Ces citoyens français qui vont glisser un bulletin de vote choisi par un étranger …

Scroll down to content

Richard Hanlet 3 avril 2022 BOULEVARD VOLTAIRE

 2 minutes de lecture

2.4k

      

Imprimer, enregistrer en PDF ou envoyer cet article

« Ils ne s’étaient jamais rencontrés »« c’est lui qui m’a contactée en premier »… Non, nous ne sommes pas sur Tinder – site de rencontre et plus si affinités basé sur la proximité géographique – mais sur sa variante Alter-Votants. Une plate-forme qui « permet de mettre en relation les Français qui ne souhaitent pas voter et les étrangers vivant en France qui voudraient le faire », que France24 (voix officielle de la France à l’étranger) n’hésite à promouvoir.

On y découvre Iona, jeune blonde (ce n’est pas de ma faute) qui déclare sans ambages : « J’estime que je n’ai aucun mérite à avoir le droit de vote, […] à être une citoyenne française. » Et la suite prouvera qu’elle a raison, puisqu’elle s’apprête à une collaboration… électorale.

Amir, lui, est un Marocain vivant en France depuis dix ans et qui voudrait voter. Alors, après un probable « Coucou toi, t’es vachement gentille », il va pouvoir réaliser son rêve, puisque la jouvencelle ira dans l’isoloir déposer le bulletin suggéré par Amir.

Mais attention, pas n’importe lequel : il faut que ce ne soit pas « un candidat qui avait trop de discours haineux ». Ouf ! nous voilà rassurés : ce ne sera donc pas un vote pour Mélenchon qui a la haine de la Ve république, ni pour Hidalgo qui a celle des automobilistes, ni pour Jadot celle des chasseurs, ni pour Arthaud ou Poutou qui ont celle des « riches ». Et comme Macron et Pécresse ont celle de l’essstrême droîîîte, ça ne laisse plus à Amir que Marine, Zemmour voire… Lassalle qui, eux, aiment tous les Français.

Plaisanterie mise à part, on constate à quel point il est urgent de balayer les écuries d’Augias des médias publics, puisque le site de RFI – lui aussi à destination de l’étranger – n’hésite pas à relayer le sujet : « Alter-votants, une plate-forme créée en 2017, permet de manière symbolique de donner son vote à un étranger résident (sic) en France n’ayant pas le droit de vote. »Symbolique ! On aurait mal compris ? Le vote d’Amir (via Iona) ne tombera-t-il pas dans l’urne pour être décompté comme les autres ?

Petite consolation, Alter-Votants ne déplace pas les foules puisque, selon son site, « en 2017, nous avons eu 5.000 inscriptions en 15 jours, dont seulement 1.000 concernaient des personnes ayant le droit de vote. Nous avons fait notre maximum pour mettre 1.000 personnes privées du droit en relation avec ces dernières. »

On dirait que les étrangers aussi écoutent Coluche : « Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :