MEMORABILIA

Réflexions sur la tragédie de Sainte Sophie. Maxime Tandonnet.

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Le geste d’Erdogan, (re)transformant la basilique de Sainte Sophie en mosquée est lourd de signification. Il abroge le choix politique de Mustapha Kemal, en 1935, d’en faire un musée, en signe du rapprochement vers l’Europe occidentale. Il confirme le basculement de la Turquie dans une dictature intégriste et islamiste. Il se présente comme un geste de défi envers le monde occidental, l’histoire chrétienne de l’Europe. Il renvoie au souvenir de la chute de Constantinople en 1453, un basculement dans l’histoire de l’humanité considéré comme la fin du Moyen-âge. Face au triomphe de l’obscurantisme et la montée des périls planétaires, il marque une défaite morale de l’Europe, de sa culture imprégnée de civilisation grecque et latine, du christianisme et du temps des Lumières.

L’histoire ne se répète pas, elle bégaye comme dirait l’autre. 1453, les déchirements de l’Europe, la concurrence de ses ambitions dynastiques, Charles VII, Edouard III, les Habsbourg, l’ont…

Voir l’article original 226 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :