La première patineuse transgenre : pourquoi ce spectacle ridicule ?

Scroll down to content

Marie Delarue 30 janvier 2023. BOULEV ARD VOLTAIRE

 

Imprimer, enregistrer en PDF ou envoyer cet article

On connaît tous l’image de l’éléphant dans un magasin de porcelaine. Il y a maintenant une alternative : la patineuse trans aux championnats d’Europe. C’est en effet l’improbable prestation de Minna-Maaria Antikainen qui a marqué les spectateurs et les médias du monde entier, la Fédération finlandaise des sports sur glace ayant voulu faire du premier patineur artistique transgenre la vedette de sa cérémonie d’ouverture.

C’est beau. C’est généreux. Ce fut surtout parfaitement ridicule, et croyez bien qu’il n’y a aucune transphobie là-dedans. Au contraire : la charité chrétienne autant que le souci de valoriser les LGBTAQUIA+ etc. eût voulu que l’on épargnât à l’agriculteur reconverti en sylphide le grotesque de la situation.

Car la demoiselle de 59 ans qui devait prouver au monde qu’il suffit de troquer son bleu de travail contre une combinaison noire à froufrou pour incarner la grâce n’a tenu que quelques mètres avant de choir sur son séant. Et pourtant, pas de lutz ni de flip, pas de simple et encore moins de double axel, pas de pirouette ni de toupie, juste l’arrivée d’un char d’assaut sur la glace. Que dis-je : sur la Bérézina, car qui a chu choira. C’est l’une des gracieuses patineuses qui virevoltaient autour en faisant flotter le drapeau de leur nation qui est venue relever la patineuse transgenre à se remettre à la verticale.

La Finlande présente sa première patineuse artistique nationale transgenre.
Sauf qu’iel ne sait pas patiner. pic.twitter.com/JC65QP6xEO

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=bvoltaire&dnt=false&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfdGltZWxpbmVfbGlzdCI6eyJidWNrZXQiOltdLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2ZvbGxvd2VyX2NvdW50X3N1bnNldCI6eyJidWNrZXQiOnRydWUsInZlcnNpb24iOm51bGx9LCJ0ZndfdHdlZXRfZWRpdF9iYWNrZW5kIjp7ImJ1Y2tldCI6Im9uIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd19yZWZzcmNfc2Vzc2lvbiI6eyJidWNrZXQiOiJvbiIsInZlcnNpb24iOm51bGx9LCJ0Zndfc2hvd19idXNpbmVzc192ZXJpZmllZF9iYWRnZSI6eyJidWNrZXQiOiJvbiIsInZlcnNpb24iOm51bGx9LCJ0ZndfbWl4ZWRfbWVkaWFfMTU4OTciOnsiYnVja2V0IjoidHJlYXRtZW50IiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd19leHBlcmltZW50c19jb29raWVfZXhwaXJhdGlvbiI6eyJidWNrZXQiOjEyMDk2MDAsInZlcnNpb24iOm51bGx9LCJ0ZndfZHVwbGljYXRlX3NjcmliZXNfdG9fc2V0dGluZ3MiOnsiYnVja2V0Ijoib24iLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3ZpZGVvX2hsc19keW5hbWljX21hbmlmZXN0c18xNTA4MiI6eyJidWNrZXQiOiJ0cnVlX2JpdHJhdGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3Nob3dfYmx1ZV92ZXJpZmllZF9iYWRnZSI6eyJidWNrZXQiOiJvbiIsInZlcnNpb24iOm51bGx9LCJ0ZndfbGVnYWN5X3RpbWVsaW5lX3N1bnNldCI6eyJidWNrZXQiOnRydWUsInZlcnNpb24iOm51bGx9LCJ0Zndfc2hvd19nb3ZfdmVyaWZpZWRfYmFkZ2UiOnsiYnVja2V0Ijoib24iLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3Nob3dfYnVzaW5lc3NfYWZmaWxpYXRlX2JhZGdlIjp7ImJ1Y2tldCI6Im9uIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH0sInRmd190d2VldF9lZGl0X2Zyb250ZW5kIjp7ImJ1Y2tldCI6Im9uIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1619672154869747713&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.bvoltaire.fr%2Fla-premiere-patineuse-transgenre-pourquoi-ce-spectacle-ridicule%2F&sessionId=0567323c2d183c977cca1cdd4fe3198d2687a6b2&siteScreenName=bvoltaire&theme=light&widgetsVersion=aaf4084522e3a%3A1674595607486&width=550px

Fdesouche relaie que « Quand Markku-Pekka Antikainen a déménagé de Siilinjärvi à Helsinki dans la vingtaine, il ne pensait pas qu’il reviendrait à 59 ans en tant que représentant de l’autre sexe. Agricultrice et mère de deux enfants, elle s’appelle maintenant Minna-Maaria ». Sans doute faut-il concéder à la vérité que Minna a eu deux enfants quand elle s’appelait encore Markku, enfants dont elle est donc le père et non la mère… à moins que les transformateurs de genre ne fassent aujourd’hui des miracles.

On nous dit aussi qu’elle a commencé le patin à 50 ans, bien campée sur ses guiboles. Dieu merci, elle n’a pas tenté le patinage en couple – du moins pas qu’on sache –, sinon je ne donne pas cher des partenaires. À part Schwarzenegger, je ne sais qui la porterait.

Markku-Minna aurait pu continuer à patiner tranquille sur les lacs finlandais, toute à son bonheur, en caleçon ou jupette si affinités. Au lieu de cela, le très imbécile militantisme LGBTQI+++ en a fait la risée de millions de téléspectateurs.

Pourquoi tant de haine ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :