les plus consultés du pays. Par un travail constant de moines-militants, ils informent les Français sur la réalité du cataclysme multiculturel qui frappe notre pays, celle que les médias mainstream se donnent tant de mal à dissimuler.

Le fleuron de la réinformation

Fdesouche est indiscutablement le site-étendard de la résistance médiatique sur Internet. Mais tenir une revue de presse dissidente, totalisant 80 000 visiteurs uniques par jour, demande non seulement une implication régulière mais surtout les reins solides sur le plan financier, pour ne pas céder aux intimidations économiques répétées de la justice. En politique aussi, l’argent est le nerf de la guerre. Beaucoup l’ignorent, mais jusqu’à présent, la survie de Fdesouche a toujours été précaire. Comme Pierre me l’a confié lui-même, le site tient grâce à des bouts de ficelles et ne doit son salut qu’à la générosité de son webmaster, qui accepte de finir à découvert tous les mois pour poursuivre sa mission.

: si l’objectif des 34 000 euros n’est pas atteint, le site sera contraint de fermer. Avec lui, ce sera un pilier de la résistance à la propagande multiculturelle qui sera tombé. D’ailleurs, nos ennemis ne s’y trompent pas : en 2009, le MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples, officine d’extrême gauche subventionnée) constate que Fdesouche est plus visité que les sites de l’UMP et du Parti socialiste. Libération, pour sa part, en 2021, estime le nombre de pages visitées par moi à plus de 8 millions. Fdesouche n’est pas un blog : c’est une véritable arme pour combattre les mensonges de l’idéologie immigrationniste.

Un monde sans Fdesouche, c’est la dictature de Libération

Si la recette Fdesoucheest simple (tenir chaque jour une revue de presse pour centraliser les preuves de la crise du système actuel), sa contribution au débat public est majeure. Le travail de Pierre Sautarel n’est pas seulement une voix discordante dans la cacophonie abrutissante des médias mainstream, toujours prompts à changer les noms des délinquants, à trouver des excuses aux criminels et à refuser de voir en face la réalité criante du Grand Remplacement. Surtout, il s’agit d’une ressource précieuse pour lutter contre la pensée unique : celle de France 2 et de Libération, celle qui refuse toujours d’admettre, après plus de 60 ans de domination, qu’elle a eu faux sur toute la ligne.

A lire aussi: Maroc contre Europe: la Coupe du Monde du choc des civilisations? 

Une des premières réussites de Fdesouchea lieu en 2009, avec la diffusion de la vidéo d’une agression à caractère francophobe dans un bus de nuit parisien, qui participe à la démocratisation du concept de « racisme antiblanc ».  En 2021, la diffusion d’un rapport de France-Stratégie qui permet de mesurer le Grand Remplacement provoque un tollé chez ses négateurs. Des médias d’ampleur, comme Causeur ou CNewsreprendront ce rapport, montrant ainsi à tous les Français la complicité des médias mainstream bien-pensants, toujours prêts à dissimuler la réalité du changement de peuple qui touche la France.

La disparition de Fdesouche, c’est un contre-feu crucial qui s’éteint, et l’enfermement dans la chambre à échos du politiquement correct. C’est aussi toute une génération de citoyens patriotes et de militants engagés qui ne verra pas le jour, faute d’avoir eu accès à un son de cloche différent. Moi-même, je dois une fière chandelle à Fdesouche, qui a activement participé à ma politisation et par là même, à mon engagement.

Des attaques incessantes, et de plus en plus brutales

L’impact de Fdesouche dans le combat politique n’échappe pas à nos ennemis : qu’ils soient d’extrême gauche, islamistes ou juges rouges, les partisans de l’idéologie dominante n’ont eu de cesse d’attaquer Pierre Sautarel en justice.

En 2011, c’est le groupe islamiste Forsane Alizza qui avait appelé au djihad, en incluant (comme l’enquête l’a démontré) Pierre Sautarel parmi ses cibles.

Aujourd’hui, la dernière trouvaille du camp du bien, c’est de former une coalition de 150 plaignants, tous issus de la mouvance islamogauchiste, pour attaquer Sautarel. Leur grief ? Celui-ci aurait tenu des listes d’opposants pour coordonner des attaques à leur encontre. On tremble devant le retour des heures les plus sombres de notre histoire… La réalité ? Il s’agit simplement de feuilles Excel qui recensent des données publiques sur les soutiens à la manifestation contre l’islamophobie organisée en novembre 2019, et qui avait largement choqué les Français. Tous les prétextes sont bons pour faire tomber les résistants…

Alors, comment faire pour aider Fdesoucheet Pierre Sautarel ?

La réponse est des plus simples : il suffit de donner, à la hauteur de vos moyens.

Contrairement aux officines de gauche gavées d’argent public pour mener leur matraquage idéologique, Fdesouchen’a pas accès aux subventions publiques. Sans le robinet de l’argent du contribuable, il n’existe qu’une seule méthode pour faire perdurer Fdesouche: la solidarité. On compte plus de 80 000 visiteurs quotidiens uniques, dont vous faites d’ailleurs sûrement partie (comme c’est mon cas). Si, chacun, nous donnons ne serait-ce qu’1 euro à Pierre Sautarel, cela suffirait pour atteindre le double de l’objectif des 34 000 €.

Mon ami Pierre a sacrifié sa sécurité et sa vie professionnelle pour nous informer. Il n’oserait jamais vous demander de donner pour le soutenir, alors je le fais à sa place. Il le mérite amplement.

#JeSuisFdesouche

Pour faire un don : www.jesuisfdesouche.com 

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=causeur&dnt=true&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfdGltZWxpbmVfbGlzdCI6eyJidWNrZXQiOlsibGlua3RyLmVlIiwidHIuZWUiLCJ0ZXJyYS5jb20uYnIiLCJ3d3cubGlua3RyLmVlIiwid3d3LnRyLmVlIiwid3d3LnRlcnJhLmNvbS5iciJdLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdGltZWxpbmVfMTIwMzQiOnsiYnVja2V0IjoidHJlYXRtZW50IiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd190d2VldF9lZGl0X2JhY2tlbmQiOnsiYnVja2V0Ijoib24iLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3JlZnNyY19zZXNzaW9uIjp7ImJ1Y2tldCI6Im9uIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd19zaG93X2J1c2luZXNzX3ZlcmlmaWVkX2JhZGdlIjp7ImJ1Y2tldCI6Im9uIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd19jaGluX3BpbGxzXzE0NzQxIjp7ImJ1Y2tldCI6ImNvbG9yX2ljb25zIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd190d2VldF9yZXN1bHRfbWlncmF0aW9uXzEzOTc5Ijp7ImJ1Y2tldCI6InR3ZWV0X3Jlc3VsdCIsInZlcnNpb24iOm51bGx9LCJ0ZndfbWl4ZWRfbWVkaWFfMTU4OTciOnsiYnVja2V0IjoidHJlYXRtZW50IiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd19zZW5zaXRpdmVfbWVkaWFfaW50ZXJzdGl0aWFsXzEzOTYzIjp7ImJ1Y2tldCI6ImludGVyc3RpdGlhbCIsInZlcnNpb24iOm51bGx9LCJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2R1cGxpY2F0ZV9zY3JpYmVzX3RvX3NldHRpbmdzIjp7ImJ1Y2tldCI6Im9uIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd192aWRlb19obHNfZHluYW1pY19tYW5pZmVzdHNfMTUwODIiOnsiYnVja2V0IjoidHJ1ZV9iaXRyYXRlIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd19zaG93X2JsdWVfdmVyaWZpZWRfYmFkZ2UiOnsiYnVja2V0Ijoib24iLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3Nob3dfZ292X3ZlcmlmaWVkX2JhZGdlIjp7ImJ1Y2tldCI6Im9uIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd19zaG93X2J1c2luZXNzX2FmZmlsaWF0ZV9iYWRnZSI6eyJidWNrZXQiOiJvbiIsInZlcnNpb24iOm51bGx9LCJ0ZndfdHdlZXRfZWRpdF9mcm9udGVuZCI6eyJidWNrZXQiOiJvbiIsInZlcnNpb24iOm51bGx9fQ%3D%3D&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1605299347377344522&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.causeur.fr%2Fpersecution-judiciaire-et-intimidations-indigenistes-cest-lurgence-pour-fdesouche-249656&sessionId=1060b7153573b43930ce8277930b0dd254a72e86&siteScreenName=causeur&theme=light&widgetsVersion=a3525f077c700%3A1667415560940&width=550pxComme quoi parfois, les histoires s

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :