Jean-Éric Branaa : «L’affaire des documents secrets va suivre Joe Biden jusqu’à la fin de son mandat»

Par Paul Sugy. LE FIGARO

14 janvier 2023

Joe Biden est embarrassé par la découverte de plusieurs documents confidentiels à son domicile. 

ENTRETIEN – La découverte de nouveaux documents confidentiels au domicile du président américain vient mettre le feu aux poudres dans un contexte déjà explosif, analyse le spécialiste de la vie politique américaine.

Jean-Éric Branaa est maître de conférences à l’université Paris II, spécialiste des États-Unis.

LE FIGARO.- Le président américain est rattrapé à son tour par une affaire similaire à celle qui embarrasse Donald Trump. Ces documents confidentiels retrouvés chez Joe Biden vont-ils lui valoir des poursuites ?

Jean-Éric BRANAA.- Dès les premières annonces médiatiques sur la chaîne CBS en début de semaine, tous les éléments sont réunis pour que cette affaire devienne un scandale politique important. Je suis d’ailleurs surpris que la presse française ait tardé à s’en faire l’écho. Le contexte politique aux États-Unis était déjà explosif : deux camps se font face et se détestent à un degré rarement égalé jusqu’ici. Ils se décrivent mutuellement comme des ultra-conservateurs ou des wokistes, et ne se parlent plus. Le pays est divisé en 45 % de sympathisants pour chaque camp, et 10 % d’Américains qui n’appartiennent à aucun des deux… et sur qui les affaires et les scandales font donc une forte impression, pour arbitrer en faveur de l’un ou l’autre des deux camps.

Or cette affaire est tombée sur la tête des démocrates, qui ont renversé Donald Trump à la dernière élection présidentielle en faisant campagne sur l’éthique et la morale ! Quel qu’il soit, le futur candidat démocrate sera donc d’office mis en difficulté – même dans le cas, que j’estime probable, où Joe Biden ne se représenterait pas.

À lire aussiCe que l’on sait de l’affaire des documents confidentiels de Joe Biden

Les démocrates doivent changer de stratégie ?

Oui, car ils ont voulu faire feu de tout bois pour priver Donald Trump de son influence, encore très grande au lendemain de sa défaite. Les accusations en matière de mœurs, les émeutes au Capitole, et donc depuis cet été les documents classifiés retrouvés dans sa résidence de Mar-a-Lago… tout ceci a permis de faire lentement décliner l’aura de l’ancien président républicain, qui n’avait pour toute défense que celle consistant à dénoncer une «chasse aux sorcières». Mais les poursuites judiciaires concernant sa dissimulation de documents confidentiels étaient celles qui avaient le plus de chances d’aboutir : le ministre de la Justice de Joe Biden, Merrick Garland, avait toute la matière qu’il lui fallait pour faire inculper Donald Trump.

Le fait que des faits similaires soient à présent imputables au président en exercice rend très improbables d’éventuelles poursuites contre Trump (car celles-ci dépendent directement du ministre, même si le travail d’enquête a été confié à un procureur spécial). Merrick Garland est piégé.

Et Donald Trump, absous ?

Disons que cette semaine, il pouvait ouvrir une caisse de champagne pour fêter ces révélations ! Le voici tiré d’affaire. D’autant que toute publicité supplémentaire (et à coup sûr un procès lui en ferait) ne peut que le renforcer, voire en refaire un présidentiable. Il va pouvoir revenir dans le jeu politique, sur l’air du «tous pourris».

Certes les deux affaires ne sont pas rigoureusement identiques : l’ancien président a fait obstruction au travail de la Justice et nié jusqu’au bout la présence de documents classés chez lui, tandis que Joe Biden les a lui-même remis à l’administration lorsqu’il les a retrouvés. Et pour l’heure, même si on ne sait pas encore quel en est le contenu, leur nombre est bien plus limité. Mais ces différences comptent peu pour l’opinion publique, et les démocrates vont payer cher leur posture de pères-la-vertu : cette affaire va suivre Joe Biden jusqu’à la fin de son mandat. D’autant plus que ces révélations ont tardé à fuiter dans la presse car Joe Biden a cherché à les étouffer au moment des midterms. Et ce n’est pas fini : qu’il y ait ou non d’autres révélations dans les jours à venir, quoi qu’il en soit cette affaire qui fait déjà la Une de tous les journaux va devenir le nouveau feuilleton de la vie politique américaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :