Article 6, cette disposition constitutionnelle qui empoisonne les tireurs de ficelles. Maxime Tandonnet.

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs à propos du président de la République (article 6). Pour les tireurs de ficelles, les grands donateurs, les financiers, patrons du CAC 40, cette disposition constitutionnelle est catastrophique, même si nul n’en parle. Elle crée un vide terrifiant en 2027. 4 ans, cela passe si vite. Le président Macron, quoi qu’on en pense, est à leurs yeux un président idéal. Il assure la protection fiscale des intérêts de la puissance financière, la grande bourgeoisie à travers la fiscalité du capital et le maintien de la réforme de l’ISF qui fait porter la charge fiscale sur l’immobilier et favorise l’épargne financière – la seule qui compte pour eux. Par son grand spectacle quotidien, il occupe le peuple, détourne son attention de l’essentiel. A sa manière, jusqu’à présent, et malgré l’épisode des GJ, il préserve l’ordre public et la stabilité grâce à…

Voir l’article original 284 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :