[Stainville] Immigration : la grande capitulation de Darmanin face à Alger

Scroll down to content

En mettant fin, sans contrepartie, aux restrictions de visas qui visaient les Algériens, le ministre de l’Intérieur déroule le tapis rouge à ces ressortissants du Maghreb qui bénéficient depuis les accords d’Evian d’un privilège migratoire exorbitant. Un renoncement de plus qui achève de mettre en évidence l’illusion de sa fermeté. 

Par  Raphaël Stainville

Publié le 21 décembre 2022 à 17h00 

Raphaël Stainville

Raphaël Stainville, rédacteur en chef politique à Valeurs actuelles. Photo © Valeurs actuelles

Partager cet article sur FacebookTwitterLinkedIn

Dominique Reynié n’est pas un homme d’excès. Il aime à choisir ses mots plutôt que de céder à des emportements qui lui permettrait d’agiter la twittosphère pour faire le buzz. Aussi, n’est-il pas anodin que le directeur général de la Fondation pour l’innovation politique ait utilisé le terme de « capitulation » pour qualifier la décision de Gérald Darmanin de mettre fin aux restrictions sur les visas algériens.

A LIRE 

[Vidéo] Fin de la crise des visas avec l’Algérie : Sébastien Chenu dénonce la “logique très dangereuse” de Gérald Darmanin

En septembre 2021, de manière aussi habile qu’opportune alors que la campagne présidentielle débutait en France, Emmanuel Macron avait annoncé diviser par deux les visas délivrés aux Algériens et aux Marocains, bien décidé à entamer un bras de fer avec les pays du Maghreb qui rechignaient à délivrer les laissez-passer consulaires nécessaires au retour de leurs clandestins sous OQTF. « Ce n’est pas acceptable qu’on ne reprenne pas des étrangers en situation irrégulière qui étaient identifiés comme dangereux et troublant l’ordre public », expliquait-il alors… On allait voir ce que l’on allait voir.

L’Algérie joue-t-elle à nouveau le jeu ? Délivre-t-elle davantage de laissez-passer


Pour lire les 80% restants de cet article, abonnez-vous

1€ POUR 2 MOIS

sans engagement

Je m’abonne pour lire l’article

Déjà abonné ?  Connectez-vous

#JeSuisLàPourVA : nous avons besoin de vous !

Vous le savez peut-être, la presse vit depuis des années une crise majeur, renforcée cette année par une augmentation importante des matières premières remettant en cause l’équilibre de votre journal.

Valeurs actuelles est le plus menacé des titres car, en plus de subir cette crise de plein fouet, nous ne recevons aucune subvention publique au contraire de nos principaux confrères.

C’est pourquoi, afin de faire perdurer notre titre, nous avons lancé l’appel « Je suis là pour VA » pour trouver 15 000 nouveaux abonnés avant la fin 2022 : 

un pari fou, mais un pari indispensable à notre survie !

Vous êtes la condition de notre existence : abonnez-vous pour que persiste dans les médias la voix qui dit à ceux qui ne veulent pas l’entendre que la France est belle et qu’elle ne s’effacera jamais.

La rédaction de Valeurs actuelles


Je m’abonne pour 1€

Lire les commentaires (24)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :