La campagne électorale part en quenouilles

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Restons polis… Toutes les campagnes électorales sont décevantes à leur manière. Celle-ci l’est particulièrement pour un observateur de la vie politique française depuis quatre décennies. A quoi se résume-t-elle? Une indigestion sondagière, au rythme de plusieurs sondages chaque jour qui disent à peu près la même chose; l’hypocrisie de la non déclaration de candidature de l’actuel chef de l’Etat, grand favori, et qui profite de son statut présidentiel pour toiser de haut les autres candidats; les aboiements hystériques de M. Mélenchon; le grand-Guignol des « primaires de gauche »; la lutte à mort entre les deux candidats de la droite radicale qui pourtant n’ont aucune chance de l’emporter ni l’un ni l’autre; l’anéantissement du débat sur le bilan d’un quinquennat et la vertigineuse absence de réflexions sur l’avenir de ce pays. Pour l’instant, il ne se passe pas grand chose d’autre qu’anecdotique. La campagne des présidentielles/législatives qui devrait être le grand moment…

Voir l’article original 132 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :