Zemmour, offensif et grave, samedi, face à 380 étudiants de grandes écoles

Scroll down to content

Boulevard Voltaire 30 janvier 2022. BOULEVARD VOLTAIRE

1.7k      Imprimer, enregistrer en PDF ou envoyer cet articlehttps://rcm-eu.amazon-adsystem.com/e/cm?o=8&p=13&l=ur1&category=lighting&banner=17ZAERGD30F1AY0TS2R2&f=ifr&linkID=bbe4f45e75f7d20d5a271a8fe7d3277c&t=bvoltaire-21&tracking_id=bvoltaire-21

Une fois de plus, Éric Zemmour était accueilli comme une rock star. Une habitude désormais. Sauf que, cette fois, le public était différent. Environ 380 étudiants de grandes écoles attendaient en effet le candidat à la présidentielle sur une péniche à Paris. Boulevard Voltaires’est glissé dans cette manifestation atypique. Tous n’ont pas pu trouver de places assises. Organisée par Les Grandes écoles avec Zemmour, la manifestation a donné l’occasion à Zemmour d’une séance intensive de serrage de mains, signe que la ferveur qui l’entoure s’étend jusqu’aux générations de Français les plus diplômés.https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=bvoltaire&dnt=true&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1487507167896866816&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.bvoltaire.fr%2Fzemmour-offensif-et-grave-samedi-face-a-380-etudiants-de-grandes-ecoles%2F&sessionId=4dc8ef9659ac622a31854975f848d6ee845f4669&siteScreenName=bvoltaire&theme=light&widgetsVersion=75b3351%3A1642573356397&width=550px

L’occasion surtout de revenir sur les défis de l’avenir du pays. Pas toujours enthousiasmants. Parler de guerre civile n’est-il pas exagéré ?, demandent les organisateurs au candidat de Reconquête. Pour lui, l’évidence est si grande qu’elle est partagée par d’autres responsables politiques. « C’est deux poids deux mesures, répond Zemmour. Quand Monsieur Hollande dit que tout cela finira par une partition, est-ce qu’on le lui reproche ? ». Pour Zemmour cette guerre civile « est en germe » dans la situation actuelle. « On y va si on ne fait rien, dit-il. (…) Et quand Monsieur Collomb, vous connaissez sa phrase célèbre, parle des gens qui vivent côte à côte et qui finiront face à face, qu’est-ce que cela veut dire d’autre ? Je dis la même chose. Sauf que, quand c’est moi qui le dis, alors cela prend une dimension apocalyptique et je suis responsable de tout : c’est moi qui vais provoquer la guerre, etc. Non ! » 

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=bvoltaire&dnt=true&embedId=twitter-widget-1&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1487512338953646086&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.bvoltaire.fr%2Fzemmour-offensif-et-grave-samedi-face-a-380-etudiants-de-grandes-ecoles%2F&sessionId=4dc8ef9659ac622a31854975f848d6ee845f4669&siteScreenName=bvoltaire&theme=light&widgetsVersion=75b3351%3A1642573356397&width=550px

Une autre manière de demander si l’Islam et la France sont compatibles. Pour Zemmour, la réponse est claire : « La France c’est liberté, égalité fraternité, l’islam c’est soumission, inégalité et fraternité dans la ouma et non pas avec les autres Français ».

Dans ce contexte, la discrimination positive qui étend sa loi sur les écoles et l’université est une question importante pour les étudiants issus de grandes écoles de commerce ou d’ingénieurs. « On sait pour avoir vu l’expérience américaine que tout cela est contreproductif, tranche Zemmour. C’est une catastrophe, c’est la force terrible de l’idéologie, elle avance, elle avance… Et surtout c’est la force de la faiblesse du ministre qui ne résiste pas à cela, comme il ne résiste pas au lobby LGBT, au lobby antiraciste, comme il ne fait pas appliquer cette circulaire contre l’écriture inclusive, comme il renonce à interdire les mères voilées lors des sorties scolaires… » Une duplicité typique du macronisme.

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=bvoltaire&dnt=true&embedId=twitter-widget-2&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1487520525798760448&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.bvoltaire.fr%2Fzemmour-offensif-et-grave-samedi-face-a-380-etudiants-de-grandes-ecoles%2F&sessionId=4dc8ef9659ac622a31854975f848d6ee845f4669&siteScreenName=bvoltaire&theme=light&widgetsVersion=75b3351%3A1642573356397&width=550px

La politique revient vite en période électorale. Valérie Pécresse n’est pas épargnée, ses électeurs non plus. Que dire à un étudiant de droite tenté par un vote en faveur de Valérie Pécresse ? « Autant qu’il vote Emmanuel Macron parce qu’il aura la même chose ». Une punch line saluée par des applaudissements. « Valérie Pécresse, c’est Jean-Christophe Lagarde et Jean Christophe Lagarde (UDI, ndlr), c’est Emmanuel Macron ! »

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=bvoltaire&dnt=true&embedId=twitter-widget-3&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1487523352197705734&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.bvoltaire.fr%2Fzemmour-offensif-et-grave-samedi-face-a-380-etudiants-de-grandes-ecoles%2F&sessionId=4dc8ef9659ac622a31854975f848d6ee845f4669&siteScreenName=bvoltaire&theme=light&widgetsVersion=75b3351%3A1642573356397&width=550px

Zemmour ne pouvait terminer la rencontre sans un appel à cette jeunesse appelée à des rôles d’encadrement. Un appel lancé sur un ton de gravité et sans flatteries. « Vous avez une responsabilité historique » car « vous êtes la génération – ce n’est pas de votre fait, vous n’avez pas de chance -, qui va affronter le retour du tragique, vous allez payer pour les erreurs des deux générations qui vous ont précédées ».

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=bvoltaire&dnt=true&embedId=twitter-widget-4&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1487524535993782284&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.bvoltaire.fr%2Fzemmour-offensif-et-grave-samedi-face-a-380-etudiants-de-grandes-ecoles%2F&sessionId=4dc8ef9659ac622a31854975f848d6ee845f4669&siteScreenName=bvoltaire&theme=light&widgetsVersion=75b3351%3A1642573356397&width=550px

Si après son intervention, Éric Zemmour est parti assez vite, les membres les plus jeunes de son équipe – Stanislas Rigault, Samuel Lafont, Antoine Diers… – sont restés parmi les étudiants jusque tard dans la soirée dans une ambiance très festive.

Une rencontre inédite qui laissera des traces chez ces futurs diplômés de grandes écoles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :