Guerre en Ukraine : plus de deux tiers des Français plébiscite des négociations avec Moscou

Par Marie-liévine Michalik. LE FIGARO

24 décembre 2022.

Écouter cet article

00:00/01:54

83% des Français sont inquiets de la situation en Ukraine, selon le sondage Ifop publié ce samedi 24 décembre par le JDD.
83% des Français sont inquiets de la situation en Ukraine, selon le sondage Ifop publié ce samedi 24 décembre par le JDD. SHANNON STAPLETON / REUTERS

Selon un sondage Ifop, publié par le Journal du dimanche ce samedi 24 décembre, ces 70% de Français souhaitent néanmoins que cette solution négociée s’accompagne d’une aide militaire à Kiev.

Alors que les Ukrainiens vont célébrer leur premier Noël en guerre, 70% des Français plébiscitent une issue diplomatique à ce conflit qui dure depuis dix mois, selon un sondage Ifop, publié ce samedi 24 décembre par le Journal du dimanche. S’ils ne sont pas favorables à l’arrêt immédiat des livraisons d’armes par la France, les citoyens interrogés préfèrent l’usage de la négociation à la poursuite militaire jusqu’à ce que la victoire ukrainienne s’ensuive. Cet avis est partagé par 69% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, 77% ceux de Marine Le Pen et 88% ceux d’Eric Zemmour. Au contraire, les moins enclins à la négociation et favorables à la poursuite du conflit militaire, sont les socialistes et les Verts.

À lire aussi«Ukraine: l’heure de la négociation n’est pas encore venue»

«Cette idée que le pays agressé devrait finir à tout prix par battre le pays agresseur n’est pas majoritaire», analyse dans le JDD Frédéric Dabi, directeur de l’Ifop. Les femmes et les jeunes souhaitent de leur côté très majoritairement voir la négociation l’emporter sur le conflit armé.

Autre enseignement du sondage, les Français restent très préoccupés par le conflit aux frontières de l’Europe : 83% d’entre eux s’estiment inquiets. Un chiffre toutefois inférieur au sondage réalisé le 1er mars 2022 (92% des Français se disaient inquiets). L’impossibilité d’y voir une fin est un élément qui participe à l’inquiétude. Près de la moitié des Français n’ont aucune idée d’une date d’armistice possible. Seul un citoyen sur cinq l’imagine avant 2024. «L’opinion a largement intériorisé que la guerre allait durer et que 2023 serait encore tendue sur tous les plans», conclut Frédéric Dabi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :